Connect with us

Régions News

Fête de l’Indépendance à Kouakoussekro (Ouéllé): Le sous-préfet exhorte les populations à lutter contre l’orpaillage clandestin

Published

on

Fête de l'Indépendance dans le village de Kouakoussekro

Publié ce mercredi 7 Août 2019 à 18h35 (Temps de lecture: 3min)

-Monsieur le Député de la circonscription électorale d’Akpassanou, d’Ananda et de Ouellé;

-Madame la 2ème VICE-PRÉSIDENTE du Conseil Régional de l’Iffou ;

-Monsieur le Maire de la commune de Ouellé ;

– Mesdames et Messieurs les Directeurs et Chefs de services ;

-Monsieur le Chef du Cantonnement des Eaux et Forêts ;

– Monsieur le Commandant de Brigade de la Gendarmerie de Ouellé ;

– Honorables Chefs traditionnels et Guides Religieux ;

– Mesdames et Messieurs les Responsables des Partis Politiques ;

– Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux ;

– Mesdames et Messieurs les Responsables des Associations de jeunes et femmes et, de Mutuelles de Développement ;

-Mesdames et Messieurs les Responsables des communautés Ethniques ationales et internationales ;

– Chers amis de la presse

– Braves populations de Ouellé ;   

– Mesdames et Messieurs, en vos titres, grades et qualités.

Comme partout en Côte d’Ivoire, nous sommes réunis, ce mercredi 7 août 2019 dans le sympathique village de Kouakoussekro pour célébrer le 59ième anniversaire de l’indépendance de notre Pays, la Côte d’Ivoire, un jour chargé de symboles pour tous les filles et fils de notre chère patrie. Votre mobilisation exemplaire témoigne bien le sens de cette commémoration.

L’engament pris par le gouvernement Ivoirien en faveur de la population

Une belle occasion à ma qualité de représentant de l’exécutif, comme il est de coutume de vous entretenir sur la situation du pays et ce partager avec vous les problèmes qui se posent dans notre Sous-préfecture. Le retour définitif à la paix est désormais effectif, c’est pourquoi l’Etat a pris l’engagement d’améliorer considérablement les conditions de vie des populations. C’est ce qui nous à amener de façon symbolique à organiser cette importante fête nationale dans ce beau village de Kouakoussekro  pour traduire la volonté du Gouvernement, pour toucher de plus près les préoccupations des populations de la circonscription administrative de Ouellé. C’est pourquoi dès l’entame de cette année 2019, le Monsieur le Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur ALASSANE OUATTARA et le Gouvernement se sont engagés pour se rapprocher d’avantage des populations et notre présence dans cette localité, ici à Kouakoussekro, pour célébrer avec vous cette importante fête nationale, traduit de façon significative cette volonté. Ceci traduit à mon sens, toute la bienveillante attention qu’il porte à toutes les localités de la Côte d’Ivoire et témoigne encore une fois de plus de son engagement à voir se moderniser tous nos villages.

Les populations de Ouéllé invités à apporter le développement dans l’unité et la paix

A la faveur de cette célébration de 59ième anniversaire de l’indépendance de notre pays et au moment où notre pays présente un visage radieux, je voudrais inviter chacun à apporter le développement dans l’unité et la paix.

Cet engagement ferme du Gouvernement se traduit par plusieurs mesures sociales à travers l’adoption du Programme Social du Gouvernement 2019-2020 ; les besoins en eau potable sont en voie d’être totalement soulagés par la réalisation d’infrastructures supplémentaires ; la construction d’un forage complémentaire au chef-lieu de la Sous-préfecture de Ouellé.

Au plan de l’éducation, nous notons la prévision de l’accroissement de la capacité d’accueil des Ecole primaires publiques de nos localités.

Dans le domaine de la santé, la Couverture Maladie Universelle est désormais rentrée dans sa phase active avec l’enrôlement des jeunes différentes couches sociales de nos localités.

Les infrastructures routières sont pas en restent de cette dynamique de construction de notre pays, nous notons la réhabilitation et le bitumage de nos routes à travers tout le pays.

Dans le domaine de l’électricité, la majorité de nos localités sont électrifiées et celles qui ne le sont pas, viennent d’être programmées.

Au niveau de la jeunesse, nous notons toujours dans cette ambition d’améliorer les conditions de vie des populations, l’état continue de mettre un point d’honneur à la lutte contre le chômage des à travers l’ouverture de guichets Emploi-Jeunes dans plusieurs localités de la Côte d’Ivoire dont Daoukro qui a bénéficié de deux guichets. Je vous exhorte donc à saisir cette opportunité de l’emploi qui se rapproche de vous.

La Sous-préfet de Ouéllé exhorte les populations à lutter contre la vente illicite des parcelles de forêts

A ce stade de mon propos, je voudrais demander à nos populations de s’engager résolument dans la protection de l’environnement par la préservation du couvert forestier. Car grâce au Projet C2D-PARFACI (Programme d’Appui à la relance des filières agricoles de Côte d’Ivoire), projet cher à Monsieur le Président de la République, nous avons réussi la délimitation des territoires de tous les villages de la Sous-préfecture de Ouellé, sans aucune heurte majeur.

Je vous exhorte donc à la sécurisation de votre patrimoine forestier par la demande de certificats fonciers à travers la loi n98-750 du 23 décembre 1998 relative au domaine foncier rural et ses décrets d’application. Toute chose qui nous permettra de résoudre efficacement les conflits fonciers et leurs conséquences sur le développement de nos localités.

Je voudrais, ici saluer avec déférence, nos distingués Chefs traditionnels et coutumiers qui agissent inlassablement au côté du corps préfectoral dans leurs missions d’encadrement de la population. Je voudrais également adresser mes remerciements à l’ensemble de la population de Ouellé et particulièrement aux chefs pour leur soutien faille dans l’exercice de ma mission depuis neuf ans.

Cependant, je vous exhorte à lutter contre la vente illicite des parcelles de forêts et l’orpaillage clandestin des sous-sols, destructeur de cette source de richesses intarissables. C’est en cela, je voudrais encourager les chefs de villages qui se sont tenus à l’écart de ces pratiques.

L’expression de la gratitude du sous-préfet à l’endroit des populations pour leur soutien sans faille

Je ne saurais clore mon propos sans exprimer toute ma gratitude à toutes celles et tous ceux qui ont contribué au succès de cette cérémonie :

A nos élus, le Sénateur Kpli Delphin, le Député de Ouellé, le Président du Conseil régional de l’Iffou et le Maire de la commune de Ouellé, je dis merci pour tous les efforts déployés en dépit de vos contraintes.

Aux chefs coutumiers, aux religieux et aux responsables politiques pour leur mobilisation et aux opérateurs économiques pour leur aide appréciable.

Au Président du comité d’organisation, Monsieur N’ZI Koffi Jean, Président de la Mutuelle de Développement de Kouakoussekro, la MUDEKO, je vous remercie  pour votre disponibilité et pour cet acte patriotique que vous venez de poser avec vos membres. Car en acceptant d’organiser cette importante fête, vous avez non seulement honoré votre chef de village, Monsieur KOUAME Kanga Gabriel mais vous avez honoré votre engagement pris lors de son installation en 2015 ;

Aux membres du comité d’organisation de la Sous-préfecture de Ouellé pour votre appui sans faille.

Les sincères remerciements du préfet aux cadres de Kouakoussékro

Aux cadres du village de Kouakoussekro, particulièrement, YAO Kouassi Martin, 1er Vice-Président du Conseil régional et le Professeur KANGA Jean-Marie qui n’ont ménagés aucun effort pour répondre au devoir citoyen et KOFFI Amani Christophe, fils de Ouellé-Prikro pour son attachement à l’administration publique ; et ceux qui, de par leurs contributions matérielles, morales et spirituelles, ont permis notre rassemblement de ce jour. Je dis merci.

Joyeuse fête à toutes et à tous !

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !

 Que Dieu bénisse Ouellé !

Que Dieu bénisse toute la population de Kouakoussekro.

 Je vous remercie !

  Madame SERI Nakoré Marie-Angèle

   Grade II, 2éme échelon, Sous-Préfet de Ouellé

©CotedivoireNews

Le titre et le chapeau sont de Abran Saliho

Régions News

Taissalé: La 2ème édition des journées socio-culturelles et sportives aura lieu du 23 au 31 Août 2019

Published

on

2ème édition des journée culturelles de Tiassalé

Publié ce lundi 19 Août 2019 à 13h50 (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – Région de l’Agnéby-Tiassa – Selon une note de la mairie de Tiassalé, la deuxième édition des journées socio-culturelles et sportives de ladite localité aura lieu du 23 au 31 Août 2019, à l’esplanade de la Mairie.

Du 23 au 31 août, la ville de Tiassalé sera plongée dans une ambiance culturelle composée de concours de défilé de mode , contes et légendes, Bagnon, karaoké, chorales, théâtres, coiffures, coutures, mini variétoscope, awoulaba, tombola, et bien d’autres. Sans oublier les  nombreux artistes qui sont  invités à cette occasion.

Dans le but de réussir cette activité, la mairie de Tiassalé avec à sa tête le maire Assalé Tiémoko invite les filles et fils de la localité à prendre part à cette activité. « Chères populations de Tiassalé, cet événement est le nôtre. Venons tous vibrer aux couleurs de JSCS. Si vous le ratez, c’est que vous avez tout raté.», tel est le message publié sur la page officielle de la mairie.

©CotedivoireNews

Abran Saliho

Lire Plus

Régions News

Grand-Lahou – Agriculture: La mévente de l’hévéa inquiète les planteurs

Published

on

planteur d'hévéa de Grand-Lahou

Publié ce vendredi 16 Août 2019 à 15h10 (Temps de lecture: 2min)

Côte d’Ivoire – Région des Grands-Ponts – Des planteurs d’hévéa de Grand-Lahou se disent inquiets face à la mévente du caoutchouc, à quelques semaines de la rentrée scolaire 2019-2020, où ils devront assurer les frais d’écolage de leurs enfants.

Le président des producteurs de caoutchouc du département, Kra Alain, relève que présentement le producteur doit patienter quelque cinq mois pour percevoir son gain, une fois son produit envoyé à l’usine, expliquant que « dans cette zone, l’activité principale est la culture de l’hévéa, et les planteurs sont véritablement en difficulté pour la rentrée des classes ».

« J’ai livré ma production depuis le mois de mai et jusqu’à ce jour, j’attends d’être payé. Nous n’avons pas d’autres sources de revenu. Avec cette situation nous ne savons même pas comment scolariser nos enfants cette année », s’inquiète N’Guessan François, planteur à Koffikro.

Un autre planteur, Kouamé Roger, déplore l’existence d’un réseau parallèle d’acheteurs devant les usines, qui s’octroie à un prix dérisoire la production d’hévéa. « L’usine achète le kilogramme à 289 FCFA mais après la pesée, le producteur qui ne peut pas attendre remet son ticket de pesée à l’acheteur parallèle qui en retour achète la production à 189 FCFA le kilogramme », a-t-il déclaré.

« Finalement après les nombreuses dépenses liées à la production, le producteur se retrouve avec une somme très dérisoire », regrette un autre planteur, Beugre Avit.

« Au 31 décembre 2017, le bilan de la production ivoirienne d’hévéa se chiffrait à 603.000 tonnes. Cette production conforte le rang de premier producteur en Afrique avec plus 70% du caoutchouc africain et le septième au plan mondial », avait souligné le directeur général du Conseil hévéa-palmier à huile, Edmond Coulibaly au lancement de la campagne 2019.

©CotedivoireNews avec AIP

Lire Plus

Régions News

Bonon: Le sous-préfet souligne l’importance de renforcer l’intensité des rapports cordiaux

Published

on

Le sous-préfet de Bonon souligne l’importance de renforcer l’intensité des rapports cordiaux

Côte d’Ivoire – Le sous-préfet de Bonon, Tiene Segbe, a souligné, jeudi, l’importance de renforcer l’intensité des rapports “déjà cordiaux” dans sa circonscription administrative à l’occasion d’une rencontre avec les populations, et ce, en prélude à un atelier sur le dialogue inter-communautaire qui s’y tiendra en septembre.

Le renforcement des rapports cordiaux favorise l’harmonie sociale et un climat de paix durable, a exprimé en substance, M. Segbe lors de cette rencontre à laquelle ont pris part le maire, Koné Yacouba, les chefs de service, les représentants de communautés, les guides religieux et le Président de la jeunesse communale.

Il convient d’impliquer les cadres locaux à ces rencontres futures, car ils ont une influence sur leurs parents quand éclatent des conflits, a suggéré le maire.

©CotedivoireNews avec AIP

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés