Connect with us

Cotedivoirenews

Gagnoa – Législatives 2021: La guerre de positionnement fait rage au RHDP local

Published

on

Joachim Djédjé Bagnon

Côte d’Ivoire – Politique – Après la victoire célébrée, place à la guerre interne. Djédjé Bagnon, coordonnateur régional du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) Gôh, actuel président du Conseil régional élu sous la bannière Rhdp et ancien baron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), est aujourd’hui au milieu d’une guerre de positionnement qui ne dit pas son nom, et se retrouve donc par la force des choses, seul contre tous. Mais que lui reproche-t-on au point d’avoir saisi la direction du parti par le biais d’une pétition et comment l’homme avec sourire et élégance, réagit à ce qu’il considère être une simple guerre de positionnement.

Selon un proche de l’ancien ministre des Affaires étrangères du président Laurent Gbagbo, et président du parti Concorde qui a rejoint le Rhdp, Alcide Djédjé, « tous les autres coordonnateurs régionaux et associés désapprouvent la gestion du doyen Bagnon », a-t-il laissé entendre.

Notons qu’une pétition signée aurait été déposée sur le bureau du directeur exécutif du Rhdp, Adama Bictogo, dans laquelle, les autres coordonnateurs régionaux et régionaux associés accusent nommément Djédjé Bagnon de gestion sans consultation et prise de position unitaire.

Pis, ils dénoncent la gestion faite des 800 millions Fcfa en matériel (Chaises-tricycle-Motos) mis à la disposition de la région par le président de la République, dont « on ignore la destination et la répartition ». Toujours selon le proche d’Alcide Djédjé, le doyen Djédjé Bagnon se retrouve aujourd’hui seul contre tous, parce que les autres dénoncent aussi le fait qu’il « oppose aux autres coordonnateurs, la candidature de son fils et de sa fille ».

Puis d’ajouter que tous les autres coordonnateurs dénoncent « l’esprit de monarchie » que le « vieux » veut imposer à Gagnoa, avec les candidatures de ces enfants. Il assure que le diplomate et les autres ont à plusieurs reprises interpellé le « vieux » sur ses méthodes de fonctionnement.

Cette guerre de positionnement va-t-elle emporter le parti de Ouattara à Gagnoa ? Pour le doyen des coordonnateurs régionaux, tous ces propos dans la presse montrent que ces « collègues » coordonnateurs sont en conflit avec eux-mêmes et ne sont pas sur le terrain.

L’homme dit ne pas comprendre que l’ex-ministre Alcide Djédjé et d’autres s’en prennent à lui, alors que « tous à Gagnoa, nous nous connaissons, on sait qui est qui et qui fait quoi et qui va ou !». Vétéran de la politique, il dit s’étonner que les militants de base du Rhdp et même ceux des autres partis politiques de l’opposition ou du pouvoir, ne lui en veuillent pas, et sont d’ailleurs en bon terme avec lui à Gagnoa, et que se soient des cadres de la coalition au pouvoir qui essaient de le salir.

« J’ai répondu à tout ça devant Bictogo (directeur exécutif), lorsque Alcide Djédjé et ses amis m’ont traduit devant le directeur exécutif. En leur présence j’ai répété ce que je vous dis », a insisté le président du conseil d’administration du Fonds d’entretien routier (Fer) Djédjé Bagnon, qui parle de « calomnie ». ie », assure M. Bagnon, Pca du Fonds d’entretien routier.

L’homme précise que les dons du président n’étaient nullement destinés aux militants de la coalition au pouvoir, mais bien « aux filles, fils et la chefferie du Gôh ». C’est donc en sa qualité de président du Conseil régional, qu’il dit avoir effectué la répartition les 3 300 chaises aux 165 chefs de villages de Gagnoa, et 46 chefs de villages d’Oumé, ainsi qu’aux chefs de communauté.

« Tout a été filmé et c’était devant la presse et dans la presse», assure le doyen des cadres. Quant aux 100 motos, elles ont été affectées sur la base de la liste des présidents de jeunes, fournis par le président du Conseil régional de la Jeunesse, Kimou Olivier, sous le regard du directeur régional de la Jeunesse, Yazi Hilaire et présence du préfet de région, Fofana Lancina.

« On est à Gagnoa, rien ne se cache. Certaines motos ont certes fait l’objet de partage, mais plutôt en termes de récupération politique par son fils », rétorque le proche d’Alcide Djédjé.

Le processus d’attribution des 50 tricycles aux femmes de toutes religions, ethnies et partis politiques, a obéit au même schéma, fait observer Joachim Djédjé Bagnon, allusion faite des associations féminines de la région.  « C’est dommage, mais tout ça, c’est une guerre de positionnement. Pas besoin de me calomnier pour cela », regrette celui qui est considéré par tous à Gagnoa comme le doyen des cadres.

L’homme s’irrite des accusations faites par les « autres », concernant sa volonté de positionner son fils.

« C’est moi, qui au législative 2016 à Ouragahio, ait indiqué à mon fils Hyppolite, qu’il ne pouvait être candidat contre le député sortant Abel Djohoré, qui est son oncle maternel. De mon vivant, je ne l’admet pas », a révélé le numéro un du Rhdp à Gagnoa, rappelant que Hyppolite Djédjé Bagnon avait dû renoncer à son projet de candidature, et que cela montre que depuis toujours, il est intéressé par la politique.

« Donc, sa volonté d’être député, ce n’est pas nouveau. Si aujourd’hui, il veut venir dans la commune, c’est son droit. Que mon le ministre Alcide Djédjé accepte aussi d’aller en compétition, et la direction décidera. Mais qu’ils arrêtent cette politique de diabolisation », lance très remonté le septuagénaire.

Notons que Alcide Djédjé veut briguer l’un des postes de député de la commune. Le diplomate se retrouve de fait en concurrence au sein du Rhdp, avec l’un des fils de Djédjé Bagnon, Hyppolite qui a déjà annoncé publiquement, son intention de faire acte de candidature au sein du Rhdp.

Candidat malheureux aux législatives 2016 pour le compte du Fpi (Affi), dans la circonscription électorale d’Ouragahio-Bayota, le diplomate de carrière lorgne plus du côté de la commune, où deux postes sont normalement à pourvoir, avec en général, un Bété et un Malinké sur la même liste.

 » Je ne proposerai jamais des gens qui ne peuvent pas nous faire gagner « , a averti Joachim Djédjé Bagnon, qui assure qu’il fera à la direction du parti à Abidjan, des propositions de candidats dont ils pensent qu’ils peuvent remporter les différents scrutins. « La direction décidera et choisira ensuite », a-t-il martelé.

Yrebo Ben Youssef

Correspondant régional

Cotedivoirenews

Législatives 2021: Depuis la Prison, Alain Lobognon candidat à sa propre succession à Fresco

Published

on

procureur - mandat- d'-arrêt - contre - Alain - Lobognon

Côte d’Ivoire – Politique – Détenu depuis décembre 2019, le député Alain Lobognon est candidat aux législatives de mars prochain dans la circonscription de les sous-préfectures de Dahiri, Fresco et Gbagbam. Ci-après l’intégralité du communiqué après le dépôt de sa candidature.

Communiqué de presse

Ce samedi 16 janvier 2021, le dossier complet de candidature du Ministre Alain Lobognon a été déposé au siège de la commission électorale indépendante à Abidjan.

Le Ministre Alain Lobognon qui est détenu sans procès depuis le 23 décembre 2019, est candidat au niveau de la circonscription 066 qui compte les sous-préfectures de Dahiri, Fresco et Gbagbam, ainsi que la commune de Fresco.

Candidat à sa propre succession, le Ministre Alain Lobognon a pour suppléant Monsieur Nana Koffi, anciennement adversaire au scrutin législatif de décembre 2016, avec lequel, ils composent le ticket indépendant « Lumière et Espérance ».

La candidature du Ministre Alain Lobognon et de Monsieur Nana Koffi est un appel, à toute la classe politique ivoirienne, à la solidarité et à l’humanisme.

Abidjan, le 16 janvier 2021

Lire Plus

Cotedivoirenews

Législatives 2021: A quelques heures du choix des candidats Rhdp, Nasseneba Touré se retire de la course

Published

on

Côte d’Ivoire – Pendant que l’attention de tous les cadres et militants du Rhdp est tournée vers le choix des candidats qui sera fait demain vendredi 15 janvier, Nasseneba Touré, DG de Côte d’Ivoire Tourisme et maire d’Odienné a annoncé son retrait de la course à l’Assemblée Nationale. Ci-après l’intégralité de sa déclaration.

Je voudrais à la veille du choix des candidats pour les législatives 2021 d’Odienné, vous faire part de mon retrait de la course.
Vous avez été nombreux à me porter dans vos sondages, raison pour laquelle je voudrais dire solennellement merci pour votre confiance renouvelée.
Mes remerciements à ma famille, mon kabla pour avoir porté son choix sur ma personne,
Aux femmes qui par milliers ont signé des pétitions en ma faveur,
Aux secrétaires de section qui m’ont apporté leur voix.
Voyez-vous en 2015, je me retirais une première fois de la course après que le choix du parti se soit porté sur le Ministre Adama Koné.
Cette année, je voudrais que vous sachiez qu’il était important pour moi de repondre à la demande de ma base.
Je me réjouis toute fois, de savoir que vous tenez toujours à votre petite Nasseneba.

Chers militants et militantes du RHDP, au lendemain des épreuves traversées les 8 juillet et 27 août derniers, dates marquant les décès de mon cher époux et de mon frère Amadou Gon, il était important pour moi, en cette fin de veuvage, de vous réitérer ma gratitude et solliciter vos bénédictions, prières pour le repos éternels de leurs âmes.

Chère population Odiennéka, sachez que je reste toujours à votre disposition, aux commandes cette fois de la municipalité et à la promotion du tourisme ivoirien.
En Dieu seul, nous plaçons notre confiance.

Nasseneba Touré

Lire Plus

Cotedivoirenews

Retraite active: Les membres de l’association des retraités de Cocody formés sur « comment bien vieillir »

Published

on

ARECO CONFERENCE 1

Côte d’Ivoire – C’est dans les locaux de la CGRAE situés à Abidjan que les membres de l’Association des Retraités de Cocody (ARECO) ont suivi ce mercredi 13 janvier 2021, une conférence sur le thème « Comment bien vieillir ».

Animé par Docteur Pokou, spécialiste en gériatrie, cette conférence fût un incontournable moment pour les membres de l’ARECO.

En effet, elle a fait le tour sur la santé des personnes âgées. Des causes aux préventions en passant par les conséquences.

Pour mieux faire comprendre le thème du jour, la spécialiste a d’emblée expliqué les différentes spécialités de la médecine en charge des personnes âgées. Selon la conférencière, la gériatrie est la médecine des personnes âgées de plus de 60 ans malades, alors que la gérontologie désigne l’étude du vieillissement dans toutes ses dimensions, notamment sociale, économique, démographique, psychologique, anthropologique, culturelle, médicale et autres. La gériatrie est donc l’une des composantes de la gérontologie.

Le vieillissement étant un ensemble de processus psychologiques et physiologiques qui modifient la structure et les fonctions de l’organisme à partir de l’âge « mur », il doit donc être préparé. A l’en croire, certains effets du vieillissement tels que la fragilité, réduction modérée de mémoire par rapport aux informations nouvelles sont tout à fait normaux.

ARECO CONFERENCE 2

Quant aux préventions de risques liés à la vieillesse, la spécialiste en gériatrie a fait plusieurs propositions.

La prévention après 50 ans surtout est une démarche individuelle où chacun choisi ce qui lui semble le mieux adapté. L’alimentation riche en légumes verts et poisson, exercice physique au moins 10000 pas par jour, loisir dont couture, jardinage et autres sont des propositions faites pour prévenir des troubles cognitifs.

Pour donc un vieillissement réussi, il faut la protection solaire (peau et yeux); une respiration entretenue; pratiquer des exercices physiques; vaccination; exercice mémoire; avoir une nutrition saine; un travail prolongé ou bénévolat; avoir des idées positives; être optimiste et avoir de nombreuses relations sociales.

Cette conférence s’est terminée avec le mot de remerciement et de satisfaction du président de l’Areco ainsi que ses vœux de nouvel an.

Abran Saliho

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés