Connect with us

Régions News

Gagnoa: De retour d’Abidjan, une institutrice rattrapée par la Covid 19 à Dahiépa-Kéhi

Published

on

une-institutrice-testée-positive-a-Gagnoa-1

Côte d’Ivoire – COVID-19 – Rentrée d’Abidjan samedi sans le résultat de son test, une institutrice reconnue infectée par le Covid 19 et exerçant dans le village de Djédjédigbeupa, dans la sous-préfecture de Dahiépa-kéhi (23 km de Gagnoa),  a été isolée et ramenée sur Abidjan, dimanche 24 mai, pour une prise en charge, a annoncé officiellement, le directeur départemental de la Santé de Gagnoa, docteur Boukalo Kouassi Célestin.

L’institutrice dont le nom n’a été rendu publique, était arrivée à bord du convoi affrété par les autorités de l’Education Nationale. Elle avait été soumise comme tous les autres, aux mesures sanitaires de prise de température, d’enregistrement et au questionnaire, par l’équipe médicale mise ne place au district sanitaire de Gagnoa.

De retour d’Abidjan, l’institutrice rattrapée à Djédjédigbeupa, n’avait rien laissé transparaitre, jusqu’à ce que dimanche 24 mai, les responsables du ministère de la Santé à Abidjan, informe Gagnoa, que le résultat du test de cette institutrice retournée à son poste à Gagnoa, est positif à la pandémie du Covid 19.

« Nous sommes en contact avec tous ceux rentrés d’Abidjan », assurait le directeur départemental de la Santé, à l’arrivée des convois.

Aussitôt, elle a été isolée et reconduite aux environs de 16H00, à Abidjan, pour être prise en charge, par les autorités compétentes.

Les premiers convois d’enseignants et élèves sont rentrés à Gagnoa, le lundi 18 mai. L’institutrice rattrapée à Djédjédigbeupa, fait partie des environs 400 à avoir rejoints leurs postes, sur les 694 officiellement attendus dans la Direction Régionale de l’Education Nationale du Gôh.

©CotedivoireNews 

Yrebo Ben Youssef (Correspondant régional)

Régions News

Bouaké – Raffierkro: La communauté « Sant’ Egidio » fait dons de vivres et des non vivres à plusieurs familles

Published

on

Don bouaké

Côte d’Ivoire – Bouaké – La communauté « Sant’ Egidio » a procédé à une remise de dons composés d’une demi tonne de riz, trois bidons d’huile de 75 litres, 3 bidons de savon liquide de 75 litres pour le lavage des mains et 50 masques à 74 familles de Raffierkro souffrant de la lèpre  et au centre de santé Raoul Follereau ce vendredi 26 juin 2020.

 Cette remise de dons a été possible grâce à l’appui institutionnel de l’université Alassane Ouattara de Bouaké de par son président Poamé Lazard.

Pour le premier responsable de cette communauté, par ailleurs chef de délégation M. Konan Angelin, ce don pourra un tant soit peu soulager les parents en cette crise de covid-19.

« La communauté Sant’ Egidio est venue aujourd’hui soutenir la population de raffierkro et le centre de santé Raoul Follereau par rapport à la crise qui prévaut et nous sommes venus avec le soutien financier de l’université Alassane Ouattara que nous remercions. Nous avons engagé depuis deux mois une campagne de lutte contre la covid-19 et nous avons fait des dons aux quartiers défavorisés de Bouaké et aujourd’hui nous sommes à Raffierkro dans cette même actions et tant que nous recevrons un peu de moyens nous ferons plus », a-t-il dit.

Poursuivant, il a lancé un appel à ma population.

« Tout en respectant les gestes barrières, nous lançons un appel à tous ceux qui veulent aider de penser à Raffierkro qui présente une situation sociale spécifique et se sont des gens qu’il faut aider ».

 Avant lui, M. N’dri Konan infirmier spécialiste de la lèpre à l’Institut Raoul Follereau et Nanan Angoua N’guessan ont tenu à saluer ce geste qui va soulager plus d’une vie et on demande ce que ces gens d’actions ne puisent se pérenniser.

Rappelons que la communauté Sant’egidio existe depuis 1969 et à Bouaké depuis 2004 et c’est une association d’utilité publique dans le monde entier qui n’est pas à sa première action.

©CotedivoireNews

Eliezer de kekrénou (Correspondant régional)

Lire Plus

Régions News

Région du Gbêkê: La plateforme de l’opposition invite le gouvernement à se pencher sur la réforme de la CEI

Published

on

BOUAKE

Côte d’Ivoire – Politique – Dans le but d’apporter leur pierre à l’édification de la démocratie en Côte d’Ivoire la plateforme de l’opposition de la région de Gbêkê ayant en son sein les partis politiques de l’opposition (Urd, Ung, le Pit, Fpi, Raci, Cojep, Rpp, Gps, la Nouvelle Côte d’Ivoire, Pdci, Lider et l’Usd), a animé une conférence de presse ce mardi 23 juin 2020 en présence des différents représentants. Dans son intervention le coordinateur régional du Cojep par ailleurs président de la plateforme de l’opposition de la région de Gbêkê Akpélé, N’Cho Dorgelès a tenu à soumettre des doléances au gouvernement dont la revue de la réforme de la CEI.

« Nous aimerions que le gouvernement  soit attentif et favorable à ces doléances entre autres, la libération des prisonniers politiques pour apaiser les cœurs et retrouver une cohésion sociale vraie. Permettre aux exilés de rentrer afin de participer à la reconstruction de la nation ivoirienne. La plateforme de l’opposition de Gbêkê aimerait également que le gouvernement se penche réellement sur la réforme de la Cei, une Cei qui répond aux aspirations de toutes les parties prenantes dans le processus des élections. Enfin, qu’il plaide au gouvernement de dégeler les avoirs de ceux qui en sont victimes »,  a-t-il soumis.

Poursuivant, il a des propositions à l’endroit des décideurs concernant la période de la révision de la liste électorale.

« Nous proposons le rallongement de la période d’enrôlement pour un mois au moins, l’augmentation considérable des centres d’enroulement, un pré enrôlement en ligne des pétitionnaires pendant la même période de distribution des cartes électeurs.

©CotedivoireNews

Eliezer de kekrénou (Correspondant régional)

Lire Plus

Régions News

Région du Gbékê: Les travaux de construction d’une usine de traitement d’eau potable lancés à Bouaké

Published

on

usine d'eau a Bouaké

Côte d’Ivoire – Région du Gbêkê – Les travaux de construction d’une usine de traitement d’eau potable d’un coût de 169,2 milliards de FCFA ont été lancés le 20 juin dernier à Bouaké. Ce projet permettra à 120 localités environnantes de bénéficier d’un meilleur accès à la ressource hydrique.

Cette usine va permettre de construire une usine de traitement d’eau capable de produire 4000m3/heure pour un besoin de 2 500 m3/heure, ce qui viendra sécuriser la production en eau potable de cette localité de 1 175 710 personnes, jusqu’en 2045. Les travaux de cet ouvrage, officiellement lancés le 20 juin dernier, seront exécutés en 24 mois.

La construction de cette usine de renforcement de l’alimentation en eau potable de Bouaké et de 120 localités environnantes rentre dans le cadre de la vision du programme « Eau pour tous » mis en place par le gouvernement et visant à atteindre un taux de 100% d’accès à l’eau potable au niveau national, d’ici à 2030. Le coût total de ce programme est estimé à 1320 milliards FCFA.

Selon les autorités, la construction de cette usine est une réponse à la  grande période de sécheresse qu’a connu Bouaké en mars 2018, causant un déficit énorme en eau de ses deux stations de traitement de plus de 70%.

Akinbola Djamal

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés