Connect with us

Cotedivoirenews

Côte d’Ivoire: Le conseiller politique en charge de la culture et des arts du LIDER en Allemagne appelle au respect de la constitution de 2016

Published

on

Côte d’Ivoire – Dans une interview accordée à Côtedivoirenews, le conseiller politique en charge de la culture et des arts à du parti politique Liberté et Démocratie pour la République (LIDER) en Allemagne, Bouassa Adrien appelle au respect de la constitution de 2016 et fait un tour d’horizon de l’actualité Ivoirienne.

L’actualité politique ivoirienne parle de la proposition de la révision de la constitution, qui limite l’âge pour être Président en Côte d’Ivoire à 75 ans, que pensez-vous de cela ?

Personnellement, je trouve que le débat autour de l’âge est simplement stérile, car il est passionné ! et cela suscite plusieurs interrogations dont : pourquoi le verrou de l’âge a été sauté en 2016 par ADO?  Par ailleurs, où étaient les partisans du OUI ? et que s’est-il passé pour qu’on veille remettre le cadenas ? il faut apprendre à respecter la constitution de 2016 et puis c’est tout.

Est-ce que votre parti politique en visage se présenter aux prochaines élections présidentielles ?

L’objectif principal de LIDER avec à sa tête le Dr. Roch Omer KRAIDY, s’est montrer aux Ivoiriens la meilleure gouvernance. Nos propositions sur la bonne gouvernance sont sues de tous les Ivoiriens. Notre amour pour la patrie nous pousse à nous battre pour que notre souveraineté et nos lois soient respectées. Je suis écœuré de voir que le non-respect des lois. Pour ne pas être compté parmi ces exemples légions, nous aspirons à diriger notre nation. Déjà en 2016, LIDER a dit non à la modification de la constitution à travers des marches et manifestation de protestations, que nous avons entreprises avons été réprimées dans le sang. Toutefois, nous continuons le combat pour une meilleure Côte d’Ivoire. Nous sommes sur le terrain. Nous avons la ferme volonté de diriger notre pays. C’est pour cela qu’on sera présent aux élections présidentielles de 2025.

Que proposez-vous pour décrisper la vie politique Ivoirienne ? Que faut-il faire ?

Tout être humain naît, grandit, et vieillit. Nous croyons au travail bien fait. Nous croyons aussi à une retraite bien méritée. Je crois que les trois grands (Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo) doivent se reposer, car ayant assez fait. On n’est pas obligé d’être chef d’un village pour diriger un village.

Un conseiller est celui qui guide le chef et qui lui aussi à sa suite érige les conseils en décision pour le bien de toute la population Ainsi, Je crois que la retraite de ces trois cités plus haut contribuera énormément à l’apaisement de la vie politique ivoirienne de même que le retour de tous les exilés politiques, car nul ne peut être contraint à l’exil selon notre constitution. La libération de tous les prisonniers politiques aussi sera un acte fort qui va décrisper l’atmosphère politique. Voyez-vous combien de fois les Ivoiriens étaient heureux après le retour de l’ex-président Gbagbo.

En tant que membre du LIDER que pensez-vous de la démission du professeur Mamadou Koulibaly à la Mairie d’Azaguié ?

La démission du professeur Mamadou Koulibaly est une question qu’on doit poser à lui-même. Il a fait le choix qui lui semblait meilleur. Bon ou mauvais, je ne pourrais le commenter.

Vous êtes conseiller politique en charge de la culture et des arts au LIDER en Allemagne, pouvez-vous nous dire comment se comporte la culture Ivoirienne dans ce pays ?

La culture ivoirienne se porte à merveille quand bien même qu’elle ait été au ralentie du fait du covid. Elle se remet néanmoins peu à peu et au soleil de la scène culturelle allemande. J’aimerais profiter de votre canal pour rendre un vibrant hommage à un artiste émérite du nom de Francis Taregue alias Skelly. Cet artiste a porté le flambeau haut et de la manière la plus digne ici en Allemagne. Que son âme repose en paix.

Que comptez-vous faire au sein du LIDER pour promouvoir la culture Ivoirienne?

La culture ivoirienne est promue mais pas assez. Aujourd’hui, il nous faut consolider cette promotion de la culture et la dynamiser, secteur par secteur. Parce que lorsqu’on regarde la promotion ou la divulgation culturelle faite par le gouvernement Ouattara secteur par secteur, on peut se rendre compte que le beaucoup en réalité représente peu. Par exemple combien de pièces de théâtre avons-nous actuellement en Côte d’Ivoire? Combien d’exposition d’œuvre d’art Avons-nous? Combien de musée Avons-nous en Côte d’Ivoire? Combien de foire de livre Avons-nous? Comment capitalisons l’économie culture? Avec Ouattara et son gouvernement, la culture navigue à vue en Côte d’Ivoire. C’est du ‘’Blingbling’’ ou sinon de de la perlimpinpin. Il faut une véritable politique culturelle et LIDER en a une. Je peux vous rassurer. Et très bientôt nous renouvèlerons notre ambition culturelle pour la Côte d’Ivoire et vous serez invitée. Je finis en disant qu’il est fondamental de restructurer le secteur de la culture de le rendre Professionnel en mettant les hommes et les femmes qu’il faut aux postes indiqués.

©CotedivoireNews 

Ange Nick Sarah

 Suivez toute l’actualité IVOIRIENNE sur Côte d’Ivoire News

Cotedivoirenews

Prévention de la COVID-19: L’UNICO et L’ONUSIDA s’engagent dans la sensibilisation

Published

on

onusida

Côte d’Ivoire – Santé – Sous le leadership de la Direction Générale de la Santé (DGS) et la collaboration de la Direction de la Santé Communautaire (DSC), le Bureau pays de l’ONUSIDA pour la Côte d’Ivoire, en collaboration avec d’autres acteurs tels que le réseau UNICO, continue d’appuyer la lutte contre la COVID-19, en accompagnant le gouvernement dans le renforcement des capacités des acteurs communautaires afin d’accélérer la sensibilisation et la vaccination contre la COVID-19 à travers le projet «PACT» (Partnership to Accelerate COVID-19 Testing).

Ce projet vise l’amélioration du suivi des cas contacts dans la communauté afin de réduire les risques de transmission de la COVID-19 au sein des groupes les plus vulnérables, en particulier des populations clés et des PVVIH (Personnes Vivant avec le VIH).

Ainsi, la première session de formation de ce projet s’est tenue du 21 au 22 Octobre 2021, à Abidjan au siège du Réseau RIP+ (Réseau Ivoirien des Organisations de Personnes Vivant avec le VIH). L’objectif est d’impliquer les acteurs communautaires pour sensibiliser la population et plus particulièrement les populations les plus vulnérables sur la COVID-19 et apporter leur contribution aux efforts nationaux de lutte contre la COVID-19.

« Nous voulons impliquer les acteurs communautaires pour l’accélération de la sensibilisation, du dépistage et de la vaccination contre la COVID-19. (…) Ces acteurs communautaires iront sur le terrain pour organiser des sensibilisations comme ils ont l’habitude de le faire dans d’autres activités telles que le VIH », a déclaré Dr Jean Marie MASUMBUKO, médecin et consultant à ONUSIDA, représentant le Dr Quenum Brigitte Directrice-Pays ONUSIDA en RCI.

Accompagner le gouvernement

En effet, à travers ce projet, l’ONUSIDA veut également inviter la population à accompagner le gouvernement dans la lutte contre la COVID-19.

« Beaucoup de mauvaises informations, de fakes news circulent sur la COVID-19. Nous voulons donc sensibiliser les populations au respect des mesures barrières et à la vaccination. (…) Si les acteurs communautaires sont bien formés, l’information est bien transmise. C’est donc une manière pour nous d’appuyer la partie gouvernementale dans la lutte contre la COVID-19, qui est une réalité », a t-il ajouté.

Le réseau UNICO est un réseau de plus de 40 ONG basées en Côte d’Ivoire et qui touche essentiellement les populations vulnérables à savoir les usagers de drogues, les homosexuels, les travailleuses du sexe… qui n’ont toujours pas la bonne information.  Ses principes, l’approche équilibrée, la responsabilité partagée, la proportionnalité et le respect des droits humains.

Il faut noter que l’UNICO mènera les activités de ce projet dans les 10 Districts Sanitaires d’Abidjan.

©CotedivoireNews

Abran Saliho

Suivez toute l’actualité DES RÉGIONS sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus

Cotedivoirenews

Fespaco: L’écrivaine Anzata Ouattara élevée au grade de Chevalier dans l’ordre du mérite burkinabé

Published

on

Anzata Ouattara

Côte d’Ivoire – Dans le cadre de l’édition 2021 du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), l’ivoirienne Anzata Ouattara, journaliste-Écrivaine, auteure de l’oeuvre « Les coups de la vie », a été élevée au grade de Chevalier dans l’ordre du mérite burkinabé.

Auteure de « Les coups de la vie », Anzata Ouattara a été élevée au grade de Chevalier de l’ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication avec agrafe cinématographique. C’était à l’occasion de la 27ème édition du FESPACO.

Une fierté pour la Côte d’Ivoire, mais aussi pour le monde du cinéma.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

 Suivez toute l’actualité IVOIRIENNE sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus

Cotedivoirenews

Politique: Tout sur le nouveau parti de Laurent Gbagbo (le PPA-CI)

Published

on

Tout sur le nouveau parti de Laurent Gbagbo (le PPA-CI)

Côte d’Ivoire – Politique – Dans un communiqué rendu public ce vendredi 15 octobre 2021, le nom, l’emblème et autres détails sur le nouveau parti de Laurent Gbagbo ont été dévoilés. Ci-après le communiqué.

𝑨𝒃𝒊𝒅𝒋𝒂𝒏, 𝒍𝒆 14 𝑶𝒄𝒕𝒐𝒃𝒓𝒆 2021

Le groupe de réflexion élargi, pour les travaux préparatifs du Congrès constitutif du nouveau parti, a eu une séance de travail avec son Excellence le Président Laurent GBAGBO, initiateur de cet important projet pour notre pays.

L’ordre du jour de cette séance a porté essentiellement sur la restitution des travaux des deux commissions chargées respectivement de la rédaction du projet du manifeste et des textes fondamentaux du parti. A la suite de cette restitution, un débat a été mené à l’effet de trouver, entre autres, le nom, l’emblème et le sigle du parti.

En ce qui concerne le nom, après un large débat, la réunion a retenu comme projet de nom : 𝗹𝗲 𝗣𝗮𝗿𝘁𝗶 𝗱𝗲𝘀 𝗣𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲𝘀 𝗔𝗳𝗿𝗶𝗰𝗮𝗶𝗻𝘀 – 𝗖𝗼̂𝘁𝗲 𝗱’𝗜𝘃𝗼𝗶𝗿𝗲, 𝗲𝗻 𝗮𝗯𝗿𝗲́𝗴𝗲́ « 𝗣𝗣𝗔-𝗖𝗜 ». Le projet d’emblème est « 𝗟𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘂𝘅 𝗺𝗮𝗶𝗻𝘀 » 𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲𝗹𝗮𝗰𝗲́𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗶 𝘀’𝗶𝗻𝗰𝗿𝘂𝘀𝘁𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝘂𝗻𝗲 𝗰𝗮𝗿𝘁𝗲 𝗱’𝗔𝗳𝗿𝗶𝗾𝘂𝗲. Le signe de ralliement proposé est « 𝗟𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘂𝘅 𝗺𝗮𝗶𝗻𝘀 𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲𝗹𝗮𝗰𝗲́𝗲𝘀 ».

Ces propositions seront soumises au Congrès qui reste souverain quant au choix définitif du nom du parti, de son emblème, de son sigle ainsi que de ses couleurs.

𝗟𝗲 𝗣𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗱𝘂 𝗖𝗼𝗻𝗴𝗿𝗲̀𝘀

𝗟𝗲 𝗣𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗲𝘂𝗿 𝗦𝗲́𝗯𝗮𝘀𝘁𝗶𝗲𝗻 𝗗𝗷𝗲́𝗱𝗷𝗲́ 𝗗a𝗻𝗼𝗻.

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés