Connect with us

Mairies

Côte d’Ivoire: Tout savoir sur la commune de Nassian

Published

on

Présentation de la commune de Nassian

Côte d’Ivoire – Région du Bounkani – Nassian ou Nasian est un chef-lieu de commune situé au nord-est de la Côte d’Ivoire dans la région du Bounkani. Ci-après la présentation de cette ville.

Présentation générale

– Commune de Nassian

– Région du Bounkani

– Population : 19 971 habitants (2014)

– Superficie : 164 km2

– Situation : Située dans la Région du Bounkani, elle est limitée au Nord par la Commune de Bouna, au Sud par la Commune de Sandégué, à l’Est par la Commune de Bondoukou, et à l’Ouest par la Commune de Dabakala.

Historique

La Commune de Nassian, a été créée par la loi N°85-1085 du 16 octobre 1985 portant création de quatre-vingt-huit (98) communes en Côte d’Ivoire.

A l’origine un ensemble de quatre villages (Nassian,Parhadi, Landé et Poum), elle rassemble aujourd’hui douze entités villageoises unies. A l’instar de l’ensemble de la Côte d’Ivoire, la Commune de Nassian se présente aussi comme une terre d’immigration où l’on rencontre vivant en bonne intelligence des populations autochtones.

Les lorhons d’installation ancienne et dont la mise en place daterait de l’époque des grandes migrations et antérieure à celle des Koulangos. Les Koulangos, mis en place à partir du 17ème siècle en provenance de la région de Bègho dans l’actuel Ghana et des allogènes. Les Lobi, venus des régions de Téhini, Doropo et Bouna, vivant le plus souvent à la périphérie des villages en entité familiales isolées les unes des autres, des Fonctionnaires et Agents de l’Etat de toutes origines nationales et d’ethnies diverses, des commerçants Libanais, Mauritaniens et des colporteurs nigériens.

Economie

-Atouts économiques et industriels : En l’absence d’activités industrielles, on peut citer les activités suivantes : -Agriculture: Les cultures vivrières : ignames, manioc, légumes, l’anacarde, la culture de rente….

-Elevage: Volaille et caprins (encore secondaire et familial).

-La Pèche : existe mais a un faible rendement.

-Commerce: Nassian dispose de deux marchés occupés par les autochtones, les commerçants Libanais, Mauritaniens et des colporteurs nigériens. Encore peu développé, est aux mains des expatriés tels que les Libanais, Mauritaniens, ….

-Artisanat et petits métiers existent mais non encore organisés. On assiste donc à un faible rendement.

Ajouté à cela le climat social apaisé malgré les divergences confessionnelles, politiques et culturelles.

La sécurité des hommes et des biens grâce à la bonne entente et à la parfaite cohabitation des autochtones et des allogènes, la tradition d’hospitalité de ses habitants qui présagent de lendemains économiques meilleurs sont des atouts pour la commune de Nassian.

-Banques : CNCE, QASH

Contacts

Maire de la commune de Nassian

-Nom: Bamba Aboudramane

-Adresse : BP 02 Parhadi

-Secrétaire Général de la Commune

-Nom: OUATTO Sylvain Bonaventure

-Contacts : 07 13 73 86

-Email : bonaventure.ouatto@gmail.com

©CotedivoireNews

Mairies

Côte d’Ivoire: Présentation de la commune de Sarhala, dans la région du Béré

Published

on

Présentation de la commune de Sarhala

Côte d’Ivoire – Région du Béré – La commune de Sarhala est une localité du centre de la Côte d’Ivoire appartenant au département de Mankono, dans la Région du Worodougou.

Présentation générale

– Commune de Sarhala

– Région du Béré, département de Mankono

– Population: 38 207 habitants (2014).

– Situation : Sarhala est une ville de Côte d’Ivoire située au centre-nord. Elle est limitée : au Sud par la Sous-préfecture de Mankono, au Nord par les Sous-préfectures de Dianra-village et de Boron, à l’Est par les Sous-préfectures de Marandallah, Bouandougou et Tiéningboué et à l’Ouest par les Sous-préfectures de Dualla et de Kani. Elle est distante de : 45 km du Chef-lieu de Département Mankono, 530 km d’Abidjan, 154 km de Korhogo et de 110 km Séguéla.

Historique de la commune de Sarhala

A l’origine, Sarhala s’appelait Touba (c’est-à-dire zone de forêt). Cette localité a été fondée par la famille BAKAYOKO du quartier MAGADOUGOU.

Plus tard, issu de famille descendue de l’empire Mandingue en déclin, l’ancêtre des KANATE de Sarhala, aussi appelé SOUMAHORO, arrière petit fils de SOUMANGOUROU KANTE, mythique roi de l’empire Sosso ; Férémori KANATE, homme saint musulman, est parvenu à Touba (actuel Sarhala), dans la famille BAKAYOKO, après un pèlerinage à la Mecque.

L’histoire nous enseigne qu’à l’arrivée de Férémori KANATE à Touba (actuel Sarhala), il n’a trouvé au village qu’une jeune fille handicapée des jambes. Après les salutations, la jeune fille lui aurait indiqué que ses parents se trouvaient dans les champs. Ce fut alors que Férémori KANATE aurait demandé à la fille d’aller les chercher, ce qu’elle aurait trouvé impossible et absurde, puisqu’elle était invalide. Après quelques invocations coraniques KANATE intima l’ordre à la fille de s’exécuter. Et le miracle de se produire ! Bien droite sur jambes, la jeune fille courut sur ses parents pour porter l’heureuse nouvelle de l’arrivée de l’étranger bienfaiteur.

Une fois au village, les BAKAYOKO ont bien accueilli l’étranger et ont tout mis en œuvre pour le retenir, vu qu’il pouvait beaucoup leur apporter. C’est ainsi que Férémori KANATE avait pris pour épouse la jeune fille qu’il avait guérie de paralysie, contre une plus valide qu’on lui avait proposée.

Se sentant très à l’aise dans le village où il avait été bien reçu, Férémori KANATE a alors dit qu’il était arrivé à SAHALA, endroit où il fait bon vivre, endroit de prospérité et de convivialité. Avec le temps, ce terme Malinké sera déformé pour devenir SAGALA et aujourd’hui SARHALA.

Economie de Sarhala

-Le coton et l’anacarde constituent le choix cultural des populations et se présentent comme les deux mamelles de l’économie locale. Les données ci-dessous témoignent éloquemment de la vitalité économique de Sarhala et font d’elle un véritable pôle de développement agro économique dans le Béré.

-Vivrier: Pratiqué en général par les groupements coopératifs des femmes, le vivrier gagne considérablement du terrain et constitue l’une de leurs principales sources économiques. Dans ce domaine, Sarhala est devenue une plate-forme importante au centre-nord du pays. Sa production est écoulée sur les marchés locaux mais également en grande partie sur les marchés de gros de Bouaké et de Korhogo. Grâce à son potentiel, Sarhala est le grenier du Béré.

-Commerce : Le secteur du commerce est dominé par un marché tenu à Sarhala. Ce paysage sera étoffé par l’implantation d’une station-service et d’une boulangerie moderne.

-Industrie: Le projet de construction d’une unité de transformation de noix de cajou vient meubler le secteur industriel.

-Banque : une COOPEC est en construction pour booster l’économie locale. Ces infrastructures économiques seront appuyées par un important outil de développement : une radio de proximité appelée Sarhala FM, 99.0, installée par le Conseil municipal.

Contacts

Maire de la Commune de Sarhala

-Nom: BAMBA Sindou

– mobile : 08083583/ Email : bambsind1@yahoo.fr

Secrétaire Général de la Commune de Sarhala

-Nom: LAGO Gbayéré Marius

-mobile: 01355221 / 08764787 / Email : lagomariustresor1@gmail.com

©CotedivoireNews 

Lire Plus

Mairies

Côte d’Ivoire: Commune d’Ettrokro, dans la région de l’Iffou

Published

on

Mairie-Ettrokro

Côte d’Ivoire – Ettrokro est une commune du centre de la Côte d’Ivoire et appartenant au département de Daoukro, Région de Iffou.

Présentation générale
– Commune d’Ettrokro
-Région de l’Iffou
-Population : 16 492  habitants. (2014)
-Superficie : 195 Km²
-Situation : Ettrokro est une ville située à 290 kilomètres d’Abidjan dans le département de Daoukro, au centre Est de la Cote d’Ivoire. La ville est limitée au nord par la sous-préfecture de Prikro, à l’Est par la sous-préfecture d’Agnibilékrou et de Koun-fao et à l’ouest par la sous-préfecture de Ouellé. 
-Atouts économiques et industriels : l’activité principale de la population est l’agriculture axée essentiellement sur la culture de l’anacarde, de l’hévéa et du cacao. On y cultive également le manioc, l’igname, le riz, la banane, le piment, le gombo etc.

Historique
Ettrokro fait partie de la tribu Agni-Abbey et forme avec la tribu N’djé deux groupements de la population de la localité. Les ancêtres des habitants d’Ettrokro village sont venus à l’instar du groupe Akan du Ghana actuel au 18 ème siècle. Lorsque Nanan KOUAKOU ETTRO accéda au trône, il établit son peuple définitivement dans un campement qui porta son nom : Ettrokro qui signifie village d’ETTRO.

Economie
-Banque : Néant
-Commerce : présence de quelques activités commerciales avec deux (02) marchés d’au moins 150 places et quelques boutiques dans les quartiers. 
-Exploitation forestière : beaucoup de personnes arrivent dans la localité à la recherche de terre cultivable pour faire l’hévéaculture. En outre, il existe une société d’exploitation forestière nommée IMPROBOIS qui exerce ses activités dans la zone .

Contact
Maire de la commune d’Ettrokro
Nom : KOUAKOU Koffi
mobile : 07 83 47 84/06 83 07 16 Email : drenbouna02@yahoo.fr

Secrétaire Général de la Mairie d’Ettrokro
Nom : ADOU Charles
Mobile : 08 17 88 08 /04 71 70 84 Email : adoucharles63@gmail.com

Lire Plus

Mairies

Région du Lôh-Djiboua: Présentation de la commune de Zikisso

Published

on

Présentation de la commune de Zikisso

Côte d’Ivoire – Région du Lôh-Djiboua – La commune de Zikisso est une localité du sud de la Côte d’Ivoire et appartenant au département de Lakota, Région du Lôh-Djiboua.

Présentation générale
-Commune de ZIKISSO
-Région du LOH-DJIBOUA
-Population : 5.690 habitants (RGPH 2014)
-Superficie : 210 km2
-Situation : ZIKISSO est une ville de la Côte d’Ivoire située au sud –ouest. Elle est limitée au nord par la commune de DIEGONEFLA, au sud par la commune de LAKOTA, à l’est par la commune de HIRE et à l’ouest celle de GAGNOA. Elle fait partie de la région du LOH-DJIBOUA et rattachée au département de LAKOTA.


Historique
La commune de ZIKISSO est créée suivant la loi n° 85-1085 du 17 octobre 1985 portant création de quatre-vingt dix-huit communes. Elle est un chef lieu de commune et de sous-préfecture. La population est composée d’autochtones Dida, majoritaire ; d’allochtones Baoulé, Malinké, Sénoufo, Lobi, Gouro, Wê, Yacouba etc… et d’allogènes en provenance principalement des pays de la CEDEAO.

Economie de la commune de Zikisso


-Atouts économiques et industriels: A Zikisso, les populations cultivent le cacao en grande quantité, le café, l’hévéa. Elles font également du vivrier et du maraîcher.La commune de ZIKISSO compte un (01) périmètre de production de bois de grumes, accordé à la société SNP/SDB de marteau TIK pour une superficie de 8.089 hectares.
Aucune structure financière n’existe dans la commune de ZIKISSO.
-Commerce : présence de quelques activités (commercialisation de produits agricoles, dépôt de boisson, boucherie, poissonnerie etc..) ; elle dispose d’un marché dans la ville et deux dans deux villages à savoir BOGOBOUA et DOUSSEBA. 
-Exploitation forestière : zone forestière, elle attire beaucoup d’exploitants agricoles et forestiers. Les derniers nommés ravitaillent les scieries de LAKOTA et DIVO.

Contacts
Maire de la commune de ZIKISSO
-Nom : ABADI MIEZAN CHARLES
-Adresse : BP 02 ZIKISSO
-Mobile : 07-64-18-03

Secrétaire Général de la commune de ZIKISSO
-Nom: DEGOULE SERGE HONORA
-Mobile : 57-65-94-63 / 45-58-63-15 / Email : sergedegoule@gmail.com

©CotedivoireNews 

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés