Connect with us

Régions News

Bouaké: Affaire Mangoua Jacques, « Le prévenu n’a pu rapporté la preuve de ce qu’il n’est pas le propriétaire des munitions découvertes, à son domicile » (Procureur)

Published

on

Koné Braman-affaire-mangoua-jacques

Côte d’Ivoire – Bouaké – Politique – Ce lundi à son cabinet au palais de justice de Bouaké, le procureur de la république, Koné Braman est revenu sur les faits dans l’affaire de la découverte de machettes et de munitions au domicile du président du conseil régional du Gbêkê.

Les faits rélatés par le procureur de la république

Depuis le samedi 21 septembre 2019, il a été découvert au domicile de Mangoua Jacques, président du conseil régional de gbêkê sis à N’guessankro, 991 munition de guerre de 7,62 mm, 49 munitions de fusils de type calibre 12 et 40 nouvelle machettes.

Ainsi, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Bouaké a animé, ce lundi 30 septembre 2019, un point de presse à son cabinet.

A lire aussi // Bouaké: Le président du conseil régional de Gbêkê, Mangoua Jacques déféré à la prison civile (Procureur)

Selon le procureur, ces objets ont été découvert par Kouakou Yao Laurent, gardien de la résidence. Informé, Koné Braman s’est rendu sur les lieux, le mardi 24 septembre pour mieux appréhender les faits et procéder à une perquisition. »Au cours de cette perquisition, aucun objet intéressant notre enquête n’a été trouvé. Il convient de préciser qu’aucune trace n’a été observée sur le mur qui a une hauteur de 03 mètres surmonté par des pointes de sécurité » a indiqué le procureur.

Mangoua Jacques est reproché de détention illégale de munitions d’arme de guerre. Il a aussi précisé que Mangoua Jacques ne l’a jamais appelé pour lui informer de cette situation. Selon Koné Braman, « le président Jacques Mangoua a confirmé cela pendant son audition contrairement à ce que disent ses partisans » a-t-il précisé. Concernant la plainte dont a parlé son 2ème vice-président, Kouadio Nestor, le procureur, Koné Braman fait savoir à la presse que la plainte du président Mangoua Jacques qui se trouve dans les dossiers du parquet date du 26 septembre 2019 et fait cas de menaces par des messages. Il n’a jamais porté une plainte s’agissant de la découverte d’arme à don domicile. « Ainsi, faute d’avoir rapporté la preuve de ce qu’il n’est pas le propriétaire des munitions découvertes, à son domicile Mangoua Jacques sera traduit devant le tribunal correctionnel suivant la procédure de flagrant délit.

Dès ce soir, il sera transféré au parquet pour être entendu et ensuite être déféré à la prison civile et correctionnelle de Bouaké. Son jugement est prévu pour le jeudi 03 octobre 2019  » a indiqué, le procureur de Bouaké, Koné Braman.

©CotedivoireNews

Aka Djamla, (correspondant régional)



Régions News

Odiénné: Les directeurs d’école en mission de sensibilisation au respect des mesures barrières

Published

on

réunion iep Odienné

Publié ce mercredi 27 mai 2020, à 11h50min (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – Région du Kabadougou – Les responsables locaux du système éducatif ont convoqué une réunion ce mercredi 27 mai 2020, en vu de mettre les directeurs des écoles en mission de sensibilisation des enseignants au respect des mesures barrières contre la COVID-19.

Après la déclaration du conseil national de sécurité suivie de celle du ministère de l’éducation nationale, les cours ont bel et bien repris à l’intérieur du pays. Pour éviter donc une autre vague de contaminations, l’Inspection de l’enseignement primaire d’Odienné a jugé bon de sensibiliser les directeurs d’écoles de toute la circonscription afin de transmettre à leur tour, le message à leurs collègues enseignants et aux élèves.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

Lire Plus

Régions News

Gagnoa: De retour d’Abidjan, une institutrice rattrapée par la Covid 19 à Dahiépa-Kéhi

Published

on

une-institutrice-testée-positive-a-Gagnoa-1

Côte d’Ivoire – COVID-19 – Rentrée d’Abidjan samedi sans le résultat de son test, une institutrice reconnue infectée par le Covid 19 et exerçant dans le village de Djédjédigbeupa, dans la sous-préfecture de Dahiépa-kéhi (23 km de Gagnoa),  a été isolée et ramenée sur Abidjan, dimanche 24 mai, pour une prise en charge, a annoncé officiellement, le directeur départemental de la Santé de Gagnoa, docteur Boukalo Kouassi Célestin.

L’institutrice dont le nom n’a été rendu publique, était arrivée à bord du convoi affrété par les autorités de l’Education Nationale. Elle avait été soumise comme tous les autres, aux mesures sanitaires de prise de température, d’enregistrement et au questionnaire, par l’équipe médicale mise ne place au district sanitaire de Gagnoa.

De retour d’Abidjan, l’institutrice rattrapée à Djédjédigbeupa, n’avait rien laissé transparaitre, jusqu’à ce que dimanche 24 mai, les responsables du ministère de la Santé à Abidjan, informe Gagnoa, que le résultat du test de cette institutrice retournée à son poste à Gagnoa, est positif à la pandémie du Covid 19.

« Nous sommes en contact avec tous ceux rentrés d’Abidjan », assurait le directeur départemental de la Santé, à l’arrivée des convois.

Aussitôt, elle a été isolée et reconduite aux environs de 16H00, à Abidjan, pour être prise en charge, par les autorités compétentes.

Les premiers convois d’enseignants et élèves sont rentrés à Gagnoa, le lundi 18 mai. L’institutrice rattrapée à Djédjédigbeupa, fait partie des environs 400 à avoir rejoints leurs postes, sur les 694 officiellement attendus dans la Direction Régionale de l’Education Nationale du Gôh.

©CotedivoireNews 

Yrebo Ben Youssef (Correspondant régional)

Lire Plus

Régions News

Région de l’Agnéby-Tiassa: Le grand marché de Sikensi parti en fumée

Published

on

marché de Sikensi parti en fumée

Côte d’Ivoire – Le grand marché de Sikensi (Région de l’Agnéby-Tiassa) a été ravagé par un incendie ce dimanche 24 mai 2020, sous le regard impuissant de la population.

Ce dimanche 24 mai 2020, aux alentours de 13 heures, un incendie a été signalé au marché de la ville de Sikensi. Selon les témoins sur place, plusieurs magasins et commerces ont été ravagés. Les habitations situées dans les environs n’ont pas été épargnées.

Suite donc à ce drame, le président des commerçants du département de Sikensi, Abro Dibo, a lancé un appel à l’aide à l’endroit des autorités et des bonnes volontés.

“Nous sommes terriblement touchés quand on sait que les affaires tournaient déjà au ralenti en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19. C’est pourquoi nous sollicitons le soutien des autorités”, a plaidé Abro Dibo.

A l’en croire, en plus des bâtiments touchés par le feu, d’autres magasins situés dans les environs, ont été pillés par des inconnus qui ont donné l’impression d’aider les sinistrés à sauvegarder leurs marchandises.

La douleur des commerçants de Sikensi est grande. Ils appellent donc les autorités à faire preuve de solidarité.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés