Connect with us

Cotedivoirenews

Dialogue politique pouvoir -opposition: Les dés sont pipés

Published

on

Côte d’Ivoire – politique – La Côte d’Ivoire, depuis 2011, ne cesse d’étonner le monde, comme l’avaient prédit les oracles. Toutes les grandes décisions et toutes les opérations qui ont un impact sur l’avenir et le devenir des ivoiriens, se prennent ou se font au pas de course.


Pour rappel, la constitution, mère de la troisième république a été écrite, adoptée et promulguée au pas de course, sans laisser la possibilité aux populations ivoiriennes, de la lire, de la comprendre et de se l’approprier avant le référendum.
La mise en place de la deuxième chambre du parlement, le Sénat, n’a pas échappé à ce paradigme dans l’action. Une ordonnance en lieu place d’une loi a été prise pour en définir la structuration, une semaine accordée aux candidats pour faire campagne et près les élections, quelques jours ont suffi pour tenir la première session.


La modification du code électoral, par une ordonnance en lieu et place d’une loi d’habilitation, est intervenue à une période où la pandémie de la covid 19 était à son apogée. « L’urgence du moment » a obligé le Chef de l’Etat à « s’enfermer seul dans son bureau » pour procéder à cette modification qui était certainement une question de vie ou de mort !

En réalité, toutes ces décisions et toutes ces opérations qui se prennent ou qui se font dans l’urgence et au pas de course n’ont qu’un objectif : prendre toujours l’opposition de vitesse et la mettre devant le fait accompli, en sachant dès le début que les dés sont pipés et que cette opposition n’aura qu’une réaction timorée.
Le dialogue entamé par le pouvoir sous la conduite du Premier Ministre Hamed Bakayoko et les partis de l’opposition, n’échappe pas à ce calcul malsain. Il s’était agi de mener des discussions (refusées pour l’élection présidentielle), à l’effet d’avoir des élections législatives apaisées et crédibles. Pour ce faire, plusieurs sujets sont mis sur la table de discussion, entre autres :

  • La recomposition de la Commission Electorale Indépendante (CEI), conformément aux recommandations de la Commission Africaine de Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP), telle que rappelée par le Chef de l’Etat et pour laquelle des instructions avait été données au Premier Ministre
  • La libération de tous les prisonniers politiques, des leaders de l’opposition embastillés et le retour des exilés dont le président Laurent Gbagbo, le ministre Charles Blé Goudé et l’ex-président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume.
  • – etc.
    Alors que les discussions entamées, ne sont pas encore arrivées à terme, La Commission Electorale Indépendante (CEI), vient d’ouvrir, le dépôt des candidatures pour les élections législatives, du lundi 4 janvier au mercredi 20 janvier 2021.
    C’est un message, on ne peut plus clair qui est adressé aux partis de l’opposition : dialogue ou pas dialogue, accord ou pas accord, les élections législatives se tiendront à la période déterminée par le Chef de l’Etat, c’est-à-dire le premier trimestre de l’année 2021.
    Il ne sera certainement pas question de recomposer la CEI, de revoir le découpage électoral taillé sur mesure pour le RHDP, encore moins il ne sera question d’évoquer le problème de la liste électorale. Tout est mis en place et exécuté pour piéger l’opposition et la mettre dans une situation inconfortable. Rien ne lui sera concédé.

Il revient de ce fait à l’opposition de faire son introspection, le bilan de ses actions, voir la portée de celles-ci et de revoir sa stratégie de lutte, à l’effet d’éviter de se présenter mains et pieds liés devant le pouvoir, dans une posture de reddition. Si elle ne le fait pas, elle s’en sortira au meilleur des cas avec quelques strapontins qui ne lui permettront même pas d’avoir voix au chapitre !

A l’observation, et au vu des pas posés, la demande de dialogue du pouvoir RHDP est juste une opération de charme cosmétique et de communication destinée à ses soutiens extérieurs. En réalité, il se prépare à son jeu favori : le passage en force. Si l’opposition n’y prend garde, elle sera juste un faire-valoir pour légitimer une fois encore la forfaiture.
Mais il y a certes eu un matin en Eburnie, il y aura assurément un soir et l’ivraie sera séparée du vrai.

Nazaire Nadia, Analyste Indépendant

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cotedivoirenews

Législatives 2021: Depuis la Prison, Alain Lobognon candidat à sa propre succession à Fresco

Published

on

procureur - mandat- d'-arrêt - contre - Alain - Lobognon

Côte d’Ivoire – Politique – Détenu depuis décembre 2019, le député Alain Lobognon est candidat aux législatives de mars prochain dans la circonscription de les sous-préfectures de Dahiri, Fresco et Gbagbam. Ci-après l’intégralité du communiqué après le dépôt de sa candidature.

Communiqué de presse

Ce samedi 16 janvier 2021, le dossier complet de candidature du Ministre Alain Lobognon a été déposé au siège de la commission électorale indépendante à Abidjan.

Le Ministre Alain Lobognon qui est détenu sans procès depuis le 23 décembre 2019, est candidat au niveau de la circonscription 066 qui compte les sous-préfectures de Dahiri, Fresco et Gbagbam, ainsi que la commune de Fresco.

Candidat à sa propre succession, le Ministre Alain Lobognon a pour suppléant Monsieur Nana Koffi, anciennement adversaire au scrutin législatif de décembre 2016, avec lequel, ils composent le ticket indépendant « Lumière et Espérance ».

La candidature du Ministre Alain Lobognon et de Monsieur Nana Koffi est un appel, à toute la classe politique ivoirienne, à la solidarité et à l’humanisme.

Abidjan, le 16 janvier 2021

Lire Plus

Cotedivoirenews

Législatives 2021: A quelques heures du choix des candidats Rhdp, Nasseneba Touré se retire de la course

Published

on

Côte d’Ivoire – Pendant que l’attention de tous les cadres et militants du Rhdp est tournée vers le choix des candidats qui sera fait demain vendredi 15 janvier, Nasseneba Touré, DG de Côte d’Ivoire Tourisme et maire d’Odienné a annoncé son retrait de la course à l’Assemblée Nationale. Ci-après l’intégralité de sa déclaration.

Je voudrais à la veille du choix des candidats pour les législatives 2021 d’Odienné, vous faire part de mon retrait de la course.
Vous avez été nombreux à me porter dans vos sondages, raison pour laquelle je voudrais dire solennellement merci pour votre confiance renouvelée.
Mes remerciements à ma famille, mon kabla pour avoir porté son choix sur ma personne,
Aux femmes qui par milliers ont signé des pétitions en ma faveur,
Aux secrétaires de section qui m’ont apporté leur voix.
Voyez-vous en 2015, je me retirais une première fois de la course après que le choix du parti se soit porté sur le Ministre Adama Koné.
Cette année, je voudrais que vous sachiez qu’il était important pour moi de repondre à la demande de ma base.
Je me réjouis toute fois, de savoir que vous tenez toujours à votre petite Nasseneba.

Chers militants et militantes du RHDP, au lendemain des épreuves traversées les 8 juillet et 27 août derniers, dates marquant les décès de mon cher époux et de mon frère Amadou Gon, il était important pour moi, en cette fin de veuvage, de vous réitérer ma gratitude et solliciter vos bénédictions, prières pour le repos éternels de leurs âmes.

Chère population Odiennéka, sachez que je reste toujours à votre disposition, aux commandes cette fois de la municipalité et à la promotion du tourisme ivoirien.
En Dieu seul, nous plaçons notre confiance.

Nasseneba Touré

Lire Plus

Cotedivoirenews

Retraite active: Les membres de l’association des retraités de Cocody formés sur « comment bien vieillir »

Published

on

ARECO CONFERENCE 1

Côte d’Ivoire – C’est dans les locaux de la CGRAE situés à Abidjan que les membres de l’Association des Retraités de Cocody (ARECO) ont suivi ce mercredi 13 janvier 2021, une conférence sur le thème « Comment bien vieillir ».

Animé par Docteur Pokou, spécialiste en gériatrie, cette conférence fût un incontournable moment pour les membres de l’ARECO.

En effet, elle a fait le tour sur la santé des personnes âgées. Des causes aux préventions en passant par les conséquences.

Pour mieux faire comprendre le thème du jour, la spécialiste a d’emblée expliqué les différentes spécialités de la médecine en charge des personnes âgées. Selon la conférencière, la gériatrie est la médecine des personnes âgées de plus de 60 ans malades, alors que la gérontologie désigne l’étude du vieillissement dans toutes ses dimensions, notamment sociale, économique, démographique, psychologique, anthropologique, culturelle, médicale et autres. La gériatrie est donc l’une des composantes de la gérontologie.

Le vieillissement étant un ensemble de processus psychologiques et physiologiques qui modifient la structure et les fonctions de l’organisme à partir de l’âge « mur », il doit donc être préparé. A l’en croire, certains effets du vieillissement tels que la fragilité, réduction modérée de mémoire par rapport aux informations nouvelles sont tout à fait normaux.

ARECO CONFERENCE 2

Quant aux préventions de risques liés à la vieillesse, la spécialiste en gériatrie a fait plusieurs propositions.

La prévention après 50 ans surtout est une démarche individuelle où chacun choisi ce qui lui semble le mieux adapté. L’alimentation riche en légumes verts et poisson, exercice physique au moins 10000 pas par jour, loisir dont couture, jardinage et autres sont des propositions faites pour prévenir des troubles cognitifs.

Pour donc un vieillissement réussi, il faut la protection solaire (peau et yeux); une respiration entretenue; pratiquer des exercices physiques; vaccination; exercice mémoire; avoir une nutrition saine; un travail prolongé ou bénévolat; avoir des idées positives; être optimiste et avoir de nombreuses relations sociales.

Cette conférence s’est terminée avec le mot de remerciement et de satisfaction du président de l’Areco ainsi que ses vœux de nouvel an.

Abran Saliho

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés