Connect with us

Régions News

Abengourou: Des enseignants écopent de 12 mois de prison ferme pour fraude au BEPC

Published

on

Les enseignants jugés pour fraude à Abengourou

Côte d’Ivoire – Abengourou –  Quatre professeurs accusés d’avoir contribué à une fraude lors des épreuves du BEPC ont condamnés à 12 mois de prison ferme par le Tribunal de Première Instance d’Abengourou.

Il s’agit des nommés Kouamé Thierry Maxime, Kra Koffi Jonas, Aka Elichaman et Kouamé Kouamé Claude respectivement professeur bivalent de physique-chimie et sciences de la vie et de la terre (SVT), professeur de physique-chimie, professeur d’EPS et professeur d’anglais.

Les faits remontent au 19 juin dernier lors des épreuves du BEPC

Les faits remontent au 19 juin 2019. Ce jour-là, Mlle Konan Akissi Inès Josiane, candidate à cet examen du BEPC, est prise en flagrant délit de fraude lors de l’épreuve de sciences de la vie et de la terre (SVT) alors qu’elle recopiait le corrigé reçu sur son téléphone portable qu’elle avait pris soin de dissimuler dans son soutien-gorge.

Interpellée et conduite à la police, celle-ci dénonce l’enseignant de SVT, Kouamé Thierry Maxime comme étant son principal complice. Mis aux arrêts, ce dernier cite ses collègues Kra Koffi Jonas, Aka Elichaman, Kouamé Kouamé Claude, Tigori Kouamé Roger, Djoman Moronou Bernard comme ses principaux complices.

A l’issue des débats, qui ont duré plusieurs heures, les deux derniers cités, en l’occurrence, Tigori Kouamé Roger et Djoman Moronou Bernard, ont été relaxés pour délit non établit. Quant aux quatre autres, notamment, Kouamé Thierry Maxime, Kra Koffi Jonas et Aka Elichaman, ils ont été condamnés à 12 mois de prison ferme et 300 000 FCFA d’amende à payer solidairement.

Outre ces quatre professeurs, le tribunal a reconnu Mlle Konan Akissi Inès Josiane, celle par qui le scandale est arrivé, coupable de participation à une fraude dans un examen public et d’en avoir tiré profit. En répression, elle a été condamnée à six mois d’emprisonnement ferme et d’une amende de 30 000 FCFA.

A lire aussi // Abengourou: Des enseignants jugés pour fraude lors des épreuves du BEPC

©CotedivoireNews

Régions News

Bouna (Léomidouo): Une ménagère tuée à coups de machette, soupçonné, son concubin placé en garde à vue

Published

on

Bouna une ménagère tuée à l'arme blanche

Publié ce samedi 20 juillet à 13h15 (Temps de lecture 1min)

Côte d’Ivoire – Région du Bounkani – Agée de 29 ans, la ménagère Dah Gourpra, résident  dans la localité de Léomidouo, dans le département de Bouna, a été retrouvée morte, des suites de ses blessures à la machette alors qu’elle revenait du champ. Son concubin soupçonné a été placé en garde à vue.

Son corps, présentant de profondes entailles au cou, à la nuque et au niveau du crâne, a été découvert mardi, aux environs de 17h, près d’un tas de fagot dans la broussaille, à proximité de la piste menant au village, par des paysans qui ont alerté les villageois.

Le constat d’usage fait sur les lieux par les médecins a relevé que le crime a été commis à l’aide d’une machette. Une thèse appuyée par les éléments de la gendarmerie également dépêchés sur le lieu du drame.

Son concubin, Kambiré Sié, soupçonné par la population, au regard des interminables palabres qu’il avait avec cette dernière, a été placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Bouna pour nécessité d’enquête, en vue de situer le mobile de ce crime crapuleux qui perturbe la quiétude du paisible village de Léomidouo.

©CotedivoireNews avec AIP

Lire Plus

Régions News

Drame à Assalé-Kouassikro (Arrah): Un planteur assassiné dans sa plantation

Published

on

individu assassiné dans sa plantation

Publié vendredi 19 juillet 2019, à 19h20 (Temps de lecture: 30″)

Côte d’Ivoire – Drame – Planteur dans le village d’Assalé-Kouassikro,( département d’Arrah), Kouassi Niamkey a été assassiné par des individus non identifiés dans sa propre plantation située à 9 km du village. Une enquête est en cours afin d’identifier les auteurs.

©CotedivoireNews

Abran Saliho

Lire Plus

Cotedivoirenews

Côte d’Ivoire – JAAD 2019 à Sahuyé (Sikensi) : L’APROMAC réhabilite 57 km de pistes

Published

on

JAAD 2019 à SAHUYE

publié ce jeudi 18 juillet à 19h 02 min (Temps de lecture: 3 min)

Côte d’Ivoire – JAAD 2019 – La cérémonie couplée de célébration de l’édition 2019 des Journées de l’administration Agricole Délocalisée (JAAD) suivie de la réception officielle des 57 km de pistes réhabilitées par l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’ivoire (APROMAC), s’est tenue ce jeudi 18 juillet 2019, à Sahuyé, dans le département de Sikensi.

A lire aussi// Filière Hévéa: L’APROMAC en phase de devenir une Organisation Interprofessionnelle Agricole

Lors de cette cérémonie qui a refusé du monde, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Coulibaly Sangafowa Mamadou représentait le parrain en la personne du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, empêché. Coulibaly Sangafowa a salué cette initiative et l’ensemble des actions de l’APROMAC. Pour lui, ces actions méritent d’être saluées en ce sens qu’elles participent à l’amélioration des conditions de vie des producteurs.

Ce sont quatre entreprises ivoiriennes du secteur des travaux publiques qui ont été recrutées selon les procédures de passation des marchés publics pour l’exécution des travaux. A ces quatre entreprises s’ajoutent deux autres entités. Ce sont un  cabinet de contrôle des travaux et un consultant pour les questions environnementales et sociales.

Le cabinet de contrôle a eu la charge de s’assurer pour le compte de l’APROMAC que les entreprises de travaux respectent le cahier des charges dans le cadre de l’exécution des dits travaux et aussi qu’elles respectent les délais prévus et annoncés. Le consultant pour les questions environnementales et sociales a été chargé de veiller au respect des normes environnementales de même qu’au respect des droits des populations installées dans les emprises des ouvrages et dans les zones de prélèvement de matériaux. Il a également eu pour mission de veillé à garantir entre autres le respect des us et coutumes et la cohésion entre populations riveraines et personnels d’exécution des travaux.

Eugène Kremien, président de L’APROMAC, dans son intervention a exprimé sa gratitude au ministre pour son soutien sans faille. Parlant des réalisations de l’Apromac à travers le Fonds de Développement Hévéa, il a indiqué que ce sont 57 km de pistes au lieu de 50 km prévus qui ont été réhabilitées dans les départements  de  Sikensi et de Tiassalé au cours de l’exercice 2018 – 2019. Réalisés à hauteur de 640. 500.000 francs, ces pistes permettront aux producteurs de transporter facilement et rapidement leurs récoltes tout comme à l’ensemble des populations de circuler plus aisément sur les tronçons autrefois impraticables.

Au delà des pistes qui ont fait l’objet de réception officielle ce jeudi 18 juillet, l’APROMAC à travers le Fonds de Développement hévéa réalise des pistes depuis 2010 dans le cadre de son programme d’appui à l’entretien des pistes d’accès aux plantations d’hévéa en Côte d’Ivoire.

De 2010 à ce jour en 2019, l’APROMAC et le Fonds de Développement Hévéa ont réalisé plus de 2100 Km de pistes et 63 dalots ou petits ponts.

« C’est pourquoi, ce mercredi 18 juillet est un grand jour pour l’APROMAC ainsi que pour les populations bénéficiaires. Ce jour est la fin de leur calvaire » a dit Krémien Eugène.

Le PCA de l’APROMAC a par ailleurs remercié le Ministre de l’agriculture et du développement rural pour sa disponibilité et l’important soutien qu’il apporte chaque jour à la filière hévéa de Côte d’Ivoire dans le processus de création de l’organisation interprofessionnelle agricole dite OIA hévéa, conformément à l’ordonnance du Président de la République de 2011. Il a indiqué qu’en effet la mise en place de l’OIA hévéa a longtemps souffert des incompréhensions entre les différentes organisations des producteurs de la filière. « Aujourd’hui, tout ceci est derrière nous car nous avons réussi a rapprocher les uns et les autres dans l’intérêt de notre spéculation agricole. La filière hévéa parle désormais d’une même voix depuis le 26 juin dernier à l’issu d’un ensemble d’assemblées générales qui nous ont permis de mettre en place la nouvelle APROMAC. »

Dans les prochains jours l’APROMAC procédera au dépôt des documents requis pour obtenir de façon officielle le statut d’interprofession agricole ivoirienne. Toute chose qui permettra de mieux organiser la vie de la filière, de mieux adresser les différents problèmes du secteur  et rehausser le niveau de gestion de l’institution APROMAC par une meilleure mobilisation des contributions des membres conformément aux lois en vigueur en Côte d’Ivoire.

Lors de cette cérémonie qui a refusé du monde, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Coulibaly Sangafowa, a salué cette initiative de l’APROMAC. Pour lui, ces actions méritent d’être saluées en ce sens qu’elles participent à l’amélioration des conditions de vie des producteurs.

Quant à Eugène Kremien, président de L’APROMAC, il a en retour exprimé sa gratitude au ministre pour son soutien sans faille. Parlant des réalisations de l’Apromac à travers le fonds de soutien Hévéa, il a indiqué que ce sont 57 km de pistes au lieu de 50 km prévus qui ont été réhabilitées dans la localité de Sikensi. Réalisés à hauteur de 640. 500.000 francs, ces pistes permettront aux producteurs de transporter facilement et rapidement leurs récoltes.

« C’est pourquoi, ce jeudi 18 juillet est un grand jour pour l’APROMAC ainsi que pour les producteurs de la localité. Ce jour marque la fin de leur calvaire ».

©CotedivoireNews

Abran Saliho

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés