Connect with us

Cotedivoirenews

Dîner gala de l’ONG Sœurs d’Afrique: Nassalatou Diaby appelle à construire une organisation féminine forte

Published

on

Publié ce mercredi 04 décembre 2019, à 17h50 min (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – La députée de Yopougon, Nassalatou Diaby a pris part ce samedi 30 novembre 2019, au dîner gala de la charité organisé par l’ONG Sœurs d’Afrique.

La députée de Yopougon, Nassalatou Diaby, par ailleurs marraine de la cérémonie a dans son discours relevé que même si des progrès considérables ont été observés de part et d’autre dans le pays,  en matière d’égalité des sexes, de nombreux défis persistent.

Elle a voulu pour exemples, l’éducation de la jeune fille et son maintien dans le processus, l’accès aux soins de santé, la représentation politique ou encore les conditions de travail, qui constituent quelques-uns d’entre eux.

La marraine a soutenu que la femme ivoirienne représente pour le pays non seulement une force mais aussi une opportunité. Un constat qui, selon elle, se matérialise de plus en plus au sein du continent africain.

« Nul ne peut désormais en douter : l’émancipation de la femme en Côte d’Ivoire  passe indéniablement par la levée de toutes ces barrières qui lui permettront d’être ,non seulement autonome financièrement mais aussi intellectuellement. Il convient donc désormais à la Côte d’Ivoire voire  aux pays africains d’identifier les solutions pour combler les disparités homme-femme, et permettre ainsi aux femmes de participer pleinement au développement du continent », a confié Nassalatou Diaby.

La marraine a remercié la Première Dame, Madame Dominique Ouattara qui a mis en place le FAFCI et a appelé ses sœurs à  développer un programme d’activités génératrices de revenus spécifiquement pour les femmes visant l’accroissement de leurs revenus.

Elle a également encouragé l’ONG ‘’Sœurs d’Afrique’’ qui  est née de l’ambition de jeunes ivoiriens, celle  d’accompagner la femme en Afrique et plus particulièrement la femme ivoirienne dans sa quête de mieux-être. La Présidente de l’ONG, Djeneba Koné a affirmé que son organisation  se veut avant tout un cadre d’échange et de concertation pour la promotion  de nouvelles attitudes face aux « nouveaux défis du développement et aux besoins pressants d’autonomie, de financement et de renforcement de  capacités d’actions des femmes ».

Et d’ajouter: « Sœurs d’Afrique est une organisation de droit ivoirien qui vise les intérêts des femmes en Afrique, leur lutte pour la promotion du genre, le développement et l’éducation pour leur autonomie à travers une synergie d’actions. Son action sur le terrain s’organise autour des actions suivantes : Faire des femmes les acteurs incontournables pour la lutte contre la pauvreté ; Construire des organisations féminines fortes, capables d’apprécier les politiques de développement les concernant et disposant de toutes les qualités requises pour assurer leur autonomie ».

©CotedivoireNews  avec Sercom

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cotedivoirenews

Lutte contre la corruption: Deux policiers poursuivis pour extorsion de fonds ont été déférés à la Mama

Published

on

deux policiers arrêtés pour extorsion de fonds

Publié ce mardi 10 décembre 2019, à 16h20min (Temps de lecture: 1min)


Côte d’Ivoire – Sécurité – Selon une note du Tribunal militaire d’Abidjan, deux policiers ont été déférés à la Maison d’Arrêt Militaire d’Abidjan (MAMA), pour extorsion de fond.

« Les deux policiers, un officier et un sous-officier ont fait une perquisition sans autorisation, sans ordre de mission chez le sieur L.D. Ce dernier avait en sa possession 14 doses de cocaïne qu’ils ont saisi. Par la suite, ils lui suggèrent de monnayer sa liberté contre la somme de 3 millions. Sur le champs, L.D leur remet la somme de 600,000 FCFA. Pour le reliquat, il comptait sur la disponibilité financière de certains amis qu’il s’est mis à joindre au téléphone.
Et comme parfois un malheur en appelle un autre, l’un des amis de LD ayant un contact à la Dpsd le joint et l’informe que des faux policiers ont interpellé son ami. Ceux-ci font une descente sur les lieux et s’aperçoivent que ce sont des éléments de la police. Ces deux policiers qui n’ont reçu aucun ordre de mission, et de surcroît « négociaient » une liberté ont été arrêtés et conduit devant le Commissaire du Gouvernement. Ils sont poursuivis pour extorsion de fonds et écroués à la Mama », indique la note publiée sur la page Facebook officielle du Tribunal militaire d’Abidjan.


Quant à L.D, il est poursuivi pour détention de drogue. Il a été mis à la disposition du Parquet d’Abidjan-Plateau.

©CotedivoireNews  avec Sercom

Lire Plus

Cotedivoirenews

Songon Kassemblé: 3000 logements logements sociaux et économiques sortiront bientôt de terre

Published

on

pose de la première pierre du projet immobilier de la cité Perle des lagunes à Songon Kassemblé

Côte d’Ivoire – Songon – Le ministre de la construction, du logement et de l’urbanisme, Koné Bruno a lancé les travaux de construction de trois (3) mille logements sociaux et économiques à Songon Kassemblé dans la banlieu Abidjanaise.

Baptisé «Perles des lagunes » le projet de cette opération immobilière de trente (30) mille logements à Songon Kasemblé dans le District d’Abidjan pour une durée de sept (07) ans a été confié au groupe SNEDAI à travers sa filiale MARYLIS BTP.  La première phase de cette opération va démarrer le 02 janvier 2020 et s’entendra sur une superficie de 30 ha qui abritera à terme 2040 logements sociaux et économiques de type R+4 , 105 villas basses 58 immeubles R+8.

Lire Plus

Cotedivoirenews

Abidjan: Les femmes balayeuses des rues réclament leur argent

Published

on

Publié ce mardi 10 décembre 2019, à 10h (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – Plusieurs femmes, exerçant le métier de balayeuse des rues de la ville d’Abidjan ont organisé une marche ce mardi 10 décembre 2019, afin de réclamer leurs salaires non payés.

marche des balayeuses

Vêtues en foulards rouge pour les unes et bandeaux rouge pour d’autres, on pouvait lire sur des pancartes des expressions telles que  » OFAD, nous voulons notre argent de balayage depuis 2011″, « On veut notre argent de balayage » et bien d’autres. Avec espoir de se faire entendre, cette marche a lieu sur l’autoroute reliant la commune d’Adjamé à celle de Yopougon.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés