Connect with us

Cotedivoirenews

Décès de Dj Arafat: Mac Santino rend hommage au Daishi à travers un single

Published

on

Côte d’Ivoire – Musique – Hommage à Dj Arafat – Mac_Santino de son vrai nom Habib Koffi Zarour est un jeune ivoirien qui étudiait aux USA dans le New Jersey. Il avait rencontré DJ Arafat qui appréciait ses chansons. Une collaboration musicale entre les deux artistes était en vue. Mais la triste disparition de DJ Arafat n’a pas permis de donner suite à cela.

Mac_Santino dans son style de RAP très Américanisé a décidé de rendre hommage à DJ Arafat au travers d’une chanson.

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cotedivoirenews

Côte d’Ivoire: La 8ème édition de la CGECI Academy initialement prévue pour les 17 et 18 octobre aura lieu du 14 au 15 octobre

Published

on

CGECI Academy 2019

Publié ce vendredi 20 septembre 2019, à 09h 30 (Temps de lecture 1min)

Côte d’Ivoire – C’est ce jeudi 19 septembre 2019, face à la presse que le Directeur Exécutif de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Stéphane AKA-ANGHUI, a donné l’information sur le changement de calendrier de la CGECI Academy 2019. Initialement prévue pour les 17 et 18 octobre, l’édition 2019 de la CGECI Academy aura finalement lieu du 14 au 15 octobre dans un hôtel d’Abidjan-Cocody.

« Ce rapprochement de date fait suite à la confirmation de la présence effective de l’invité d’honneur, Son Excellence, M. Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda », s’est-il justifié.

Selon le Directeur Exécutif de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), le choix du Rwanda, pays à l’honneur, a été motivé par son modèle de gouvernance économique qui le classe parmi les meilleurs en Afrique et dans le monde en matière de reconstruction politique, économique et sociale et de transformation complète après plusieurs années de génocide qui a dévasté le peuple et le pays.

La CGECI academy est un forum économique annuel du Patronat Ivoirien qui se tient chaque année.

Abran Saliho

©CotedivoireNews

Lire Plus

Cotedivoirenews

Agriculture – Hévéa: La commune d’Azaguié envahie par des gros camions depuis une semaine

Published

on

Publié ce jeudi 18 septembre 2019 à 20h15 (Temps de lecture: 3min)

Côte d’Ivoire – Filière Hévéa – Toutes les voies d’accès à la ville d’Azaguié à environ 40 Km au nord – Est d’Abidjan sont frappées par le phénomène. Le ballet des gros camions de 10 Tonnes, 20 Tonnes, 40 Tonnes à longueur de journée est la nouvelle animation qui rythme le quotidien des habitants de la commune ivoirienne administrée par le Professeur Mamadou KOULIBALY, ancien Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire et désormais maire d’Azaguié.

Ces gros camions affluent vers Azaguié à destination de l’usine chinoise de transformation de caoutchouc naturel ASAF située au cœur de la commune. L’on y aperçoit des files interminables de camions chargés de fonds de tasses, ce caoutchouc brut acheté bord – champ aux producteurs.

« On se croirais au port d’Abidjan ! » affirme un passant impressionné mais aussi préoccupé par cette présence massive de véhicules de gros calibre dont les occupants ne respectent pas toujours les règles de stationnement, de salubrité et de cohabitation apaisée avec les populations trouvées sur place.

Le non-respect du prix d’achat du caoutchouc imposé par l’APROMAC

Azaguié est ainsi devenue la destination privilégiée, du fait de la mévente prolongée dans le pays des fonds de tasses. A l’annonce de l’ouverture de l’usine ASAF le lundi 16 septembre 2019 à Azaguié et de l’achat du caoutchouc brute à 260F CFA le Kg, l’information a rapidement fait le tour et suscitée cette ruée subite. Pourtant le prix officiel d’achat du Kg de caoutchouc brut en Côte d’Ivoire fixé par l’APROMAC est de 268F CFA pour ce mois de septembre 2019. Malheureusement ailleurs, les planteurs disent être confrontés à des acheteurs dont ils ignorent l’origine et qui leurs proposent des prix largement en dessous du prix APROMAC allant parfois jusqu’à 100F CFA le Kg. C’est donc impuissants que les producteurs disent être obligés de subir ces tarifs unilatéralement revus à la baisse par les acheteurs sur le terrain et par certaines usines, surtout en cette période de rentrée des classes où en tant que parents d’élèves ils sont contraints de trouver de l’argent pour scolariser les enfants.

Rappelons qu’en Côte d’Ivoire, depuis deux ans environ la production nationale de caoutchouc brut a dépassé la capacité totale de transformation des usines de la première transformation installées sur le territoire. Le surplus de la production, estimé à près de 300 000 Tonnes aujourd’hui, était directement exporté par bateau vers des pays d’Asie. Ironie du sort, le transport des fonds de tasses dans les bateaux a commencé à crée des avaries dans les embarcations, rendant pratiquement impossible la réutilisation des mêmes navires pour le transport d’autres produits. La conséquence a été le retrait de plusieurs compagnies maritimes de cette activité de transport de caoutchouc brut.

En définitive, les usines au plan national sont débordées. Les compagnies maritimes de leur côté se refusent au transport des fonds de tasses et posent la condition que ce produit soit contenu dans un emballage spécifique avant d’être entreposé dans leurs bateaux. Pendant ce temps, le producteur reste avec sa marchandise sur les bras, espérant qu’une solution sera rapidement trouvée par les autorités.

©CotedivoireNews

J. F.

Lire Plus

Cotedivoirenews

Préfecture de Police d’Abidjan: Plusieurs agents des forces spéciales tentent de libérer un prisonnier ils sont tous désarmés et arrêtés

Published

on

Publié ce jeudi 19 Septembre 2019 à 16h11 (Temps de lecture: 3min 45″)

Côte d’Ivoire – Abidjan – Sécurité – Une dizaine des éléments des forces spéciales cagoulées ont fait irruption dans l’enceinte de la préfecture de police d’Abidjan ce jeudi 19 septembre pour libérer un des leurs déténu en ce lieu. Suite à leur action, plusieurs éléments des forces spéciales ont été désarmés et arrêtés.

Retrouvez ici la vidéo ici

Selon notre sources, ces éléments des forces spéciales se seraient introduits dans les locaux de la Préfecture de police, en vue de réclamer par la force la libération d’un des leurs raflé lors d’une opération policière.

Sur les conditions de l’interpellation de l’élément des forces spéciales qui a causé l’incident, la direction de la police n’a jusquelà pas encore donné d’information.

©CotedivoireNews

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés