Connect with us

Biographie

Biographie: Cissé Bacongo, le parcours d’un maire ambitieux

Published

on

Biographie de Cissé Bacongo maire de Koumassi

Côte d’Ivoire – Biographie – Docteur en droit, il est titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées de droit des affaires, option internationale (DESS) et d’un diplôme de juriste conseil d’entreprise (DJCE), Ibrahim Bacongo Cissé est actuellement maire de Koumassi.

Avocat, écrivain, enseignant et homme politique ivoirien, Ibrahim Bacongo Cissé (également désigné sous le nom de Cissé Bacongo), est né le 8 mars 1955 à Mankono. Il est actuellement ministre auprès du  président de la République chargé des affaires politiques et maire de la commune de Koumassi.

Auparavant secrétaire national du Rassemblement des républicains et chargé des affaires juridiques et institutionnelles, il a assuré la fonction de ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique depuis le 28 décembre 2005 et, et devient ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative le 12 mars 2014.

Docteur en droit, il est titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées de droit des affaires, option internationale (DESS) et d’un diplôme de juriste conseil d’entreprise (DJCE). Il a effectué ses études supérieures à l’Université Toulouse I en France.

Depuis 1990, Ibrahim Bacongo Cissé est chargé de cours à l’Unité de formation et de recherche (UFR) des sciences juridiques, administratives et politiques, à la Faculté de droit de l’Université de Cocody. Consultant permanent au cabinet Jeantet et Associés/Afrique, membre français de l’Alliance of European lawyers, cabinet d’avocats d’affaires d’Europe continentale, il intègre, en qualité de consultant interne permanent, le cabinet Conseils associés en Afrique à partir de mars 1993.

Ibrahim Bacongo est membre fondateur du Rotary Club Côte d’Ivoire. Il est également l’auteur du livre Alassane Ouattara, une vie singulière.

Le 14 décembre 2007, Ibrahim Bacongo Cissé a reçu le prix du meilleur membre du Gouvernement.

En 2018, Ibrahim Bacongo, se présente et remporte les élections législatives dans la commune de Koumassi.

Le 13 mars 2012, il est reconduit comme ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans le nouveau gouvernement de Jeannot Kouadio-Ahoussou.

Critiques

Ministre de l’enseignement supérieur depuis décembre 2005, Ibrahim Bacongo Cissé fait l’objet de nombreuses critiques, d’une part en raison de la mauvaise gestion des universités publiques ivoiriennes. En effet, en dépit des importants travaux de réhabilitation et de reconstruction effectués entre 2011 et 2012 (et qui ne sont que partiellement terminés), il manque des infrastructures adéquates, de nombreux équipements pédagogiques, des services aux étudiants, des professeurs opérationnels et une organisation efficace. Les problèmes n’étant pas résolus avec le temps, il a été la cible d’une manifestation d’étudiants à l’université Houphouët-Boigny ayant dégénéré en émeute le 13 mai 2013. Le lendemain, le ministre dément l’existence de problèmes d’équipement.

Ibrahim Bacongo Cissé est également critiqué pour son rôle lors des élections locales ivoiriennes de 2013, au cours de laquelle le tabloïd Échos de Koumassi, acquis au ministre, a été suspendu par le Conseil national de la presse pour cause de dénigrement, injures, diffamation et calomnie. Il est, par la suite, de nouveau la cible de critiques en raison des violentes émeutes à Koumassi après l’annonce des résultats, violences imputés à ses militants armés de gourdins et de machettes, obligeant l’intervention du CCDO pour disperser les manifestants avec des gaz lacrymogènes.

Ibrahim Bacongo Cissé s’est par la suite défendu de toute violence dans un entretien accordé à Fraternité Matin, regrettant les graves violences de ses militants, et rappelant que son adversaire utilisait également des arguments fallacieux, voire diffamants pendant la campagne.

Ibrahim Bacongo Cissé est régulièrement soupçonné, voire accusé, de corruption et de détournement de fonds au sein de son ministère, en relation étroite avec Adama Méité, par ailleurs limogé en août 2012 à la suite de soupçons de malversations dans le cadre d’attributions de marchés publics.

©CotedivoireNews

Biographie

Politique: Le PDCI-RDA lance un appel à candidature pour les élections présidentielles de 2020

Published

on

appel a candidature du PDCI RDA pour les élections de 2020

Publié ce mardi 09 juin 2020, à 11h05min (Temps de lecture: 1min 30″)

Côte d’Ivoire – Politique – Les dés sont jetés au Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA). En effet, après la session extraordinaire du bureau politique du parti qui s’est tenue la semaine dernière, le parti dirigé par Henri Konan Bédié a lancé un appel à candidature pour les potentiels candidats qui veulent aller sous la bannière du parti aux élections présidentielles de 2020. 

Pour ce faire, ils devront se munir des documents ci-après pour établir leurs dossiers de candidature.

1-Une lettre d’intention de candidature ;

2-Une déclaration écrite sur l’honneur, aux termes de laquelle, le candidat :

• Certifie qu’il n’a pas renoncé à la nationalité ivoirienne ;

• Qu’il n’a pas d’autre nationalité que la nationalité ivoirienne ;

• S’engage à ne pas se présenter comme candidat indépendant à l’élection présidentielle d’octobre 2020, s’il n’est pas élu comme candidat du PDCI-RDA lors de la Convention d’investiture ;

• S’engage à ne pas quitter le PDCI-RDA s’il n’est pas élu.

3-Deux (2) Photos d’identité ;

4-Un (1) extrait d’acte de naissance ou du jugement supplétif tenant lieu, établi depuis moins de trois (3) mois

5-Un (1) certificat de nationalité ;

6-Un (1) extrait du casier judiciaire établi depuis moins de trois (3) mois ;

7-Un (1) certificat de résidence établi depuis moins de 3 mois;

8-Une (1) attestation de régularité fiscale ;

9-Les photocopies des cartes de membre du PDCI-RDA des cinq (5) dernières années ou une attestation de paiement des cotisations des cinq (5) dernières années délivrée par le Secrétaire Exécutif du Parti, Chef du Secrétariat Exécutif ;

10-Une (1) photocopie de la carte d’électeur des derniers scrutins nationaux ou la preuve d’une inscription sur la liste électorale ;

11-La quittance du paiement à la Direction Financière du Parti, en espèces ou par chèque certifié, de la somme de Vingt-cinq Millions (25.000.000) de FCFA, non remboursable, représentant la contribution du candidat à la candidature à l’organisation de la convention d’investiture ;

12-La fiche technique du candidat, remplie et signée par lui, sur le modèle du Parti ;

13-La fiche technique du candidat délivrée par la délégation dont il dépend, accompagnée du rapport du Bureau de la délégation.

Les dossiers de candidature sont reçus par la Cellule électorale de la Convention d’Investiture, du mercredi 10 Juin 2020 à 10 H00 au mercredi 24 juin 2020, à 23H30, au siège du Parti sis à Cocody.

©CotedivoireNews 

Akinbola Djamal

Lire Plus

Biographie

Biographie: Le parcours de Farikou Soumahoro, maire de la commune d’Adjamé

Published

on

Farikou Soumahoro, Biographie

Côte d’Ivoire – Biographie – Élu maire de la commune d’Adjamé depuis les élections municipales de 2018, Farikou Soumahoro est également président de la Fédération Nationale des Commerçants de Côte d’Ivoire (FENACCI). ©CotedivoireNews   vous présente la biographie de ce grand homme.

Marié et  père de 2 enfants,  Farikou Soumahoro est né  le 09 Mars 1949 à Adjamé (Abidjan RCI).  Après des études comptables à Abidjan, il entame sa carrière professionnelle en 1969 en qualité de Secrétaire Comptable et Chargé des Etudes et responsable du service contentieux au Cabinet WA ABOUT, ensuite à la Compagnie d’Assurance la Foncière.

A LIRE AUSSI// Top actions: La mairie d’Adjamé entame la distribution de porte-à-porte de vivres et de masques de protection

En 1973, il s’envole pour la France où il s’inscrit comme auditeur libre à l’Institut des Finances et des Assurances de Paris.    A son retour en 1980, il crée à Abidjan, Eagle Entreprise SARL, une entreprise spécialisée dans le marketing et la Distribution.  

De 1990 à 1993, il est appelé à occuper la fonction de chargé de mission au cabinet du Ministre de la Sécurité, le Général Lassana Palenfo.   De 1996 à 2001, il est conseiller Municipal à la Mairie d’Adjamé, avant d’occuper dans cette même commune, le poste de 3eme adjoint au Maire jusqu’en Avril  2013. 

Farikou Soumahoro, Biographie 1
Farikou Soumahoro, maire d’Adjamé

Le 23 Mars 2002,  Farikou Soumahoro est élu Secrétaire Général de la Fédération Nationale des Commerçants de Côte d’Ivoire, section d’Adjamé.Le 08 avril 2010, il est porté à la tête de la Fédération Nationale des Commerçants de Côte d’Ivoire, comme Président National.

A partir de janvier 2013, il occupe la fonction de Chargé de mission au Cabinet du Ministre d ‘Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. Le 06 septembre 2014, il est élu secrétaire départemental du Rassemblement des Républicains à Adjamé et le   27 Octobre 2014, il est nommé Membre du Conseil Economique et Social, par décret N°2014-642 du 27 Octobre 2014. Le 12 Juin 2015, il est reconduit à la tête de la FENACCI pour un mandat de 5 ans.

Farikou Soumahoro est depuis le 18 octobre 20218, maire de la commune d’Adjamé.

©CotedivoireNews 

Lire Plus

Biographie

Biographie: Chantal Fanny, parcours de la première femme maire de Kaniasso

Published

on

Chantal-Fanny-ambassadrice

Publié ce mercredi 13 Novembre 2019, à 09h10min (Temps de lecture: 2min)

Côte d’Ivoire – Biographie – Diplomate de carrière, Chantal Fanny est la première femme élue Maire de la commune de Kaniasso, depuis Avril 2013. Découvrez le parcours de cette femme battante.

Maire de la commune de Kaniasso, Diplomate de carrière, mère de trois (03) enfants et passionnée de cuisine du monde, Chantal FANNY est l’aînée des 2 héritières de feu l’Ambassadeur Inza FANNY.

Chantal Fanny, maire de la commune de Kaniasso

Cette diplômée de science politique de l’Université Laval (Canada), également titulaire d’un DESS en Communication et doctorante en Science politique, a ensuite gravi les échelons, passant les grades de secrétaire adjoint et secrétaire des Affaires étrangères, conseiller des affaires étrangères, ministre plénipotentiaire des Affaires étrangères et depuis fin décembre 2018, ambassadeur plénipotentiaire de la République de Côte d’Ivoire.

Elle est également sénatrice de la région du Folon.

En mai 2019, l’ambassadrice et maire Chantal Fanny, a été faite Officier de l’ordre national par la Grande chancellerie de l’Ordre national de Côte d’Ivoire.

Aussi, son ancienne Université qui suit et actualise jalousement le fichier de ses anciens étudiants s’est-il empressé de saluer cette prouesse.

Abran Saliho

©CotedivoireNews 

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés