Connect with us

Cotedivoirenews

Côte d’Ivoire: Après la mise au point de Bacongo, Silver Konan fait des précisions

Published

on

André Silver Konan
Côte d’Ivoire – Débat autour du 3è mandat d’Alassane Ouattara, après la mise au point de Bacongo : Les 3 précisions d’André Silver Konan. Ci-dessous la déclaration du journaliste-écrivain et analyste politique.
 
Depuis avant-hier 9 juin 2018, je lis beaucoup de commentaires qui m’amusent pour certains et m’étonnent pour d’autres. Je n’avais pas voulu réagir, étant donné que je suis un adepte de la stratégie du silence, face aux fausses accusations, mais je vais néanmoins faire deux ou trois précisions, pour lever les équivoques, afin que ceux qui veulent comprendre, comprennent et que ceux qui veulent se réfugier dans la mauvaise foi et le dénigrement continuent s’ils le désirent.
 
Première précision et je mets tout le monde à l’aise, tout de suite : je suis entièrement et parfaitement d’accord avec Cissé Bacongo. Je partage cette partie de sa mise au point, aussi bien dans sa lettre que dans son esprit : “Le document qui circule sur la toile n’est rien d’autre qu’un Fake News, un faux, né d’un commentaire fait par un journaliste et publié sur sa page Facebook (André silver Konan) », nom au départ écrit André Konan Sylver, tout comme les dates, qui ont été par la suite, changées, dans la mise au point. Simples détails, au passage.
 
Deuxième précision : Bacongo ne dit pas ici que mon commentaire personnel est faux. Il est bien placé, en tant qu’intellectuel, qu’un commentaire est totalement libre, tandis que les faits eux, sont sacrés. Il dit que la citation qu’on lui prête et qui est manifestement fausse, est partie d’un commentaire bien vrai et libre, que j’ai fait. En clair, le faux est venu de ceux qui ont transformé mon commentaire personnel libre, en citation personnelle (donc en fait) de Bacongo. Nuance.
Troisième chose : Notez bien que dans mon commentaire personnel, je disais que « je résume sa pensée » (je n’ai même pas parlé de déclaration, mais de pensée, c’est un exercice intellectuel) en prenant bien soin de ne pas mettre mon commentaire personnel, entre guillemets.
Le résumé, on l’a tous appris à l’école, peut être fait au style direct, comme indirect. Et en ce qui me concerne, j’y ai ajouté une petite dose d’ironie, c’est mon style, chacun le sait. Maintenant, que des gens transforment mon commentaire personnel, fait sans guillemets, en citation personnelle de Bacongo, en y ajoutant des guillemets, cela relève bel et bien du faux et de la manipulation. Et ce n’est ni responsable, ni marrant.
Dans cette affaire, Bacongo, avec lequel j’ai longuement échangé, le lendemain de cette publication, toujours avec respect et beaucoup d’estime (ainsi agissent les intellectuels, les vrais) comme très souvent d’ailleurs ; est une victime, tout comme moi. Voici pourquoi je le soutiens, dans sa volonté de porter plainte, contre ceux qui ont transformé mon commentaire personnel, en une citation, qu’ils lui ont attribuée, sans aucune espèce de précaution intellectuelle, encore moins professionnelle.
 
Enfin, j’ai bien compris que mon activité intellectuelle que je décline sur mes comptes sur les réseaux sociaux, dérange. Énormément. Et j’ai aussi bien compris que certains tenteront tout, à défaut de me faire taire, d’une façon ou d’une autre (on se comprend), de me décrédibiliser dans l’opinion. En vain. Mais il faut sans doute plus que cela, pour m’avoir à l’usure.
 
Mes positions de principes, que j’ai défendues hier et qui m’ont valu, un bref passage en prison, alors que ceux qui étaient dans l’opposition, les soutenaient ; sont les mêmes que je défends aujourd’hui, alors que ceux qui étaient des opposants sont au pouvoir. Je suis un homme de principe, libre et engagé, je n’ai pas changé et je ne changerai pas. Je n’en veux pas à ceux dont les principes et les convictions sont à géométrie variable, tant ils changent les jours pairs, autant que les jours impairs. Bref. Dieu nous aide !

©CotedivoireNews

André Silver Konan
Abidjan le 11 juin 2018

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cotedivoirenews

Politique: Le président Bédié recoit le doyen Abdoulaye Diallo à Daoukro

Published

on

bédié recoit le doyen Abdoulaye Diallo à Daoukro

Côte d’Ivoire – Politique -Le président du PDCI RDA, Henri Konan Bédié a reçu ce mercredi 22 mai à sa résidence privée de Daoukro, le doyen Abdoulaye Diallo ancien collaborateur du président Félix Houphouet Boigny.

A lire aussi// Djékanou: Vibrant hommage à Abdoulaye Diallo le bâtisseur

Cette visite s’inscrit dans le cadre des remerciements après la cérémonie d’hommage rendue au doyen « Baba Diallo il y a de cela quelques semaines à Djékénou sa ville natale, selon la famille de ce dernier. Il faut signaler que le président Henri Konan Bédié avait envoyé à cette cérémonie une forte délégation conduite par le ministre Allah Kouadio Remi pour le représenter.

Selon une certaine indiscrétion dans l’entourage de Bédié, le doyen Abdoulaye Diallo jouerait les dernières conciliations entre le président du PDCI et son jeune frère Alassane Ouattara en disgrâce depuis le retrait du parti democratique de Côte d’Ivoire de la coalition du RHDP.

©CotedivoireNews

Parfait Dié

Lire Plus

Cotedivoirenews

Justice – Côte d’Ivoire: Un commissaire de Police déféré à la Maison d’Arrêt Militaire d’Abidjan pour une affaire de 102.000.000 FCFA

Published

on

Un commissaire déféré à la Maison d'Arrêt Militaire d'Abidjan

Côte d’Ivoire – Justice – Le commissaire de police BKJ a été entendu ce mercredi en fin de journée par le chef du parquet militaire, le Contre-amiral Ange Késsi pour abus de confiance, escroquerie, faux et usage de faux. L’information a été donnée sur la page Facebook officielle du tribunal Militaire d’Abidjan.

« Les faits remontent en 2012, année au cours de laquelle BKJ fait la connaissance du géomètre TEHE KS. Le courant passe bien entre les deux « nouveaux amis ». Ainsi BKJ achète des terrains urbains sur le lotissement d’Agouapi résidentiel (Bingerville) avec TKS.

A lire aussi // Côte d’Ivoire: Des militaires risquent 20 ans de prison pour un bizutage qui a mal tourné

 Ce dernier ayant achevé un autre lotissement lui fait savoir son désir d’obtenir des terrains sur ce site en vue de les revendre. TKS accepte et un protocole d’accord est signé à cet effet le 04/09/2017 entre le commissaire BKJ, le géomètre TKS et les chefs des familles détentrices des droits coutumiers. Cet accord portant sur la vente de 51 lots au prix de 2.000.000 FCFA l’un soit un total de 102.000.000 FCFA que le commissaire BKJ devrait reverser à l’issu des ventes. Sur le montant total des 51 lots selon le protocole, un litige s’installe entre elle et le géomètre portant sur la somme de 66.000.000 FCFA.

Le géomètre porte plainte pour abus de confiance et pour faux et usage car BKJ aurait vendu des terrains en dehors de leur protocole avec de fausses attestations villageoises. Sept personnes portent plainte également pour escroquerie.

Le Commissaire du Gouvernement qui fait de l’éthique, l’honneur, la probité et la morale au sein de nos armées les axes majeurs de sa lutte contre l’impunité ordonne son arrestation et son déferrement à la MAMA (Maison d’Arrêt Militaire d’Abidjan), dans l’attente de son jugement selon les Articles 401, 305, 403 et 497 du code de Procédure Pénale ».

©CotedivoireNews

Lire Plus

Cotedivoirenews

Politique: Jeannot Ahoussou-Kouadio rejoint le RHDP le 2 juin prochain

Published

on

Jeannot Ahoussou annonce son adhésion au RHDP

Côte d’Ivoire – Politique – Alors qu’il était félicité pour sa fidélité au PDCI et au président Bédié, le président du Sénat Ivoirien, Jeannot Ahoussou-Kouadio a annoncé ce mercredi 22 mai 2019, son adhésion au RHDP, le 2 juin prochain.

C’était lors d’un séminaire de renforcement des capacités des sénateurs que Jeannot Ahoussou-Kouadio a annoncé le 2 juin comme date de son adhésion au Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratique et la Paix.

« A partir du mois de juin, vous tous vous savez que je rejoins la famille des Houphouëtistes. Je vais le dire devant mes parents à Didiévi parce que, le doyen Ehui Bernard est là. Les premiers textes sur le RHDP, c’était chez moi à la maison. En 2008-2009, nous avons travaillez chez moi à la maison. En ce moment nous avons réfléchi. Il faut continuer de réfléchir (…) Peut-être on a tort, peut-être on a raison. N’ayez pas peur, la presse peut écrire ce qu’elle veut. On a dit tout sur moi et donc, à mon âge j’ai le cuir épais », a fait savoir Jeannot Ahoussou-Kouadio .

Et d’ajouter : «  Je fais de la politique. Tout cela ne m’effraie pas et puis j’ai défendu des causes parfois désespérées. Il faut affronter, avoir ses convictions, aller jusqu’au bout ».

©CotedivoireNews

Nestor Al-Firdaws

Lire Plus
Advertisement Enter ad code here

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés