Connect with us

Cotedivoirenews

Enquête Express: Quand le téléphone mobile devient un outil de tricherie à l’écoles, les professeurs coupables et complices

Published

on

Le téléphone portable, un outil indispensable utilisé à d’autres fins par les élèves.

Côte d’Ivoire – Education nationale – Le téléphone mobile nécéssité de rester en contact avec l’extérieur est devenu le nouveau instrument de la tricherie dans nos lycées et collèges. Dans les classes, ils s’en servent avec maestria à travers des stratégies très impressionnantes. Bienvenue dans l’univers de la triche téléphonique.

De nombreux élèves refusent quelquefois d’apprendre leurs leçons, comptant sur leur téléphone mobile pour se sortir d’affaire lors des devoirs et interrogations.

Konaté Andréa Mélissa, âgée de 10ans, et en classe de 6ème dans un lycée d’Abobo Dokui, fait cette révélation : « Quand on nous donne souvent des exercices, surtout en Histoire, où les leçons sont longues et difficiles à étudier, on vient  ici (NDLR/ devant l’école), chacun paye la somme de 100 FCFA. L’argent est collecté pour faire un transfert crédits sur un ou deux des numéros de nos camarades du groupe. On se connecte à partir du téléphone. Il y a des fois où on va sur Google, quand c’est un exercice d’anglais. Moi, je ne connais pas le site. Mais, mes camarades y vont et effectuons des recherches. Ceux qui sont malins essaient de changer un peu les phrases pour que le professeur ne s’en rende pas compte ».

Le téléphone, ou plutôt l’Internet se présente donc comme un outil de tricherie bien connu par les adolescents.

Sous le couvert de l’anonymat, un élève de 13 ans en classe de 4ème a confié, à ce sujet : « Moi, en tout cas, j’ai fait cela qu’une seule fois. Ce jour-là, j’étais fatigué car j’étais allé jouer, alors que j’avais un devoir d’EDHC (Education aux Droits de l’Homme et à la Citoyenneté) le lendemain. J’ai donc demandé à un ami de m’expliquer la stratégie qu’il utilisait pour entrer en classe avec un téléphone et s’en servir pendant les devoirs. Il m’a révélé qu’il dissimulait le téléphone éteint dans une culotte en dessous du pantalon de la tenue réglementaire. Cela est renforcé par une manière de se fourrer. Aussi, est-il difficile de repérer l’appareil même lorsqu’on est palpé. Une fois en classe, il faut une permission pour se rendre aux toilettes. Arrivé dans les toilettes, le téléphone est retiré de la culotte et inséré dans la poche du pantalon de la tenue réglementaire. De retour en classe, il est alors possible de s’en servir en cherchant discrètement les réponses aux questions sur Google ».

Quand les profs appellent à la triche !

 

A cet sujet, d’ailleurs, Sommet Maurice, professeur d’Espagnol dans le même établissement a indiqué c’est la raison pour laquelle, il est très souvent constaté que les élèves donnent des réponses qui sont au-delà de leurs connaissances. Ils utilisent parfois, selon lui, des expressions espagnoles peu connues ou encore soutenues qui ne sont pas de leur niveau. « Ce sont mes élèves et je connais le niveau de chacun d’eux. En fonction du niveau d’un élève, je peux savoir en quelque sorte s’il peut s’exprimer comme il le fait, parce qu’il y’a des mots ou expressions qu’il ne peut pas connaître  », a-t-il ajouté.

Le téléphone portable à l’école, sujet à polémique

Pour certains parents, la mise à disposition d’un téléphone portable à leur enfant révèle avant tout d’une question de sécurité. Pour ces derniers, avec l’insécurité ambiante, l’appareil permet d’être en contact de façon permanente avec sa progéniture. C’est le cas de Ramatou Touré, enseignante dans un lycée d’Abidjan-Cocody : « Vous voyez, moi, je suis professeure  de lycée. (…) Je suis mariée et mère de quatre enfants. Je leur achète des téléphones. Mais, je le fais avec stratégie. C’est-à-dire, après l’entrée en 6ème, j’achète un petit téléphone pour que l’enfant puisse se connecter. Car on ne sait jamais, il peut être en danger et avoir besoin de me joindre. Mais, je signale que dès son arrivée de l’école, je lui reprends le téléphone pour qu’il travaille (étudie). Il utilise ce téléphone jusqu’en classe de Terminale. En Terminale, je lui achète un téléphone qui peut lui permettre de se connecter et faire des recherches pour mieux comprendre ses cours. Après le BAC, je lui achète maintenant un ordinateur portable, car à cet âge, je considère que l’enfant est conscient de ses actes », explique-t-elle.

 

Ce que dit le gouvernement

© CotedivoireNews 

Abran Saliho

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cotedivoirenews

Politique: Le président Bédié recoit le doyen Abdoulaye Diallo à Daoukro

Published

on

bédié recoit le doyen Abdoulaye Diallo à Daoukro

Côte d’Ivoire – Politique -Le président du PDCI RDA, Henri Konan Bédié a reçu ce mercredi 22 mai à sa résidence privée de Daoukro, le doyen Abdoulaye Diallo ancien collaborateur du président Félix Houphouet Boigny.

A lire aussi// Djékanou: Vibrant hommage à Abdoulaye Diallo le bâtisseur

Cette visite s’inscrit dans le cadre des remerciements après la cérémonie d’hommage rendue au doyen « Baba Diallo il y a de cela quelques semaines à Djékénou sa ville natale, selon la famille de ce dernier. Il faut signaler que le président Henri Konan Bédié avait envoyé à cette cérémonie une forte délégation conduite par le ministre Allah Kouadio Remi pour le représenter.

Selon une certaine indiscrétion dans l’entourage de Bédié, le doyen Abdoulaye Diallo jouerait les dernières conciliations entre le président du PDCI et son jeune frère Alassane Ouattara en disgrâce depuis le retrait du parti democratique de Côte d’Ivoire de la coalition du RHDP.

©CotedivoireNews

Parfait Dié

Lire Plus

Cotedivoirenews

Justice – Côte d’Ivoire: Un commissaire de Police déféré à la Maison d’Arrêt Militaire d’Abidjan pour une affaire de 102.000.000 FCFA

Published

on

Un commissaire déféré à la Maison d'Arrêt Militaire d'Abidjan

Côte d’Ivoire – Justice – Le commissaire de police BKJ a été entendu ce mercredi en fin de journée par le chef du parquet militaire, le Contre-amiral Ange Késsi pour abus de confiance, escroquerie, faux et usage de faux. L’information a été donnée sur la page Facebook officielle du tribunal Militaire d’Abidjan.

« Les faits remontent en 2012, année au cours de laquelle BKJ fait la connaissance du géomètre TEHE KS. Le courant passe bien entre les deux « nouveaux amis ». Ainsi BKJ achète des terrains urbains sur le lotissement d’Agouapi résidentiel (Bingerville) avec TKS.

A lire aussi // Côte d’Ivoire: Des militaires risquent 20 ans de prison pour un bizutage qui a mal tourné

 Ce dernier ayant achevé un autre lotissement lui fait savoir son désir d’obtenir des terrains sur ce site en vue de les revendre. TKS accepte et un protocole d’accord est signé à cet effet le 04/09/2017 entre le commissaire BKJ, le géomètre TKS et les chefs des familles détentrices des droits coutumiers. Cet accord portant sur la vente de 51 lots au prix de 2.000.000 FCFA l’un soit un total de 102.000.000 FCFA que le commissaire BKJ devrait reverser à l’issu des ventes. Sur le montant total des 51 lots selon le protocole, un litige s’installe entre elle et le géomètre portant sur la somme de 66.000.000 FCFA.

Le géomètre porte plainte pour abus de confiance et pour faux et usage car BKJ aurait vendu des terrains en dehors de leur protocole avec de fausses attestations villageoises. Sept personnes portent plainte également pour escroquerie.

Le Commissaire du Gouvernement qui fait de l’éthique, l’honneur, la probité et la morale au sein de nos armées les axes majeurs de sa lutte contre l’impunité ordonne son arrestation et son déferrement à la MAMA (Maison d’Arrêt Militaire d’Abidjan), dans l’attente de son jugement selon les Articles 401, 305, 403 et 497 du code de Procédure Pénale ».

©CotedivoireNews

Lire Plus

Cotedivoirenews

Politique: Jeannot Ahoussou-Kouadio rejoint le RHDP le 2 juin prochain

Published

on

Jeannot Ahoussou annonce son adhésion au RHDP

Côte d’Ivoire – Politique – Alors qu’il était félicité pour sa fidélité au PDCI et au président Bédié, le président du Sénat Ivoirien, Jeannot Ahoussou-Kouadio a annoncé ce mercredi 22 mai 2019, son adhésion au RHDP, le 2 juin prochain.

C’était lors d’un séminaire de renforcement des capacités des sénateurs que Jeannot Ahoussou-Kouadio a annoncé le 2 juin comme date de son adhésion au Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratique et la Paix.

« A partir du mois de juin, vous tous vous savez que je rejoins la famille des Houphouëtistes. Je vais le dire devant mes parents à Didiévi parce que, le doyen Ehui Bernard est là. Les premiers textes sur le RHDP, c’était chez moi à la maison. En 2008-2009, nous avons travaillez chez moi à la maison. En ce moment nous avons réfléchi. Il faut continuer de réfléchir (…) Peut-être on a tort, peut-être on a raison. N’ayez pas peur, la presse peut écrire ce qu’elle veut. On a dit tout sur moi et donc, à mon âge j’ai le cuir épais », a fait savoir Jeannot Ahoussou-Kouadio .

Et d’ajouter : «  Je fais de la politique. Tout cela ne m’effraie pas et puis j’ai défendu des causes parfois désespérées. Il faut affronter, avoir ses convictions, aller jusqu’au bout ».

©CotedivoireNews

Nestor Al-Firdaws

Lire Plus
Advertisement Enter ad code here

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés