Connect with us

Biographie

Biographie: Qui est Pr Mariatou Koné, maire de Boundiali

Published

on

Biographie de Mariatou Koné maire de Boundiali

Côte d’Ivoire – Biographie – Région de la Bagoué – Ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, Mariatou Koné est maire de la commune de Boundiali depuis octobre 2018. Tout savoir que le parcours d’une femme de paix et de dialogue.

Ancienne ministre Ivoirienne de la Solidarité, de la femme et de la Protection de l’Enfant, Pr Mariatou Koné est actuellement ministre en charge de la solidarité, de la cohésion sociale et da la lutte contre la pauvreté.

En mai 2015, Pr Mariatou Koné fût désigné aux Postes de Directrice générale du Programme national de cohésion sociale (PNCS) et Secrétaire exécutive de la Commission nationale pour la réconciliation et l’indemnisation des victimes (CONARIV).

Elle a été Directrice-coordonnatrice du PNSC qui est passé récemment du statut de Programme en une Direction générale, placée sous la tutelle administrative du ministre chargé du plan et du développement, et sous la tutelle financière du ministre en charge du budget.

Première femme ivoirienne élue Directrice de l’Institut d’Ethnosociologie(IES) le 25 juin 2009, membre de plusieurs réseaux scientifiques internationaux, elle vient de participer au premier Forum Mondial des Femmes Francophones à Paris le 20 mars 2013 en tant qu’invitée du Gouvernement Français.

Professeur Mariatou KONE est Docteur en Anthropologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) en France. Elle est enseignante-chercheure depuis janvier 1995 à l’Institut d’Ethnosociologie (IES) de l’Université Félix Houphouët Boigny (ex-Université de Cocody). Après de brillantes études, elle gravit les échelons universitaires en présentant les différents concours du CAMES (Conseil Africain et Malgache pour d’Enseignement Supérieur). Elle assure la direction et est membre de Jury de nombreux mémoires et de Thèses dans plusieurs Universités.

C’est la première femme ivoirienne élue Directrice de l’Institut d’Ethnosociologie (IES) le 25 juin 2009, soit 45 ans après la création de cette institution de formation, de recherche et d’expertise (1964).

Elle est Secrétaire général adjoint du Groupement Interdisciplinaire des Sciences Sociales en Côte d`Ivoire (GIDIS-CI) depuis 1995. Elle est coordinatrice du Laboratoire d’Etudes Environnementales et Foncières de Côte d’Ivoire (LEEFCI), et coordinatrice du réseau Landnet-Côte d’Ivoire.

Elle est membre de plusieurs réseaux scientifiques internationaux dont le réseau Landnet West-Africa, la Chaire UNESCO Alimentation Du Monde (ADM), le « Réseau de formation et de recherche en socio-anthropologie de la santé en Afrique de l’Ouest » (REFASA) , l`Association euro-africaine pour l`Anthropologie du changement social et du Développement (APAD), le Réseau Anthropologie de la Santé en Afrique (RASA), l`Association pour la Recherche à l`Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (AREHESS), le Réseau International des Acteurs Emergents (RIAE), etc.

Elle vient de participer au premier Forum Mondial des Femmes Francophones à Paris le 20 mars 2013 en tant qu’invitée du Gouvernement Français.

Comme en témoigne ses nombreuses publications, Professeur Mariatou KONE est experte et consultante internationale dans plusieurs domaines (foncier rural, famille, genre, santé, développement rural, éducation, …), dans plusieurs pays (Côte d’Ivoire, Niger, Mali, Sénégal, Guinée, Burkina, Bénin, Guinée Equatoriale, Cameroun, République Démocratique du Congo, Tchad, etc.) et auprès de nombreux bailleurs, organismes, organisations et bureaux d’études (UNICEF, Banque Mondiale, UNFPA, CEDEAO, UEMOA, FAO, FIDA, FEM, Union Africaine, NEPAD, CEDEAO, BAD, Europact, SOFRECO, Experco International, Coyne et Bellier, , BADEA, ROPPA, etc.)

Son expertise lui vaut d’être nommé conseiller technique en charge des questions sociales auprès du Ministre d’Etat, Ministre du plan et du développement de mars à décembre 2012 puis Directrice coordinatrice du Programme National de Cohésion Sociale (PNCS) depuis mai 2012.

Elle est experte formatrice en méthodologie de recherche qualitative, conduite des études CAP, évaluation de projet, et sur plusieurs thématiques dont le foncier rural. Par exemple, du 12 au 16 novembre 2012 à Grand Bassam avec la GIZ, Professeur KONE a assuré la Formation régionale des magistrats de 5 Etats (Niger, Guinée, Sierra Leone, Liberia et Côte d’Ivoire) sur le droit coutumier et le foncier rural en Afrique de l’Ouest avec 4 interventions :

– Les défis de la réforme foncière en Afrique de l’Ouest

– Comprendre la problématique du foncier en Afrique de l’Ouest

– Comment protéger les groupes de personnes les plus vulnérables ?

– L’importance du droit foncier dans le quotidien de la population

Curriculum Vitae

Au titre des activités extra universitaires et professionnelles, Professeur Mariatou KONE est une maman et une femme au cœur d’or, raison pour laquelle elle a intégré le club service qu’est le Rotary International afin de venir au secours des plus démunis. Elle est Présidente du Rotary club Abidjan Biétry pour le mandat 2012-2013 et Présidente des présidents de Rotary club de Côte d’Ivoire.

Depuis juillet 2009, elle est la représentante du District rotarien 9100 (qui comprend 14 pays) pour le RFFA (Rotarian Fellowship for Fighting Aids), un programme de lutte contre le VIH/SIDA.

En 2010, le Salon international de la femme battante lui décerne le prix LETAGONIN.

Elle est membre du Réseau des Femmes Musulmanes d’Afrique-Section Côte d’Ivoire (REFMA-CI).

Comme loisirs, Professeur Mariatou KONE aime la Lecture, les voyages et découvertes et la musique. Elle adore chanter. Elle pratique le sport (natation, athlétisme, handball et tennis).

Après ses études primaires à l’école primaire catholique (EPC) Filles de Daoukro de 1971 à 1977, sanctionnées par le Certificat d’Etudes Primaires Elémentaires (CEPE) et sa réussite à l’Examen d’entrée en Sixième, Mariatou KONE a effectué une partie de ses études secondaires au Lycée Félix Houphouët Boigny de Korhogo puis au Lycée Moderne de Sassandra et enfin au Lycée moderne de Man.

Avec le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) en 1981 puis le Baccalauréat série A4 en 1984, elle est orientée en Sociologie à l’Université Nationale de Côte d’Ivoire à Abidjan où elle réussit le DUEL 1 en 1985, le DUEL 2 en 1986, la Licence en 1987 et la Maîtrise en juin 1988.

Grâce à une bourse du Ministère de la Recherche Scientifique de Côte d’Ivoire, Mariatou KONE poursuit ses études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) de Marseille en France. Elle y obtient le DEA en Sciences Sociales en 1990. Par ses résultats exceptionnels elle bénéficie en plus de la bourse, d’une allocation de recherche de l’ORSTOM (institut de recherche français).

En septembre 1994, elle soutient le Doctorat d`Anthropologie (thèse unique) et le réussit avec la Mention très honorable avec félicitations du jury, sur le thème « Etre encadreur agricole en Côte d`Ivoire: Principes et pratiques (le cas de Sakassou) », sous la direction du Professeur Jean-Pierre OLIVIER DE SARDAN.

Distinctions et publications

Professeur Mariatou KONE est une enseignante-chercheure qui « trouve ». Elle fait partie de l’élite scientifique de l’Afrique en général et de son pays La Côte d’Ivoire en particulier. Elle participe à de nombreux Colloques, congrès, séminaires et conférences en Côte d’Ivoire, en Afrique, en Europe et en Amérique.

Elle a plusieurs publications parmi lesquelles :

En 2013 : L’excision, une mutilation génitale féminine en Côte d’Ivoire. A paraître, Abidjan, Balafons

En 2012 : Le métier d’encadreur agricole en Côte d`Ivoire: au-delà des innovations sémantiques. Sarrebruck, Éditions universitaires européennes.

En 2011 : Femmes et Foncier

In Comité technique « Foncier et développement », 2011 : Des fiches pédagogiques pour comprendre, se poser de bonnes questions et agir sur le foncier en Afrique de l’Ouest. Paris, AFD

En 2008 : Interdisciplinarité et défis méthodologiques. Paru dans Actes du forum universitaire régional : Famille et droits de l’homme en Afrique de l’ouest francophone. Copenhague, Institut Danois des Droits de l’Homme. Pp 61-68.

En 2007 : Enjeux et débats autour de la crise alimentaire au Niger en 2005 : les avantages de comprendre la malnutrition au Niger par la perspective de l’ECRIS.

In Bierschenk, T., Blundo, G., Jaffré, Y. et Tidjani Alou M. (éds) : Une anthropologie entre rigueur et engagement. Essais autour de l’œuvre de Jean-Pierre Olivier de Sardan. Paris, Karthala

En 2006 :

– L’avortement provoqué : un moyen de régulation de la fécondité prisé à Abidjan (Côte d’Ivoire). In Le Journal des Sciences Sociales, 3, 23-43. Abidjan, Revue Scientifique du GIDIS

– Foncier rural, citoyenneté et cohésion sociale en Côte d’Ivoire : la pratique du tutorat dans la sous-préfecture de Gboguhé. In Les Frontières de la question foncière : enchâssement social des droits et politiques publiques. Montpellier/Genève/Mayence, CIRAD/IRD/IUED/GUTENBERG.

www.mpl.ird.fr/colloque_foncier/Communications/PDF/Kone.pdf

-Côte d’Ivoire : Quelles lois pour résoudre les problèmes liés au foncier? In Défis Sud : Comment garantir le droit à la terre, n°74 : 27-28. Bruxelles, SOS Faim ASBL/Action pour le développement, www.inter-reseaux.org/…/p20_Le_dossier_KONE_VO_web_OK.pdf

-De l’indispensable révision de la loi foncière. In Grain de Sel : Le Foncier, un enjeu crucial aux multiples dimensions, n° 36 : 20. Paris

-La crise alimentaire 2004-2005 à Tondikiwindi, Etudes et travaux, 63, Niamey, LASDEL

-La crise alimentaire de 2005 au Niger dans la région de Madarounfa et ses effets sur la malnutrition infantile : approche socio-anthropologique, Etudes et travaux, 53, Niamey, LASDEL.

En 2005 :

-Socio-anthropologie de la famille en Afrique. Evolution des modèles en Côte d’Ivoire. (en collaboration avec Kouamé, N.,). Abidjan, Les Editions CERAP

-Chefferie en mutation en Côte d’Ivoire (en collaboration avec Kouamé, N.,). Paru dans Débats, courrier de l’Afrique de l’Ouest, 21 (janvier 2005) : 15-20. Abidjan, Les Editions CERAP

En 2004 : La nueva política agraria de Costa de Marfil a prueba de las dinámicas políticas locales (en collaboration avec Chauveau, J-P.)

In Léonard É., Quesnel A., Velázquez E. (coord.), Regulaciones y políticas agrarias. Juegos de actores y dinámica de los poderes, México, CIESAS-IRD-Porrúa.

En 2003 :

-Les Femmes et l’accès à la terre en milieu rural ivoirien. Paru dans Regards sur le foncier rural en Côte d’Ivoire (51-80). Abidjan, Les Editions du CERAP/NEI

-Le « contexte » et le « gombo » dans les formations sanitaires urbaines en Afrique : approche socio-anthropologique de la petite corruption. In Jaffré, Y., et Olivier de Sardan, J-P., (éds) : une médecine inhospitalière. Les relations entre soignants et soignés dans cinq capitales de l’Afrique de l’Ouest. Paris, Karthala/APAD

-Droits délégués d’accès à la terre et aux ressources naturelles dans le Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire : Bodiba (Oumé) et Zahia (Gboguhé). Paris/Londres, GRET/IIED

En 2002: Gaining Rights of access to land in West-Central Côte d’Ivoire. London, IIED

© Côte d’Ivoire News

Biographie

Biographie: Le parcours de Alain-Richard Donwahi, président du conseil régional de la Nawa

Published

on

Côte d’Ivoire – Biographie – Originaire de Soubré, dans le Sud-ouest de la Côte d’Ivoire, Alain-Richard Donwahi est l’actuel président du conseil régional de la Nawa. Découvrez son parcours enrichissant.

Alain-Richard Donwahi est le fils de Thérèse Yamaman et de Charles Bauza Donwahi. Le père et la mère sont décédés le 2 août 1997 et le 16 avril 2012.

Monsieur Alain-Richard Donwahi est né le 1er juillet 1962. Marié, père de 8 enfants.

Élu à la tête de la région de la Nawa aux dernières élections locales, Alain-Richard Donwahi, est ministre des eaux et forêts depuis juillet 2017.

Alain-Richard Donwahi obtient en 1980 le baccalauréat série D à l’École Saint-Martin-de-France de Pontoise. Il poursuit son cursus estudiantin à l’université Paris-Dauphine où il obtient en 1982 son Diplôme d’études universitaires générales (DEUG). En 1983, il intègre l’université Claremont Colleges à Claremont en Californie pour poursuivre sa formation. Il y obtient en 1987 un Bachelor in Business Economics.

Expériences Professionnelles

 Formations

 – Saint martin de France, Pontoise BAC D (1980)

– Universite paris dauphine Gestion Préparation du D.E.U.G. (1980 – 1982)

– Claremont colleges Claremont Californie. B.A. in Business Economics (1983  1987)

Activités professionnelles

Pour ce qui est des activités professionnelles du président du conseil régional de la Nawa, nous avons :

– Assistant Manager à la international Liquidators INC Los Angeles Californie, Société d`importation et de distribution d`articles de tous genres, spécialisée dans Ie « wharehouse sale » (1986-1987)

– Cadre à la Banque Internationale pour le Commerce et l`Industrie de la Cote d`Ivoire B.I.C.I.C.I. (1987-1990)

– Président et administrateur de sociétés évoluant dans les secteurs agricoles et agro industriels (hévéa, huiles essentielles de bergamote, banane, cacao…) de 1991 à ce jour

 Activités officielles

Président du conseil régional de la Nawa

Juillet 2017 à ce jour : Ministre des Eaux et Forêts

2012 à ce jour : Secrétaire du Conseil National de la Sécurité

Janvier 2017-Juillet 2017 : Ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense

Juillet 2012-Janvier 2017 : Conseiller Spécial à la Présidence de la République en charge de la Défense et de la Sécurité

Avril 2012-Juillet 2012 : Président du comité scientifique du Groupe de Travail sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (GT-RSS).

Alain Richard-Donwahi a eu l’opportunité de travailler avec plusieurs gouvernements.

 Gouvernement Soro Kigbafori Guillaume (2007-2012)

Conseiller Spécial du Premier Ministre chargé des questions militaires, chef de la cellule défense et sécurité

Vice-président du comité scientifique du Groupe de Travail Restructuration et Refondation de l’Armée (GTRRA) représentant le Premier Ministre

Membre de la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération et la Circulation des Armes Légères et de Petits Calibres (COMNAT-ALPC) représentant le Premier Ministre

Gouvernement Charles Konan Banny (2006-2007)

Conseiller spécial du Premier Ministre chargé de la Jeunesse et du DDR (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion)

Secrétaire du Conseil national de Sécurité (CNS)

 Gouvernement Seydou Diarra (2003-2005)

Conseiller spécial du Premier Ministre, chargé de la sécurité, de la jeunesse, des sports et du service civique et du chapitre 7 de l’accord de Linas Marcoussis

Président de la Commission Nationale pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réinsertion (CNDDR)

Coordonnateur général du Programme National de Démobilisation, de Désarmement, de Réinsertion des ex-combattants et de Réhabilitation des Communautés affectées par le conflit (PNDDR\RC)

Président du comité civilo-militaire pour la restructuration et la refondation de l’armée

 Activités sociales

Président de l’Organisation Interafricaine de Café (OIC) ;

Président du Crédit Côte d’Ivoire ;

Administrateur de plusieurs sociétés commerciales de la place ;

Membre de la table ronde des hommes d’affaires de la Banque Africaine de Développement (BAD) dont il est élu Vice-Président en 1995 ;

Planteur et exportateur (bananes, ananas, agrumes, hévéa).

Président de l’Africa Sport National

 Activités politiques

Président du Conseil Régional de la Nawa 2013 à ce jour

Conseiller général du Département de Soubré (2002-2006)

Secrétaire Exécutif Chargé de l’Agriculture et de la protection de la Forêt : Alain Richard DONWAHI au PDCI-RDA

 Décorations

Au titre des décorations nationales et étrangères, le président du conseil régional de la Nawa, par ailleurs ministre Ivoirien des Eaux et forêts, Alain-Richard Donwahi est titulaire de:

Grand Officier de la légion d’Honneur

©CotedivoireNews

Lire Plus

Biographie

Biographie: Qui est Issouf Doumbia, maire de Bingerville

Published

on

Depute-maire-DOUMBIA-ISSOUF

Côte d’Ivoire – Biographie – Diplômé en mécanique industrielle, Issouf Doumbia est député-maire de la commune de Bingerville. Découvrez le parcours de cet homme au service de sa communauté.

Natif de Bingerville, Issouf DOUMBIA est le fils de M. DOUMBIA Moussa et de Mme DOUMBIA né AKE Akrebie Marie. Il a été élu maire de la commune de Bingerville, au soir du 13 octobre 2018.

Âgé dans la trentaine, le maire Issouf Doumbia est père de trois enfants. Après l’obtention d’un diplôme en mécanique industrielle il lance sa start up spécialisée dans le foncier et l’immobilier. Ce coup d’essai s’avère être un coup de maître. A ce jour, 8 ans plus tard, il dirige avec brio son entreprise d’une cinquante d’employés qui génère un chiffre d’affaires annuel de plus de 500 millions de francs CFA. Malgré son succès, le député-maire est resté attaché à Bingerville, cette terre qui l’a vu naître, grandir et réussir. 

Ainsi a travers diverses actions sociales et économiques, il a mis sa notoriété et ses ressources au service des populations.

Élu député à l’assemblée nationale de Côte d’ivoire en 2017, l’Honorable Issouf Doumbia défend les intérêts de sa communauté à l’hémicycle.

Son attachement ainsi que ces actions à l’endroit de la population de Bingerville, lui a permis d’être élu maire de la commune aux derniers élections municipales.

Aujourd’hui maire de la commune de Bingerville, Issouf Doumbia souhaite mettre en place un plan de développement dans l’intérêt de sa communauté à la Mairie.

©CotedivoireNews

Lire Plus

Biographie

Biographie: Le parcours de Jeannot Ahoussou-Kouadio, premier président du SENAT Ivoirien

Published

on

Biographie de Ahoussou-Kouadio premier président du Sénat Ivoirien

Côte d’Ivoire – Biographie – Marié, et père de six (6) enfants, Jeannot Ahoussou-Kouadio né le 6 mars 1951 à Raviart, est le tout premier président du Sénat Ivoirien. Découvrez le parcours exemplaire de cet homme de convictions.

Ancien Premier Ministre, Ministre d’Etat auprès du Président de la République, Jeannot Ahoussou-Kouadio est le premier président du Sénat Ivoirien.

Juriste de formation, Me Jeannot Ahoussou-Kouadio est titulaire du Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA) depuis Novembre 1980, après des études universitaires sanctionnées par une Maîtrise en Droit, option carrières des Affaires, à l’Université d’Abidjan en 1977.

Cette formation juridique est complétée par un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Gestion des Entreprises obtenu à RENNES en 1978.

Consultant-Formateur à l’INPP (Institut National du Perfectionnement Permanent), de 1979 à 1980, il exerce au Barreau d’Abidjan depuis 1981.

Sa carrière politique débute dès 1970 où il est membre du bureau du MEECI du Lycée Classique de Bouaké. Il sera par la suite, Président de l’Association des Elèves et Etudiants de la Sous-préfecture de DIDIEVI de 1975 à 1977.

Membre du bureau du MEECI de la Faculté de Droit de 1975 à 1977, il est Président du Comité de base du PDCI-RDA de la Cité Fairmont de 1990 à 1995.

Rapporteur Général Adjoint de la Commission de politique Générale au  VIV ème Congrès du PDCI-RDA, Me Jeannot Ahoussou-Kouadio est Président de la Cellule des Juristes militants du PDCI-RDA depuis 1990.

Membre du Bureau de la Coordination Régionale du PDCI Yamoussoukro, chargé des Affaires Juridiques, Membre du Bureau Politique du PDCI-RDA, il est depuis le XIème Congrès du PDCI-RDA, Secrétaire Général Adjoint de ce Parti, chargé des Affaires Juridiques.

Conseiller Economique et Social en 1999, Maître Jeannot Ahoussou-Kouadio est Député de la Circonscription électorale de DIDIEVI et TIE-N’DIEKRO (département de DIDIEVI) depuis 2000, après avoir été successivement, Conseillé Municipal de la Commune de Didiévi de 1985 à 1990, Maire Adjoint d’Attécoubé de 1990 à 1995 et Grand Conseiller de la Ville d’Abidjan.

En Janvier 2002 à Yamoussoukro, il participe à la rencontre des quatre grands leaders politiques ivoiriens. Nommé Ministre de l’Industrie et de la Promotion du Secteur Privé le 05 août 2002, Maître Jeannot Ahoussou-Kouadio participe aux négociations inter-ivoiriennes de Lomé, au titre de la délégation ivoirienne et fait partie du Comité des personnes ressources du PDCI-RDA aux négociations de LINAS-MARCOUSSIS.

Après son départ du Gouvernement en décembre 2005, il se consacre pleinement aux activités du PDCI-RDA et assiste le Président Henri Konan BEDIE au cours des principales rencontres politiques sur la crise ivoirienne aussi bien en Côte d’Ivoire qu’à l’étranger.

A ce titre, il participe régulièrement aux réunions du Cadre Permanent de Concertation (CPC) dans le cadre du suivi des Accords de Ouagadougou, aussi bien à Ouagadougou, Abidjan et Yamoussoukro, en qualité de personne ressource.

Elu à la tête de l’Association des Cadres et Elus PDCI-RDA du Grand-Centre (AEC-GC) en 2010, il est désigné successivement Directeur National de Campagne du Candidat du RHDP, SEM Alassane Ouattara pour l’élection présidentielle du 28 novembre 2010 et d’octobre 2015.

Maitre Jeannot Ahoussou-Kouadio est nommé le 05 décembre 2010, Ministre d’Etat, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire et, cumulativement, Ministre délégué dans les fonctions de Ministre de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Le 1er juin 2011, Maitre Jeannot Ahoussou-Kouadio est reconduit dans le gouvernement, en tant que Ministre d’Etat, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice. Poste qu’il occupera jusqu’à sa nomination dans les fonctions de Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, le mardi 13 mars 2012. Il cumule les portefeuilles de Premier ministre, Garde des Sceaux, ministre de la Justice jusqu’au 14 Novembre 2012.

Maitre Jeannot Ahoussou-Kouadio est nommé le 09 Janvier 2013, Ministre d’Etat auprès du Président de la République.

Elu Président du Conseil Régional du Bélier à l’issu du scrutin du 21 avril 2013, il est plébiscité Président de l’Assemblée des Régions de Côte d’Ivoire –ARCI – le 13 Août 2013 qui deviendra plus tard Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire – ARDCI.

Il est en charge depuis le 29 Août 2013 du dialogue politique national.

A la suite du 12ème Congrès du Pdci-Rda d’octobre 2013, il est nommé Vice-président du PDCI-RDA.

Il est depuis 2014, Vice-président de l’Association Internationale des Régions Francophones (AIRF), Membres du Conseil d’Administration de l’AIRF et Président du Groupe de travail : Décentralisation – Affirmation du rôle des Régions et Recherche de Financement.

Après le remaniement ministériel du 12 janvier 2016, Maitre Jeannot Ahoussou-Kouadio a été nommé Ministre d’Etat auprès du Président de la République chargé du dialogue politique et des Relations avec les Institutions.

Depuis Avril 2018, il a été élu premier président du Senat Ivoirien, poste.

©CotedivoireNews

Lire Plus
Advertisement Enter ad code here

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés