Connect with us

Régions News

Gagnoa: Le taux d’insécurité en baisse dans les quartiers (Police)

Published

on

Rencontre entre la police et les populations de Gagnoa

Publié ce vendredi 1er Novembre 2019 à 13h35min (Temps de lecture: 3min)

Côte d’Ivoire – Région du Gôh – Dans sa mission de police de proximité, le commissariat du 2ème arrondissement de Gagnoa, en charge de la zone du Dioulabougou, a fait le constat devant la presse le mercredi 30 octobre, que l’insécurité est en nette recul dans cette partie de la ville. C’était en marge de la 12ème étape des rencontres d’échange et de sensibilisation initiées avec les populations, dans le sous-quartier ‘Delbo 2’.

L’objectif est la recherche d’une meilleure collaboration en vue de créer et maintenir la quiétude dans le quartier en facilitant sa sécurisation.

« Depuis huit à dix mois, que la police est présente dans la zone, « tout commence à aller et les statistiques  ont permis de faire le constat qu’il y a moins d’agressions », a révélé le commissaire Mobio Cyprien, chef de service du commissariat du deuxième arrondissement de Gagnoa, basé à Dioulabougou.

Selon lui, « c’est efficace ». Il a expliqué que le constat a montré qu’après le passage dans un sous-quartier, l’insécurité de ladite zone est en baisse. La police sensibilise les jeunes qui consomment la drogue. Il note que la sensibilisation concerne aussi les parents, dont le devoir est d’encourager depuis la base, les jeunes à fuir les fumoirs, et à communiquer des informations à la police, sur des « cas suspects ».

« Prenez 50 Fcfa et appelez depuis une cabine téléphonique si vous voulez conserver l’anonymat », a-t-il martelé. L’autorité policière a assuré chacun des participants, de la confidentialité dans l’information, déplorant que l’immense majorité des infractions et problèmes constatées dans les quartiers, a pour origine les fumoirs.    

L’initiative des séances d’échanges et de sensibilisation a été saluée par le chef central des 17 sous-quartiers de Dioulabougou, Bamba Gassadia, par ailleurs, chef de la communauté du Bafing. Son ambition est de voir ces rencontres entre administration et administrés, s’étendre à toute la ville de Gagnoa, afin d’entretenir un climat de paix et de cohésion sociale dans la capitale du Gôh.

Mobio Cyprien, chef de service du commissariat du 2ème arrondissement de Gagnoa

La police s’est réjouie à son tour de la disponibilité et de la franchise rencontrée chez les populations, lors des séances d’échanges et a assuré que cette campagne a permis à la population d’ôter le mythe du policier, d’avoir plus facilement accès à lui et de communiquer ainsi des informations pour l’amélioration de la sécurité de proximité.

Une semaine plutôt, c’était les services de la préfecture de police de Gagnoa, qui avait échangé avec les gérants d’hôtels, de maquis et restaurants en vue de plus de sécurité dans la ville. Elle a donné un délai d’un mois aux hôteliers et bars de Gagnoa pour se conformer à la réglementation

« Après un mois, nous n’allons pas commencer immédiatement la répression, mais mettez-vous en règle », a insisté le préfet adjoint de police de Gagnoa, commissaire Kouakou Roger. « Ne soyez pas surpris », leur a-t-il dit, de recevoir la visite des éléments de la police judiciaire ou de la brigade mondaine, tout cela, s’inscrivant dans le cadre d’une bonne collaboration.

Au dernier recensement 2019, Gagnoa comptait 83 hôtels de différents grades et plus d’une centaine de bars.

©CotedivoireNews 

Yrebo Ben Youssef (Correspondant régional )

Régions News

Ramadan 2021 à Grand Béréby: L’association BAYEWA fait don à la communauté musulmane

Published

on

association BAYEWA de Grand-Béréby

Côte d’Ivoire – Société – Les jeunes cadres de la commune de Grand-Béréby ont procédé à la distribution de vivres et non-vivres à la communauté musulmane de ladite localité. C’était à l’occasion de la présentation de leur association dénommée BAYEWA qui signifie en langue Kroumen ‘’ Voici le bonheur’’.

En effet, dans le but d’immortaliser ces moments, les membres de l’association BAYEWA ont jugé bon d’initier une série de rencontres avec les responsables de plusieurs associations de la ville. Rencontres qui ont été marquées également par la remise de vivres et non-vivres aux deux mosquées de la ville ainsi qu’à plusieurs familles musulmanes.

association BAYEWA DE GRAND BEREBY

D’un montant de plus d’un million de Francs CFA, ce don est composé de cartons de sucre, de lait, et de pâtes alimentaires. Ils ont été réceptionnés par les Imams Diarrassouba et Koné, Imams respectifs de la grande et de la petite mosquée de ladite ville.

Les bienfaiteurs du jour ne se sont pas arrêtés là. Des visites inopinées ont été rendues à plusieurs familles musulmanes de la commune les mains chargées de vivres et non-vivres.

C’est donc avec la main sur le cœur que la communauté a accueilli cette initiative de l’ association BAYEWA visant à fédérer toutes les autres associations de la commune en vue d’apporter le bonheur et la joie aux familles.

Pour M. Diarrassouba Imam de la grande mosquée de Béréby « c’est la première fois qu’un tel acte est posé dans la commune par des jeunes… ».

association BAYEWA DE GRAND BEREBY

« Nous sommes heureux de vous voir ensemble issue de différentes ethnies et de diverses appartenances politiques et religieuses… », a renchéri l’imam Koné de la petite mosquée.

Pour ce qui est des rencontres d’avec les responsables des associations de la commune, l’objectif-clé était de présenter les missions et les membres fondateurs de l’association en vue d’obtenir l’adhésion et les encouragements des filles et fils de la localité.

association BAYEWA DE GRAND BEREBY

Pour rappel, l’association BAYEWA est une organisation apolitique qui s’est donnée pour mission d’œuvrer pour le développement communautaire de Grand-Béréby en faisant de la solidarité et du vivre ensemble son cheval de bataille. Elle est Présidée par M. Claude Lazare ASSOUAN, cadre de ladite Région.

©CotedivoireNews

Abran Saliho

 Suivez toute l’actualité IVOIRIENNE sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus

Régions News

Bouaké – Port du casque: Le Commandant supérieur de la Gendarmerie nationale donne un ultimatum aux usagers

Published

on

Bouaké port du casque

Côte d’Ivoire – sécurité routière – « Vous avez deux semaines pour vous mettre en règle » tel est l’ultimatum qu’a donné le commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, le Général Apalo Touré, aux usagers de motos de la ville de Bouaké.

C’est le lundi 12 avril 2021, que lors de l’annonce d’une opération de contrôle de casques a eu lieu à la salle des réunions de la préfecture de région.

A LIRE AUSSI// Côte d’Ivoire: 11 avril 2011, leçons et portée d’une journée

Aux usagers de la ville de Bouaké, le Général Apalo Touré a indiqué que d’ici deux semaines, une opération de grande envergure visant le contrôle des casques dans la circulation routière, aura pour théâtre, la ville de Bouaké.

« Nous allons vous sanctionner, vous les utilisateurs des engins à deux roues. Dans deux semaines, nous allons sanctionner. La population va comprendre ça facilement car elle sait que c’est pour leur sécurité. Si vous avez des centaines de milliers de francs pour l’achat d’une moto, ce n’est pas un casque de 5000 fcfa que vous ne pouvez pas payer. Vous avez deux semaines pour avoir un casque.» a prévenu le premier responsable de la gendarmerie nationale.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

 Suivez toute l’actualité DES VILLES sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus

Régions News

Funérailles traditionnelles du Premier ministre Amadou Gon: Le marché central de Korhogo sera fermé pour deux jours

Published

on

Côte d’Ivoire – Région du Poro – Dans le cadre des funérailles traditionnelles du Premier ministre Amadou Gon, la mairie a pris un arrêté portant fermeture du marché central de Korhogo du jeudi 01 au samedi 03 avril 2021.

« Dans le cadre des funérailles traditionnelles du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, une procession organisée par les initiés du Poro partira du grand bois sacré à Koko, bois sacré du marché pour atteindre le Kafoudal.

A LIRE AUSSI// Côte d’Ivoire -Deuil: La cérémonie du 40ème jour de décès du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly
À cet effet le marché central fermera le jeudi 01 Avril pour ouvrir le samedi 03 Avril, à 06 heures », a indiqué me communiqué.

En effet, décédé en juillet 2020, les funérailles traditionnelles du Premier ministre Amadou auront lieu à Korhogo du 31 Mars au 11 Avril 2021. Elles seront marquées par l’exécution des rituels funéraires en pays Sénoufo et rites des masques sacrés du mercredi 31 mars au mercredi 07 avril.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

 Suivez toute l’actualité des RÉGIONS sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés