Connect with us

Cotedivoirenews

Frais annexes COGES: La Fesci accorde un délai de 72 heures au ministère de l’éducation nationale pour y remédier

Published

on

FESCI MENACE

Côte d’Ivoire – Education nationale – La FESCI avec à sa tête son Secrétaire général national, Allah Saint-Clair a animé une conférence de presse ce mercredi 14 octobre 2020, au cours de laquelle elle donne un délai de 72 heures au ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, afin de prendre des dispositions pour annuler les paiements des frais annexes COGES.

Cette conférence s’est portée sur deux sujets à savoir le paiement des frais annexes COGES et le renvoie de plusieurs élèves pour fraude au Baccalauréat.

Selon Allah Saint-Clair, les frais annexes COGES ne sont qu’une mafia organisée par le ministère de l’éducation nationale afin de s’enrichir sur le dos des parents d’élèves.

« Face aux difficultés économiques qu’a traversé notre pays dans les années 1990, l’Etat Ivoirien a entrepris plusieurs reformes dans le secteur de l’éducation et de la formation dont la création des COGES (comité de gestion des établissements secondaires) par Décret le 20 janvier 1995. Le but visé par la création des COGES était d’impliquer toute la communauté éducative, en particulier les parents d’élèves dans la gestion des établissements scolaires. Laquelle gestion se devait d’être participative et inclusive. Malheureusement, au fil des années ce comité de gestion va perdre de vue sa mission de départ au grand dam des élèves et parents d’élèves.  

Depuis l’année scolaire 2010-2011, le constat fait dans les établissements secondaires est le suivant : le COGES n’étant plus ce comité inclusif de départ, est devenu le « business » d’un groupe d’administrateurs en complicité avec une minorité de parents d’élèves « véreux ». Ainsi, On assiste chaque année à une augmentation abusive et exponentielle des frais de COGES et frais annexes dans les établissements secondaires et cela sans une consultation préalable de la communauté éducative comme l’indique l’article 52 du chapitre III de la section 2 des statuts régissant le COGES. 

La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte-d’Ivoire (FESCI) s’inscrivant dans une dynamique de paix et de promotion de l’excellence en milieux scolaires et universitaires a entrepris depuis 2014 jusqu’à ce jour plusieurs démarches auprès du ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, et certains membres du gouvernement afin de solutionner ce problème. Mais hélas !!!  En réponse nous nous sommes toujours heurtés soit, à une administration hostile à nos requêtes soit, à la police nationale par des actions répressives, a indiqué le premier responsable de la FESCI.

FESCI MENACE

Et d’ajouter: « Nous nous proposons à ce niveau d’illustrer nos propos par des preuves recueillies dans les établissements scolaires. Vous constaterez que les montants des cotisations COGES et des frais annexes sont largement plus élevés que les frais d’inscription (6.200 FCFA) et varient d’un établissement à un autre sans justification rationnelle. Pis, les fonds recueillis ne servent aucunement aux causes de leur prélèvement et n’ont aucune traçabilité. De plus, les cotisations COGES sont d’autant plus incompréhensibles que la répartition des frais d’inscription et de réinscription dans les lycées et collèges publics laisse apercevoir 1.700 FCFA reversés aux COGES comme cote part ».

Face à cette situation qu’elle qualifie de mafia organisée au plus haut niveau, la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) demande la suppression pure et simple des cotisations COGES et des frais annexes ainsi qu’un audit national des COGES. Par ailleurs, un courrier a été transmis au gouvernement Ivoirien dans lequel la FESCI accorde un délai de 72 heures afin que ses demandes soient traitées.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

Suivez toute l’actualité sur Côte d’Ivoire News.Info

Cotedivoirenews

Politique: Tout sur le nouveau parti de Laurent Gbagbo (le PPA-CI)

Published

on

Tout sur le nouveau parti de Laurent Gbagbo (le PPA-CI)

Côte d’Ivoire – Politique – Dans un communiqué rendu public ce vendredi 15 octobre 2021, le nom, l’emblème et autres détails sur le nouveau parti de Laurent Gbagbo ont été dévoilés. Ci-après le communiqué.

𝑨𝒃𝒊𝒅𝒋𝒂𝒏, 𝒍𝒆 14 𝑶𝒄𝒕𝒐𝒃𝒓𝒆 2021

Le groupe de réflexion élargi, pour les travaux préparatifs du Congrès constitutif du nouveau parti, a eu une séance de travail avec son Excellence le Président Laurent GBAGBO, initiateur de cet important projet pour notre pays.

L’ordre du jour de cette séance a porté essentiellement sur la restitution des travaux des deux commissions chargées respectivement de la rédaction du projet du manifeste et des textes fondamentaux du parti. A la suite de cette restitution, un débat a été mené à l’effet de trouver, entre autres, le nom, l’emblème et le sigle du parti.

En ce qui concerne le nom, après un large débat, la réunion a retenu comme projet de nom : 𝗹𝗲 𝗣𝗮𝗿𝘁𝗶 𝗱𝗲𝘀 𝗣𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲𝘀 𝗔𝗳𝗿𝗶𝗰𝗮𝗶𝗻𝘀 – 𝗖𝗼̂𝘁𝗲 𝗱’𝗜𝘃𝗼𝗶𝗿𝗲, 𝗲𝗻 𝗮𝗯𝗿𝗲́𝗴𝗲́ « 𝗣𝗣𝗔-𝗖𝗜 ». Le projet d’emblème est « 𝗟𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘂𝘅 𝗺𝗮𝗶𝗻𝘀 » 𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲𝗹𝗮𝗰𝗲́𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗶 𝘀’𝗶𝗻𝗰𝗿𝘂𝘀𝘁𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝘂𝗻𝗲 𝗰𝗮𝗿𝘁𝗲 𝗱’𝗔𝗳𝗿𝗶𝗾𝘂𝗲. Le signe de ralliement proposé est « 𝗟𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘂𝘅 𝗺𝗮𝗶𝗻𝘀 𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲𝗹𝗮𝗰𝗲́𝗲𝘀 ».

Ces propositions seront soumises au Congrès qui reste souverain quant au choix définitif du nom du parti, de son emblème, de son sigle ainsi que de ses couleurs.

𝗟𝗲 𝗣𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗱𝘂 𝗖𝗼𝗻𝗴𝗿𝗲̀𝘀

𝗟𝗲 𝗣𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗲𝘂𝗿 𝗦𝗲́𝗯𝗮𝘀𝘁𝗶𝗲𝗻 𝗗𝗷𝗲́𝗱𝗷𝗲́ 𝗗a𝗻𝗼𝗻.

Lire Plus

Cotedivoirenews

Yamoussoukro: Le ministre Bruno Koné lance la caravane « opération tiroirs vides »

Published

on

bruno koné a Yamousssoukro

Côte d’Ivoire – Construction – Le ministre de la Construction du Logement et de l’Urbanisme (Mclu), Monsieur Bruno Nabagné Koné a procédé au lancement des Journées Portes Ouvertes et de la Caravane dudit ministère dénommée  » opération tiroirs vides », le jeudi 14 octobre 2021, à l’hôtel de ville de Yamoussoukro.

En effet, selon le ministre Bruno Koné, cette campagne de proximité, placée sous le thème “ Tiroirs Vides”, se veut un cadre de dialogue direct et renforcé entre les services déconcentrés du ministère de la Construction et les populations bénéficiaires de ses prestations.

À cette occasion, le ministre ivoirien de la construction n’a pas caché sa volonté de faire éviter aux villes de l’intérieur du pays les problèmes auxquels sont confrontés aujourd’hui des grandes villes comme Abidjan.

A LIRE AUSSI// Abengourou: Plus de 8 tonnes de marchandises prohibées et saisies incinérées par la douane

“Je suis également ici(… )pour vous dire que le développement urbain, ce n’est pas seulement Abidjan. C’est aussi et surtout nos villes de l’intérieur du pays et le choix de Yamoussoukro pour le démarrage de cette activité est tout un symbole”, a-t-il indiqué.

Pour le patron de la Construction en Côte d’Ivoire, il faut dès à présent inculquer aux populations des villes de l’intérieur, les bonnes pratiques en les sensibilisant sur le respect des règles de l’Urbanisme et de la Construction pour que leurs localités soient des lieux agréables à vivre dans le futur.

Par ailleurs, cette tribune a permis au ministre de lever certains équivoques sur la gestion de son département.

A en croire les responsables du ministère de la construction, dans l’optique d’apporter des réponses aux questions récurrentes et de consolider les actions entreprises par la mission de l’OPDA, des journées portes ouvertes dénommées « opération tiroirs vides », seront organisées dans tous les chefs-lieux de régions, couplées d’une Caravane. Ainsi, le programme se présente comme suit. Les villes de Yamoussoukro ( 14,15 octobre), Korhogo (20,21 octobre), Abengourou (25,26 octobre), Daloa (28, 29 octobre) et San-Pedro ( 4,5 novembre) .

Cette caravane sera également l’occasion de sensibiliser la population sur l’importance du permis de construire et du contrat sécurisé de bail à usage d’habitation.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

 Suivez toute l’actualité DES VILLES ET COMMUNES sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus

Cotedivoirenews

Lutte contre l’insalubrité urbaine: L’ONG UNIVERT aux côtés des habitants de la cité « Le Rocher » de Marcory

Published

on

l’ONG UNIVERT

Côte d’Ivoire – Société – 13 millions décès dans le monde dont 3 millions en Afrique sont causés par l’insalubrité urbaine chaque année .Une renversante révélation faite par l’organisation Mondiale de la Santé ( OMS) dans un rapport en 2016.Une désastreuse situation contre laquelle l’ONG UNIVERT entendez Union pour la promotion et la valorisation de l’environnement et des ressources de la terre a décidé de s’attaquer frontalement. Fondée le 26 juin 2021 par Dieudonné Dogo, a lancé ses activités ce samedi 09 octobre 2021 à la cité  » Le Rocher » de Marcory.

Pour un premier pas, l’ONG UNIVERT pensée et mise sur pied par Dieudonné Dogo n’a pas fait dans la dentelle. Elle a en effet offert 21 pots de peinture ainsi que divers matériaux et donné le premier coup de peinture pour le lancement des travaux de réfection de la cité  » Le rocher » de Marcory. Une action d’envergure menée en partenariat avec la Régie Gold Médias .Cité de 26 appartements avec environ 200 habitants ,  » le Rocher » a connu sa dernière couche de peinture ,il y a 40 ans.

A LIRE AUSSI// Top actions: La mairie de Port-Bouët célèbre les nouveaux bacheliers de la commune

C’est heureux de cet acte fort qu’au nom des riverains, Guy Narcisse Ouaté, résident depuis 5 ans et Président du Syndic ,s’est exprimé. » Je suis ému car ce jour est un jour que nous attendons depuis des années Aujourd’hui est un grand jour car il suffit de regarder la façade de nos murs pour vous faire une idée. La dernière couche remonte à 40 ans .Dans quelques semaines, ce sera un lointain souvenir. La cité le Rocher retrouvera des couleurs et la vie. Elle aura fière allure pour le grand bonheur des habitants qui n’auront plus honte de la présenter », s’est-il réjoui d ‘entrée avant de poursuivre avec les remerciements. » Je tiens à dire un grand merci à Dieudonné Dogo et l’ONG UNIVERT qui ont œuvré pour que notre dossier soit retenu parmi tous les nombreux qui ont été reçus. Un grand merci à la régie Gold Medias avec M. Niasse et aux prestataires de service représentés par M.Coulibaly  ».

l’ONG UNIVERT

Des chantiers monstrueux pour se démarquer

Intervenant  à son tour, Dieudonné Dogo ,le président-Fondateur a pour sa part souligné l’importance de l’ONG UNIVERT qu’il baptise affectueusement  » le téléni Gbanani des ONG en Côte d’Ivoire ».Un bébé dans l’asphère des ONG qui entend vite se frayer un chemin pour se démarquer des autres .Tant les challenges sont d’envergure. Les principaux axes de l’action d’UNIVERT se déclinent en cinq points.

Ce sont « Agir pour l’assainissement de l’environnement urbain, Appuyer le développement en milieu rural par la promotion des cultures de rente alternatives, renforcer le couvert végétal ( faune et flore ) par le reboisement et la création  » d’oasis territoriaux »,contribuer au développement et la promotion de l’écotourisme et aider à la protection des espaces environnementaux classés sur l’échiquier tant national qu’international »,a expliqué le fondateur et patron de l’ONG UNIVERT.

l’ONG UNIVERT

Plusieurs riverains dont des enfants étaient ivres de bonheur au soir de la cérémonie .Une joie qui sera indescriptible dans deux semaines. Le temps que les travaux de réfection de la cité  » Le Rocher » rondement menés par les prestataires de service » s’achèvent. Séduits déjà par les travaux de l’ONG UNIVERT, plusieurs riverains ont envoyé de bons signaux pour figurer dans la liste des futurs membres. De quoi revigorés Dieudonné Dogo et son équipe qui ont plusieurs actions à mener les prochains mois.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho avec SERCOM

 Suivez toute l’actualité DES VILLES ET COMMUNES sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés