Connect with us

Cotedivoirenews

Société: La Communauté des Résidents Marocains en Côte d’Ivoire se mobilise pour sauver des vies

Published

on

La Communauté des Résidents Marocains en Côte d'Ivoire se mobilisent pour sauver des vies

Publié ce lundi 19 Août 2019 à 16h45min (Temps de lecture: 1min45″)

Côte d’Ivoire – Société – L’Assemblée du Conseil des Marocains Résidents en Côte d’Ivoire (ACMRCI) qui veut contribuer à sauver des vies, vient de lancer une opération de don de sang ce samedi 17 Août 2019 au Centre National de Transfusion Sanguine Abidjan-Treichville.

Les nombreux appels à la collecte de don de sang de l’Assemblée du Conseil des Marocains Résidents en Côte d’Ivoire au profit du Centre National de Transfusion Sanguine (CNT), ne sont tombés dans l’oreille d’un sourd.

 En effet, « Ensemble pour sauver des vies » est le thème de la 4e édition de cette action de fraternité et d’union entre le peuple ivoirien et marocain.

Selon le président de l’ACMRCI, Ouazzani Chahdi, cette initiative s’inscrit dans l’exécution du volet sociale de cette association dans le cadre du renforcement des liens d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Maroc. C’est pourquoi, selon lui, cette initiative  « s’assigne pour but de promouvoir le bénévolat parmi la Communauté marocaine établie en Côte d’Ivoire et d’encourager le don de sang en vue d’alimenter les stocks des centres de transfusions dans notre pays d’accueil ».

Ouazzani Chahdi, a en outre exhorté la communauté des marocains résidents en Côte d’Ivoire à devenir des donneurs réguliers et constamment engagés. « Le don de sang est un acte à la fois humain et Citoyen et il est important de tendre la main à son prochain. Nous ne savons jamais, si à notre tour, un jour nous aurons besoin de sang, substance qui devient rare et parfois très chère », a-t-il fait savoir.

Cette opération de don de sang a été sanctionnée par la présence massive des étudiants du Réseau Estudiantine pour la Valorisation de l’intellect et du Leadership en Afrique (REVILA) et de l’ONG  » Foi pour Servir », qui ont tous fait un don de sang.

Une initiative salué par le président du REVILA, Tre Louhoury Jean-Philippe qui indique qu’il est « important pour les jeunes, de participer à ce type d’action salvatrice » pour réduire le déficit des poches de sang qu’ont  besoin certains malades qui meurent dans les hôpitaux ».

Même son de cloche, de la part de la présidente de l’ONG « Foi pour Servir », Konaté Aïcha Sylla qui a affirmé sa reconnaissance à l’égard du Royaume du Maroc et à Ouazzani Chahdi de participer pour la seconde fois à cet élan de solidarité, tout en appelant au bon sens de la population à donner leur sang pour ‘’sauver des vies’’.

Pour Rappel, l’ACMRCI est une association qui regroupe plus de 450 familles marocaines résidents en Côte d’Ivoire. Elle a été créée en 2004 et initie de nombreuses actions sociales en faveurs des couches défavorisés.

©CotedivoireNews

Akinbola Djamal

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cotedivoirenews

Côte d’Ivoire: La 8ème édition de la CGECI Academy initialement prévue pour les 17 et 18 octobre aura lieu du 14 au 15 octobre

Published

on

CGECI Academy 2019

Publié ce vendredi 20 septembre 2019, à 09h 30 (Temps de lecture 1min)

Côte d’Ivoire – C’est ce jeudi 19 septembre 2019, face à la presse que le Directeur Exécutif de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Stéphane AKA-ANGHUI, a donné l’information sur le changement de calendrier de la CGECI Academy 2019. Initialement prévue pour les 17 et 18 octobre, l’édition 2019 de la CGECI Academy aura finalement lieu du 14 au 15 octobre dans un hôtel d’Abidjan-Cocody.

« Ce rapprochement de date fait suite à la confirmation de la présence effective de l’invité d’honneur, Son Excellence, M. Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda », s’est-il justifié.

Selon le Directeur Exécutif de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), le choix du Rwanda, pays à l’honneur, a été motivé par son modèle de gouvernance économique qui le classe parmi les meilleurs en Afrique et dans le monde en matière de reconstruction politique, économique et sociale et de transformation complète après plusieurs années de génocide qui a dévasté le peuple et le pays.

La CGECI academy est un forum économique annuel du Patronat Ivoirien qui se tient chaque année.

Abran Saliho

©CotedivoireNews

Lire Plus

Cotedivoirenews

Agriculture – Hévéa: La commune d’Azaguié envahie par des gros camions depuis une semaine

Published

on

Publié ce jeudi 18 septembre 2019 à 20h15 (Temps de lecture: 3min)

Côte d’Ivoire – Filière Hévéa – Toutes les voies d’accès à la ville d’Azaguié à environ 40 Km au nord – Est d’Abidjan sont frappées par le phénomène. Le ballet des gros camions de 10 Tonnes, 20 Tonnes, 40 Tonnes à longueur de journée est la nouvelle animation qui rythme le quotidien des habitants de la commune ivoirienne administrée par le Professeur Mamadou KOULIBALY, ancien Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire et désormais maire d’Azaguié.

Ces gros camions affluent vers Azaguié à destination de l’usine chinoise de transformation de caoutchouc naturel ASAF située au cœur de la commune. L’on y aperçoit des files interminables de camions chargés de fonds de tasses, ce caoutchouc brut acheté bord – champ aux producteurs.

« On se croirais au port d’Abidjan ! » affirme un passant impressionné mais aussi préoccupé par cette présence massive de véhicules de gros calibre dont les occupants ne respectent pas toujours les règles de stationnement, de salubrité et de cohabitation apaisée avec les populations trouvées sur place.

Le non-respect du prix d’achat du caoutchouc imposé par l’APROMAC

Azaguié est ainsi devenue la destination privilégiée, du fait de la mévente prolongée dans le pays des fonds de tasses. A l’annonce de l’ouverture de l’usine ASAF le lundi 16 septembre 2019 à Azaguié et de l’achat du caoutchouc brute à 260F CFA le Kg, l’information a rapidement fait le tour et suscitée cette ruée subite. Pourtant le prix officiel d’achat du Kg de caoutchouc brut en Côte d’Ivoire fixé par l’APROMAC est de 268F CFA pour ce mois de septembre 2019. Malheureusement ailleurs, les planteurs disent être confrontés à des acheteurs dont ils ignorent l’origine et qui leurs proposent des prix largement en dessous du prix APROMAC allant parfois jusqu’à 100F CFA le Kg. C’est donc impuissants que les producteurs disent être obligés de subir ces tarifs unilatéralement revus à la baisse par les acheteurs sur le terrain et par certaines usines, surtout en cette période de rentrée des classes où en tant que parents d’élèves ils sont contraints de trouver de l’argent pour scolariser les enfants.

Rappelons qu’en Côte d’Ivoire, depuis deux ans environ la production nationale de caoutchouc brut a dépassé la capacité totale de transformation des usines de la première transformation installées sur le territoire. Le surplus de la production, estimé à près de 300 000 Tonnes aujourd’hui, était directement exporté par bateau vers des pays d’Asie. Ironie du sort, le transport des fonds de tasses dans les bateaux a commencé à crée des avaries dans les embarcations, rendant pratiquement impossible la réutilisation des mêmes navires pour le transport d’autres produits. La conséquence a été le retrait de plusieurs compagnies maritimes de cette activité de transport de caoutchouc brut.

En définitive, les usines au plan national sont débordées. Les compagnies maritimes de leur côté se refusent au transport des fonds de tasses et posent la condition que ce produit soit contenu dans un emballage spécifique avant d’être entreposé dans leurs bateaux. Pendant ce temps, le producteur reste avec sa marchandise sur les bras, espérant qu’une solution sera rapidement trouvée par les autorités.

©CotedivoireNews

J. F.

Lire Plus

Cotedivoirenews

Préfecture de Police d’Abidjan: Plusieurs agents des forces spéciales tentent de libérer un prisonnier ils sont tous désarmés et arrêtés

Published

on

Publié ce jeudi 19 Septembre 2019 à 16h11 (Temps de lecture: 3min 45″)

Côte d’Ivoire – Abidjan – Sécurité – Une dizaine des éléments des forces spéciales cagoulées ont fait irruption dans l’enceinte de la préfecture de police d’Abidjan ce jeudi 19 septembre pour libérer un des leurs déténu en ce lieu. Suite à leur action, plusieurs éléments des forces spéciales ont été désarmés et arrêtés.

Retrouvez ici la vidéo ici

Selon notre sources, ces éléments des forces spéciales se seraient introduits dans les locaux de la Préfecture de police, en vue de réclamer par la force la libération d’un des leurs raflé lors d’une opération policière.

Sur les conditions de l’interpellation de l’élément des forces spéciales qui a causé l’incident, la direction de la police n’a jusquelà pas encore donné d’information.

©CotedivoireNews

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés