Connect with us

Cotedivoirenews

Actions des communautés: Le challenge « Mon Gbonhi TFA » lancé depuis Bouaké

Published

on

TFA-Mon gbonhi

Côte d’Ivoire – Activités des organisations et Associations – Le challenge « Mon Ghonhi TFA » de l’organisation Tous Frères et Associés, une compétition qui consiste à faire la promotion de la paix, de la solidarité et de la fraternité a été lancé ce samedi 26 septembre 2020 au foyer Jeune Viateur de Bouaké. A la clé du challenge « Mon Gbonhi » la somme de 10 000 000 FCFA pour recompenser le meilleur acteur de paix.

TFA-Mon gbonhi

Avec plus d’une cinquantaine de candidats regroupés en “Gbonhi”, l’enceinte du Foyer Jeune Viateur, réservée à cet effet, a eu du mal à contenir tous les compétiteurs venus de divers horizons de la région de Gbêkê. Étudiants, commerçants, regroupement de femmes, jeunes et plusieurs structures regroupées en Gbonhi, ont répondu présent à ce challenge du bon citoyen, qui consiste à faire participer tous jeunes qui aspirent à un changement tant au niveau social, économique, de la gouvernance politique et désireux d’entreprendre. Ces jeunes doivent aussi être porteurs d’un projet.

En présence des autorités administratives, religieuses, sécuritaire, coutumières et des responsables de jeunesse, une projection vidéo retraçant le lancement du TFA à Yamoussoukro, Abidjan, Bouaké et une vidéo de l’opération stop Coronavirus à Bouaké, ont été projetées à l’assemblée.

« Nous venons de démarrer la compétition dénommée Mon Gbonhi TFA. Cette compétition requiert des compétiteurs qui sont des jeunes, femmes et autres. Je me réjouis de la mobilisation des jeunes qui sont là, des associations et autres. Après Bouaké, le TFA tour se rend à Seguéla, puis à Abidjan pour continuer toujours de prôner le message de paix. Nous visiterons dix villes.


Je voudrais insister en disant que le TFA n’est ni de loin, ni de près lié à un parti politique» a indiqué Honoré Kouamé, président fondateur de la plateforme TFA qui persiste en ce sens que sa structure « est, reste et demeure apolitique» qui prône les valeurs de paix. Notons que la plateforme TFA a été lancée dans la région de Gbêkê le samedi 06 mars 2019 au Foyer Jeune Viateur de Bouaké. Mon Gbonhi TFA quant à ce concept, a été lancé dans les locaux de ladite plateforme le samedi 12 septembre dernier.

©CotedivoireNews 
Diomandé Loukou Correspondant Régional/sourceinfo

Cotedivoirenews

Culture: Découvrez les sous-groupes Baoulé de Côte d’Ivoire

Published

on

Côte d’Ivoire – Culture – Peuple de Côte d’Ivoire, vivant pour leur grande majorité au centre du pays, près des villes de Bouaké et de Yamoussoukro, les Baoulé font partie du groupe Akan et sont originaires du Ghana voisin. Il s’installent en Côte d’Ivoire au XVIII e siècle, guidés par la reine Abla Pokou. Comme les Agni, les Baoulé sont constitués de plusieurs sous-groupes.

 En effet, il existe une vingtaine de sous-groupes appartenant à des aires géographiques spécifiques.

Il s’agit:

• les AKOUE dans la région de Yamoussoukro ;

• les SAH dans la sous-préfecture de N’Djébonouan, avec une communauté dans la sous-préfecture de Toumodi ;

• les AGBA dans les départements de Dimbokro, de Bocanda, de Daoukro et dans les Sous-préfectures de Kouassi-Kouassikro;

• les GBLOH dans les sous-préfectures de Diabo et de Languibonou ;

• Les OUELLEDANS la sous-préfecture de Ouéllé,et d’Ettrokro,

• les AHITOU dans les départements de Tiébissou, Toumodi (Abli, Lomo Nord, Gbofia…), de Dimbokro (Ahodji ou Abigui, Ediakro, Komienkouassikro, Ngangro, Angouakoukro, Lomo Bonianokro, Anokro, Dogba, Assekro, Asselokro)et quelques villages dans la Sous Prefecture de Didievi.

• les KODE dans les sous-préfectures de Ando-Kékrénou, Béoumi et Kondrobo dans le département de Béoumi ;

• les NANAFOUE dans les sous-préfectures de Yamoussoukro, d’Attiégouakro et de Tiébissou et deux villages dans la Sous prefecture de Dimbokro (Adahou, Trianikro);

• les SATIKLAN dans le Département de Botro (souvent appelé Kouadiokro) ;

• les GOLY dans la sous-préfecture de Bodokro ;

• les OUALEBO dans le département de Sakassou et de Toumodi (Oualèbo Sud);

• les AHALY dans la sous-préfecture de Brobo ;

• les SONDO dans le département de M’bahiakro ;

• les FALY au nord de Bouaké;

• les DO’N occupant l’intersection des Sous-préfectures de Bouaké, Sakassou et de Languibonou ;

• les SOUHAMLIN dans la sous-préfecture de Taabo ;

• les N’GBAN dans les sous-préfectures de Tie Ndiékro, Kpouèbo et Taabo ainsi que dans le département de Toumodi;

• les N’ZIKPLI dans le département de Didiévi et une communauté dans la sous-préfecture de Toumodi ;

• les AYAHOU dans les départements de Sakassou, de Bouaflé et de Tiébissou (village de Do-Sakassou) ;

• les FAHAFOUE dans la commune et sous-préfecture de Bouaké et quatre villages dans la Sous Prefecture de Dimbokro (Pokoukro, Assrekoffikro, Tahikro, Fahafoueattikro);

• les ANOH dans la sous-préfecture de Prikro.

• Les ELOMOUE dans le Département de Tiassalé.

Ces sous-groupes parlent en réalité la même langue avec quelques nuances surtout dans le ton et la prononciation.

Certains peuples qui ont subi la domination des Baoulé, ont tendance à s’assimiler aujourd’hui aux Baoulés. Ce sont les OUAN (Tiéningbué, Kounahiri), les NGAIN (M’bahiakro)

Les Baoulé ont occupé les régions forestières de l’ouest et du sud-ouest du pays, exploitant de grandes plantations de café et de cacao, modifiant ainsi la toponymie des localités de ces régions.

Lire Plus

Cotedivoirenews

Blé Goudé après la sortie de Laurent Gbagbo: « Je peux fièrement déclarer à la face du monde, que je ne me suis pas trompé de leader »

Published

on

CPI - Laurent - Gbagbo - et Blé - Goudé - restent - détenus -

Côte d’Ivoire – Politique – Après la sortie de Laurent Gbagbo sur la chaîne de Télévision TV5, l’ancien ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé a adressé ses félicitations à son mentor. Ci-après l’intégralité de son message.

« Discuter, né-go-cier, parler ensemble…. », voilà le remède que vous avez conseillé au patient ivoire, pour lui éviter une catastrophe certaine.

Monsieur le président, je viens de suivre votre interview avec la chaîne de télévision TV5. Je relève que, ni les bombardements, ni votre détention en isolement à Korhogo, encore moins les longues années passées derrière les barreaux de la Cour Pénale Internationale, n’ont pu faire vaciller ou varier votre fidélité aux valeurs pour lesquelles vous vous êtes engagés en politique.

A LIRE AUSSI// Politique: 9 ans après Laurent Gbagbo brise le silence, il affirme être du côté de l’opposition en insistant sur les négociations

Pas même de mots rugueux à l’encontre de l’adversaire, qui pourtant chaque jour tente vainement de vous rabaisser. Voilà la sève politique à laquelle j’ai été allaité.

Je peux fièrement déclarer à la face du monde, que je ne me suis pas trompé de leader. Que votre modestie en souffre, félicitations et bravo monsieur le Président. Pour employer une expression en vogue en Côte d’Ivoire, vous avez parlé fort.

Votre fils Charles Blé GOUDE

Lire Plus

Cotedivoirenews

Politique: 9 ans après Laurent Gbagbo brise le silence, il affirme être du côté de l’opposition en insistant sur les négociations

Published

on

Laurent-Gbagbo parle après 9 ans

Côte d’Ivoire – Pour la première fois depuis 2011, le président Laurent Gbagbo s’est adressé au peuple Ivoirien, ce jeudi 29 octobre 2020, lors d’une interview exclusive sur le chaîne TV5 Monde.

En effet, dans cette interview de 13min 54 secondes, l’ex Président Laurent Gbagbo acquitté il ya près d’un an a fait le tour de l’actualité politique Ivoirienne précisement sur la question de la présidentielle de 2020.

Pour Laurent Gbagbo bien qu’étant du côté de l’opposition, il demande aux parties de faire place au dialogue. Car, selon ses expériences d’ancien chef d’Etat, le pire risquerait de se produire si les négociations ne sont pas privilégiées.

A la question de la journaliste de savoir ce qu’il voudrait dire aux Ivoiriens à la veille du 31 Octobre 2020 date de l’élection présidentielle, le président Laurent Gbagbo a fait savoir qu’il est pour la négociation et les discussions.

« Il est toujours temps de le faire. (…) A propos de ce combat autour du troisième mandat, je suis Moi Laurent Gbagbo, ancien chef d’Etat de la Côte d’Ivoire résolument du côté de l’opposition. Vu mon expérience, je dis qu’il faut négocier », a insisté le président Laurent Gbagbo.

Transférés à la CPI avec son ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé depuis 2011, pour crime contre l’humanité, Laurent Gbagbo a été acquitté par la CPI depuis 2019. Il séjourne actuellement en Belgique son pays d’accueil.

Nestor Al Firdaws

©CotedivoireNews 

Suivez toujours l’actualité sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés