Connect with us

Régions News

Côte d’Ivoire: La société de gestion du patrimoine immobilier de l’Etat et le préfet d’Agboville cités dans un scandale immobilier

Published

on

la sogepie et le préfet d’Agboville cités dans un scandale immobilier

Côte d’Ivoire – Agboville – Une autre affaire d’abus de pouvoir met en cause le préfet de région qui préfère prendre parti dans un dossier encore pendant au tribunal d’Agboville. Il y’a déjà des grincements de dents dans le milieu des affaires et de la politique dans la capitale de l’Agneby-Tiassa

En février 2019 l’opérateur économique M. Koké Kouamé Alexis Luc passe un accord de gérance libre d’un hôtel situé à Agboville avec le sénateur Ekissi Behou qui dit être propriétaire. C’est un domaine délabré et laissé à l’abandon que va mettre en valeur l’opérateur économique.


Selon l’accord d’exploitation qui dure 10 ans, il devra être versé chaque mois un loyer de 2 millions au sénateur. Les deux parties tombent d’accord pour la réalisation des travaux de réfection de l’édifice. Tout semble bien allé car l’opérateur paie chaque mois au sénateur les 2 millions de loyer malgré qu’il soit en chantier. Mais quand M. Koké Kouamé réclame le contrat de bail au sénateur, il trouve toujours quelque chose à dire pour reporter le rendez-vous.


Au mois d’août 2019 chose bizarre, des agents de la SOGEPIE (société de gestion du patrimoine immobilier de l’Etat) arrivent pour demander qui a donné ordre d’entreprendre les travaux et qu’il fallait les stopper car c’est un patrimoine de l’Etat.
M. Koké Kouamé va se référer à son bailleur qui n’est autre que le sénateur Ekissi pour comprendre. En réponse, il lui dit de ne pas s’en faire et rassure que la situation « était gérée ». L’opérateur économique soupçonne là quelque chose de louche.

Le domaine après les travaux de réfection


Le 16 août 2019, ils sont tous convoqués au siège de la SOGEPIE au Plateau. M. Koké va tomber des nus quand il va apprendre que le bâtiment n’est pas la propriété du sénateur Ekissi qui lui donne en location. Séance tenante M. Camara Moumouni, sous-directeur de la transaction à la SOGEPIE demande à M. Koké de ne plus verser de loyer au sénateur.
Mais curieusement il demande aux deux parties de trouver un terrain d’entente. Sorti de la SOGEPIE, l’opérateur économique va porter plainte auprès du substitut résident de section du tribunal d’Agboville contre le sénateur pour escroquerie. Celui-ci à son tour, avec des loubards fait arrêter les travaux de l’hôtel en réfection.

Face au dossier pendant à la justice et à la situation qui était en train de dégénérer, le préfet de région et préfet d’Agboville, Coulibaly Sinhindou prend un arrêté le 1er avril 2020 qui dit que:
 » L’hôtel La Kokette, objet d’un contentieux, est fermé jusqu’à nouvel ordre ». Au cours de la réunion qui a précédé l’arrêté, décision a été prise par le préfet en présence des deux parties que « l’hôtel resterait fermé jusqu’à ce qu’une décision de justice intervienne ou que la SOGEPIE clarifie la situation et les clés devraient être confiées au commissaire de police d’Agboville« .


Contre toute attente juste quelques jours seulement après cette décision préfectorale, le sénateur Ekissi a pris possession de l’hôtel et a même remplacé l’écriteau sur le mur où était inscrit hôtel Kokette pour mettre  » Hôtel Malthus 2″. Interrogé par notre confrère de l’Elephant Déchainé pour avoir sa version des faits, le sénateur a repondu ceci:

« Je suis sénateur; je n’ai rien à avoir avec l’hôtel La Kokette. Ce n’est pas mon affaire; Koké n’est plus à Agboville, il se trouve à Abidjan, rencontrez-le pour regler vos affaires. Adressez-vous au président de la republique par ce que je ne suis pas informé de ce que vous dites. Je n’ai absolument rien à vous dire ».


La décision de fermeture de l’hôtel en attendant une décision de justice était une manœuvre pour mettre dehors l’opérateur économique?
Le préfet d’Agboville serait-il devenu complice du sénateur dans ce litige immobilier?
Beaucoup de questions qui n’ont pas de réponse surtout quand la SOGEPIE reste elle aussi muette sur l’exploitation d’un patrimoine de l’Etat.

©CotedivoireNews

Parfait Dié

Régions News

Gagnoa: De retour d’Abidjan, une institutrice rattrapée par la Covid 19 à Dahiépa-Kéhi

Published

on

une-institutrice-testée-positive-a-Gagnoa-1

Côte d’Ivoire – COVID-19 – Rentrée d’Abidjan samedi sans le résultat de son test, une institutrice reconnue infectée par le Covid 19 et exerçant dans le village de Djédjédigbeupa, dans la sous-préfecture de Dahiépa-kéhi (23 km de Gagnoa),  a été isolée et ramenée sur Abidjan, dimanche 24 mai, pour une prise en charge, a annoncé officiellement, le directeur départemental de la Santé de Gagnoa, docteur Boukalo Kouassi Célestin.

L’institutrice dont le nom n’a été rendu publique, était arrivée à bord du convoi affrété par les autorités de l’Education Nationale. Elle avait été soumise comme tous les autres, aux mesures sanitaires de prise de température, d’enregistrement et au questionnaire, par l’équipe médicale mise ne place au district sanitaire de Gagnoa.

De retour d’Abidjan, l’institutrice rattrapée à Djédjédigbeupa, n’avait rien laissé transparaitre, jusqu’à ce que dimanche 24 mai, les responsables du ministère de la Santé à Abidjan, informe Gagnoa, que le résultat du test de cette institutrice retournée à son poste à Gagnoa, est positif à la pandémie du Covid 19.

« Nous sommes en contact avec tous ceux rentrés d’Abidjan », assurait le directeur départemental de la Santé, à l’arrivée des convois.

Aussitôt, elle a été isolée et reconduite aux environs de 16H00, à Abidjan, pour être prise en charge, par les autorités compétentes.

Les premiers convois d’enseignants et élèves sont rentrés à Gagnoa, le lundi 18 mai. L’institutrice rattrapée à Djédjédigbeupa, fait partie des environs 400 à avoir rejoints leurs postes, sur les 694 officiellement attendus dans la Direction Régionale de l’Education Nationale du Gôh.

©CotedivoireNews 

Yrebo Ben Youssef (Correspondant régional)

Lire Plus

Régions News

Région de l’Agnéby-Tiassa: Le grand marché de Sikensi parti en fumée

Published

on

marché de Sikensi parti en fumée

Côte d’Ivoire – Le grand marché de Sikensi (Région de l’Agnéby-Tiassa) a été ravagé par un incendie ce dimanche 24 mai 2020, sous le regard impuissant de la population.

Ce dimanche 24 mai 2020, aux alentours de 13 heures, un incendie a été signalé au marché de la ville de Sikensi. Selon les témoins sur place, plusieurs magasins et commerces ont été ravagés. Les habitations situées dans les environs n’ont pas été épargnées.

Suite donc à ce drame, le président des commerçants du département de Sikensi, Abro Dibo, a lancé un appel à l’aide à l’endroit des autorités et des bonnes volontés.

“Nous sommes terriblement touchés quand on sait que les affaires tournaient déjà au ralenti en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19. C’est pourquoi nous sollicitons le soutien des autorités”, a plaidé Abro Dibo.

A l’en croire, en plus des bâtiments touchés par le feu, d’autres magasins situés dans les environs, ont été pillés par des inconnus qui ont donné l’impression d’aider les sinistrés à sauvegarder leurs marchandises.

La douleur des commerçants de Sikensi est grande. Ils appellent donc les autorités à faire preuve de solidarité.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

Lire Plus

Cotedivoirenews

Côte d’Ivoire : Les enseignants des écoles de Yamoussoukro rentrent en grève à cause d’un cas de Covid-19

Published

on

Les enseignants des écoles de Yamoussoukro rentrent en grève à cause d'un cas de Covid-19

Côte d’Ivoire – Education nationale – Les syndicats d’enseignants à Yamoussoukro ont décidé de rentrer en grève pour une période de deux semaines après qu’un élève dans une école de la capitale politique ivoirienne ai été testé positif au coronavirus.

“Les cours sont arrêtés depuis vendredi pour une période de 14 jours jusqu‘à nouvel ordre”, a déclaré le secrétaire général du syndicat national des enseignants du secondaire de Côte d’Ivoire, Ouly Adama, joint par téléphone.

Cette grève a été lancée lors d’une assemblée générale de sept syndicats d’enseignants au lycée scientifique de Yamoussoukro, qui ont décidé de l’arrêt des cours dans toutes les écoles de la ville, selon plusieurs enseignants.

“S’il y a des rencontres avec les autorités et qu’on nous fait des propositions pour notre sécurité, l‘école pourra reprendre”, a précisé Ouly Adama, professeur d’histoire-géographie au collège moderne 2 de Yamoussoukro.

“Les autorités ont d’abord nié la contamination de l‘élève alors que nous l’avons appris de sources hospitalières sûres”, a-t-il affirmé.

Selon plusieurs sources hospitalières à Yamoussoukro jointes par l’AFP, un élève de terminale du lycée scientifique de la ville a été testé positif au covid-19 et transféré à Abidjan pour être pris en charge.

Le site du lycée scientifique abrite trois lycées, qui comptent un “effectif énorme de vingt mille élèves”, a souligné Ouly Adama.

“Nous exigeons que la classe et les professeurs avec qui l‘élève est rentré en contact soient mis en observation”, a-t-il dit.

Aucun kit de protection

Selon lui, il n’y a aucun kit de protection ni de dispositif sanitaire dans les écoles à Yamoussoukro. “Même pour les caches-nez (masques), on nous demande de les acheter”.

Le gouvernement ivoirien a autorisé la réouverture des écoles depuis lundi, après deux mois de fermeture pour lutter contre l‘épidémie de coronavirus.

Le gouvernement a aussi autorisé tous les élèves qui avaient rejoint leurs familles à Abidjan pendant la fermeture à regagner leurs établissements à l’intérieur du pays pour la reprise des cours, ce qui était le cas de l‘élève infecté détecté à Yamoussoukro.

“Il a fait son test à Abidjan le 12 mai et sans attendre le résultat, il est venu à Yamoussoukro le 16 mai. Le lundi 18 mai, l‘élève est allé au cours comme tous ses camarades. Dans la soirée, le directeur régional de la santé de Yamoussoukro a été informé de son résultat positif. Il a été soustrait discrètement et conduit à Abidjan”, a expliqué un enseignant sous couvert d’anonymat.Selon le dernier bilan officiel vendredi, la Côte d’Ivoire a enregistré 2.341 cas de coronavirus dont 29 décès.

©CotedivoireNews  avec AFP

(Le Titre et le chapeau sont de la redaction)

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés