Connect with us

Régions News

Gagnoa-Réconciliation nationale: Un cadre RHDP réclame le retour de Gbagbo

Published

on

Dougrou Sahouré-un-cadre-rhdp-gagnoa

Côte d’Ivoire – Politique – Gagnoa – Dougrou Sahouré, ancien député du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-2011-2016), et qui a rejoint depuis peu les rangs du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), a exprimé le samedi 19 octobre depuis Gnagbodougnoa (30 km de Gagnoa), au nom de la réconciliation nationale, son désaccord total avec le maintien de l’ex-président Laurent Gbagbo en liberté provisoire en Belgique.

« Il n’a rien à foutre en Belgique, ce n’est pas son pays », s’est insurgé le cadre du RHDP, dans un entretien avec la presse, en marge de la cérémonie d’investiture du chef central de Gnagbodougnoa.

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont en liberté conditionnelle depuis février 2019 à Bruxelles en Belgique et au Pays-Bas, sur décision de la chambre d’appel de la Cour pénale internationale, alors qu’ils venaient d’être acquittés le 15 janvier de la même année.

Interrogé quant à son opinion sur un retour en Côte d’Ivoire de l’ex-président, le cadre du RHDP a soutenu que la bonne question n’est pas de savoir si les populations Ivoiriennes de quelques bords que se soient, sont opposées ou non au retour en terre Ivoirienne de celui qui aura dirigé le pays de 2000 à 2010, mais plutôt de faire le constat que la justice a déjà déclaré qu’il doit rentrer chez lui.

Aujourd’hui, l’ex-président de la république et l’ex-leader des jeunes patriotes Ivoiriens, attendent respectivement en Belgique et au Pays-Bas, la suite judiciaire de la décision d’appel de Mme la procureure, qui demande maintenant l’annulation du procès pour « erreurs judiciaires » commises. «

Son avis sur la question est clair, dit-il. L’ancien député de Gagnoa sous-préfecture soutien que dès lors qu’à l’annonce de la décision de la CPI de le libérer et que les populations ont dansé à Yopougon, à Gagnoa, à Cocody et en de nombreux endroits du pays, au prétexte que cet acte serait source de la vraie réconciliation, l’on devrait suivre cette voie.

« Honnêtement, je vous le dis, je suis Rhdp, mais c’est son (Ndlr Gbagbo) pays », a poursuivi docteur Dougrou, qui relève que dès lors que le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) facilite le retour au pays d’Ivoiriens exilés ou réfugiés partout dans le monde, « pourquoi pas Gbagbo, surtout que c’est à cause de lui que des gens sont partis en exil ».

Au nom de la réconciliation nationale, le nouveau militant du RHDP soutient c’est en qualité de « frère de Gagnoa » qu’il défend le retour au pays du président Gbagbo et non, en sa qualité de cadre du parti présidentiel.

Gnaga Djaki Ferdinand, est officiellement le chef de village de Gnagbodougnoa depuis le 25 mars 2019, date de signature de son arrêté de nomination. Il représente à ce jour le troisième chef central des 17 villages Guébié de la sous-préfecture de Gnagbodougnoa. La cérémonie d’investiture de samedi ne constitue qu’un acte festif, assure-t-on.

©CotedivoireNews

Yrebo Ben Youssef (Correspondant régional)

Régions News

Développement local: La Mutuelle de développement de Dahiri (MUDDA) présente ses projets phares

Published

on

La MUDDA présente ses projets phares

Publié ce lundi 18 Novembre 2019, à 10h37 (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – Région du Loh-Djiboua – La Mutuelle de Développement de Dahiri (MUDDA), avec à sa tête le président Bertin Lohoré, par ailleurs président de la Fédération des Mutuelles des villages de la Commune de Lakota (FEMUCOLA ), a présenté ce samedi 16 novembre 2019, au cours d’une réunion avec les villageois, ses projets phares à venir.

Selon le président du MUDDA, Bertin Lohoré, l’objectif de cette rencontre est de faire le point des projet en cours et à venir de la mutuelle.

Pour sa part, le secrétaire général de la mutuelle, Lalie Emile Trésor, après voir expliqué aux chefs de villages présents, la définition et l’objectif d’une mutuelle, a énuméré les projets en cours et à venir.

Parmi ces projets, il a cité entre autres, l’adduction en l’eau potable, le reprofilage des rues du village, le bitumage de la voie Akabreboua – Dahiri , la reconstruction du marché , la mise en place d’un terrain de maracana , l’extension électrique du village, la démographie ainsi que la sécurisation de nos terres.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

Lire Plus

Régions News

Côte d’Ivoire: Le président Macron bientôt en visite à Bouaké pour le lancement des travaux du grand marché

Published

on

le président Allassane ouattara et emmanuel macron

Publié ce dimanche 17 Novembre 2019, à 12h35min (Temps de lecture: 2min)

Côte d’Ivoire – Coopération – Bouaké – Le président de la république française sera en visite à Bouaké le 11 décembre prochain. L’information a été annoncé ce dimanche par le premier magistrat de la ville, le maire Djibo Nicolas Youssouf lors d’une rencontre avec les chefs coutumiers de la région du Gbêkê.

Pour la première fois dans l’histoire de la ville-carrefour de Bouaké, un Chef de l’état Français y fera le déplacement au vu de l’annonce du maire Djibo, ce dimanche 17 novembre au Centre culturel Jacques Aka, à l’occasion de la sortie officielle de l’Union des chefs de villages, de communautés et notables du département de Bouaké.

Les chefs traditionnels de Bouaké

La venue du Chef de l’Etat Français à Bouaké se situe dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) entre la Côte d’Ivoire et la France. Accompagné du président Alassane Ouattara, Emmanuel Macron vient pour la pose de la première pièrre du grand marché de Bouaké qui avait brûlé en 1998.

 » Il y a un chantier que nous avons démarré en 2015, donc depuis 4 ans qui va connaitre un virage important le mois prochain.
Ce 11 décembre 2019, il y aura à Bouaké, en présence de Son Excellence Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République Française et son Excellence Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, la cérémonie de pose de la première pierre de notre Grand Marché.
Ce jour est un jour de grande fête, tout Bouaké et environ doit être débout comme un seul homme, pour réserver un accueil historique à nos illustres hôtes, » a déclaré le maire Djibo Youssouf Nicolas. 

©CotedivoireNews

Fulbert Koffi Evan’s

Lire Plus

Régions News

Bouaké : Les quartiers Dar Es Salaam 3, Cafop et Belleville soulagés par un nouveau pont

Published

on

Dar Es Salaam 3

Publié ce dimanche 17 Novembre 2019, à 10h30min (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – Bouaké – Les quartiers de Dar Es Salaam 3, belleville et Cafop peuvent crier un ouf de soulagement, ils ont vu le pont reliant ces trois quartiers inauguré ce samedi 16 novembre par le ministre du transport, Amadou Koné.

Cela faisait plus de 20 ans que le pont reliant ses trois quartiers de la ville de Bouaké représentait un véritable cauchemar pour les populations riveraines. Mais désormais c’est un vieux souvenir la souffrance qu’endurait les habitants qui étaient obligé de risquer leur vie sur un vieux pont en bois pendant les moments de pluie.

D’un coût total de 265 millions et réalisé par le ministère de l’équipement et de l’entretien routier ce pont reste vital dans la mobilité des habitants de ces quartiers sur-cités.

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés