Connect with us

Cotedivoirenews

Hommage à Dj Arafat: Vivez l’ambiance du stade Félix Houphouet Boigny avec les Chinois

Published

on

stade houphouet boigny-2

Cotedivoirenews

Côte d’Ivoire: Les syndicats des agents de la fonction publique annoncent une grève de 7 jours à compter de ce jeudi

Published

on

Fonction-publique

Publié ce mardi 21 janvier 2020, à 17h10min (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – Dans une déclaration dont nous avons reçu copie, le Mouvement Action Contre la Grande Injustice sociale au sein de la Fonction Publique (MACGI), invite les fonctionnaires à un arrêt de travail de 7 jours à compter de ce jeudi 23 janvier. Ci-après l’intégralité de ladite déclaration.  

Les 19 syndicats membres du Mouvement Action Contre la Grande Injustice sociale au sein de la Fonction Publique (MAGGI), observeront un arrêt de travail de sept jours courant du 23 au 31 janvier 2020 inclus, pour revendiquer l’ouverture de négociations sur les points suivants :

– l’institution d’avantages spécifiques au bénéfice des emplois qui en sont arbitrairement exclus;

-l’extension du bénéfice de l’indemnité logement aux fonctionnaires et agents de l’Etat qui en sont exclus ;

-l’instauration de primes au ont des départements ministériels dont les fonctionnaires et agents sont exclus du bénéfice de cet avantage ;

-le rapport des sanctions abusives prises contre les camarades syndicalistes des Ministères en charge de la Construction et des Affaires Etrangères ;

-la création d’un profil de carrière Pour les personnels qui sont exclus du bénéfice de cette opportunité légitime de promotion.

En effet, une grande injustice sociale perdure au sein de la Fonction Publique. A grade ou à diplôme égal, il existe de très grandes disparités dans les traitements des fonctionnaires et agents de l’Etat selon qu’ils appartiennent à un emploi ou à un autre, à tel ministère ou à tel autre. L’Etat de Côte d’Ivoire semble s’accommoder d’une politique discriminatoire qui sacrifie une partie de ses travailleurs.

La grève du 23 au 31 janvier 2020 vise à mettre fin à ces longues années d’exclusion, de frustrations et de souffrance qui nous frappent. Elle est purement syndicale. Camarades fonctionnaires et agents de l’Etat, de l’Agronomie, des Ressources Animales et Halieutiques, de l’Action Culturelle, du Tourisme, de Io Communication, du Service Social ! Camarades fonctionnaires et agents de l’Etat, Administrateurs, Adjoints, Attaches et Secrétaires Administratifs, Assistants de Direction, Gardes de Sous-Préfecture, Chauffeurs !

Camarades fonctionnaires et agents de l’Etat, des Ministères de la Culture et de la Francophonie, de la Communication et des Médias, des Affaires Etrangères, de l’Hydraulique, de l’Equipement et de l’Entretien Routier, de la Construction, du Tourisme et des Loisirs, de le Femme, de la Famille et de l’Enfant, de l’Emploi et de la Protection Sociale, de l’Agriculture et du Développement Rural, des Ressources Animales et Halieutiques, de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, de l’Environnement et du Développement Durable !

Cette grève est la nôtre ! Le MACGI vous appelle à arrêter le travail de façon effective et à déserter les services du 23 ou 31 janvier 2020 inclus. Notre délivrance est à ce prix.

©CotedivoireNews

Abran Saliho

Lire Plus

Cotedivoirenews

Interview: Jules Brou(Pro Soro): Je n’aurais jamais imaginé que notre pays atteindrait cette ligne rouge de dictature avec Alassane Ouattara

Published

on

Interview Jules Brou

Côte d’Ivoire – Politique – Depuis plus d’un an, Guillaume Soro Kigbafori,  ex-président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire est en rupture de ban avec le RHDP, parti au pouvoir dont il était l’un des dirigeant. Le repositionnement des cartes politiques suite au refus de Guillaume Soro de continuer à être solidaire du Gouvernement Alassane Ouattara révèle des jeunes leaders qui s’affichent de plus en plus comme des sentinelles autour de l’ex-chef rebelle des Forces Nouvelles.  Jules Brou, fondateur du mouvement  » Ensemble avec Soro 2020 !, en fait partie. Il a eu l’amabilité de se prêter à nos questions.

Tout comme plusieurs observateurs, Nous constatons que vous êtes très actifs autour de SORO Guillaume, ex-président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire.  Qu’est-ce qui motive votre engagement pour sa cause ?

JULES BROU : Mon engagement auprès de M. Guillaume Soro date de plusieurs années. Je tire la source de cet engagement dans l’humilité de l’homme politique, sa volonté indéniable d’accéder au pardon et à la réconciliation  entre les Ivoiriens, le charisme et le courage de l’homme et sa volonté d’apporter un idéal aux populations Ivoiriennes.

Depuis sa démission de la présidence de l’assemblée nationale, il s’est porté candidat aux élections présidentielles de 2020,  avec aussi le soutienne notre organisation  » Ensemble avec Soro 2020 !  » et Générations et Peuples Solidaires, nous sommes déterminés à revaloriser la nation Ivoirienne tous ensemble avec Soro  .

De sources crédibles, vous étiez un militant actif du RHDP,  précisément proche du PDCI , qu’est-ce qui justifie votre éloignement  du RHDP ?

JULES BROU : J’ai toujours voué une grande admiration au pdci-rda qui est le parti des indépendances, par ailleurs , depuis 2013 , j’ai pris mes distances avec le rhdp car j’ai malheureusement compris qu’au sein de cette coalition, une injustice planait et un non-respect des règles et de la vision commune qui a pu porter cette coalition au pouvoir était dès lors mis en projet fictif. Aujourd’hui le constat nous avons,  Ouattara et son clan ont trahi les véritables  Houphouëtistes . J’aime mon pays la Côte d’Ivoire. L’intérêt général sera toujours le guide de mes pas en politique

 Nombreux reprochent à Soro Guillaume d’avoir attendu d’être débarqué de la présidence de l’assemblée nationale avant de reprocher au gouvernement d’Alassane Ouattara de mal diriger la Côte d’Ivoire. Votre mot sur leur reproche ?

JULES BROU : L’ex-président de L’assemblée nationale Guillaume Soro , était une personne dépositaire du service publique et pas des moindres , comprenez qu’étant toujours en fonction et proche du pouvoir, il avait un devoir de réserve , c’est républicain . Ce pourquoi il tenait ses critiques avec modération et appelait malgré cela à la libération des prisonniers politiques. Chose à saluer et vous constaterez avec moi que depuis sa démission, il ne fait que dénoncer les dérives dictatoriales du régime Ouattara. Mieux,  il a effectué une tournée qui lui a permis de faire un état des lieux dans certaines contrées éloignées de Côte d’Ivoire qui par la suite vont faire  de lui un dénonciateur de l’incompétence du gouvernement à répondre aux attentes des populations Ivoiriennes . Aujourd’hui il a mis en place Générations et Peuples Solidaires afin de répondre de façon adéquate aux véritables préoccupations des Ivoiriens qui, je l’espère feront le choix de le porter à la magistrature suprême aux élections à venir.

Le GPS, Générations et Peuples Solidaires de Soro Guillaume est-il implanté sur toute l’étendue du territoire Ivoirien ?

JULES BROU : Générations et peuples solidaires couvre l’ensemble du territoire, au travers des installations des comités locaux citoyens nous avons pu assurer nos représentations partout en Côte d’Ivoire. Nous sommes en train d’élargir encore ses représentations afin que même les villages les plus reculées soient des peuples unis, peuples forts. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle en date du 17 janvier 2020, des nominations précises  ont été effectués sur une bonne partie du territoire afin que ces responsables pilotent les comités locaux mis en place dans ces régions et facilitent les adhésions des citoyens.

Plusieurs personnalités, des militants,  aussi bien que des députés partisans de Soro ont été mis aux arrêts. Qu’en dites-vous ?

JULES BROU : Je suis scandalisé, outré et triste de voir ma Côte d’Ivoire sombrer dans une telle crise politique et vivre en ce 21ème siècle un coup d’état institutionnel. Nous en sommes au point où des présidents de partis proches de Guillaume Soro , des députés de la nation , des militants de Guillaume Soro et même des membres de sa famille , toutes ces personnes de par leur proximité avec Mr Soro sont mis aux arrêts de façon arbitraire sans réels motifs, en toute défiance de la loi fondamentale et de leur immunité parlementaire . Ils sont aujourd’hui en prison pour un délit ou crime imaginaire.  Parce ce sont des opposants qui n’ont pas voulu suivre le rhdp dans sa politique de division des Ivoiriens.

La Côte d’Ivoire ne mérite pas cela, aujourd’hui l’opposition en Côte d’Ivoire est muselée par le régime Ouattara et Guillaume Soro candidat sérieux aux élections présidentielles est dans un exil forcé.

Je n’aurais jamais imaginé que notre pays atteindrait cette ligne rouge de dictature avec M. Alassane Ouattara , l’homme du FMI , le technocrate , l’éternel victime des injustices en Côte d’Ivoire ! C’est grave et injuste, voilà pourquoi nous exigeons la libération immédiate et sans conditions de tous nos camarades et l’arrêt de cette persécution à l’encontre du président Soro.

Aussi,  avons-nous constaté que des personnes proches d’Alassane Ouattara qualifient aujourd’hui Soro Guillaume de rebelle avec des accusations de tout genre. Quelle leçon tirez-vous de cette accusation plus de 8 ans après l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir ?

JULES BROU : Le camp Ouattara n’a jamais été autant dans le déni, ces accusations lancées à l’encontre du leader générationnel qu’est Guillaume Soro ont pour but unique d’affecter sa stature d’homme d’état tout  comme le récent complot du 23 décembre 2019 . Le camp Ouattara et les nouveaux courageux oublient qu’il a fallu Guillaume Soro pour mener une lutte et faire de Ouattara un candidat aux élections présidentielles grâce à la volonté de paix du président Gbagbo et aux accords signés.

Balayer tout ceci du revers de la main pour des ambitions personnelles montre leur détermination à se maintenir au pouvoir peu importe les moyens et nous Ivoiriens ne laisserons pas faire cette machination. Tout ceci est voué à l’échec. Le Rhdp-rdr dégagera du pouvoir !

Certains disent  actuellement de Soro Guillaume qu’il est un homme politique contraint à l’exil, qui aurait fui la justice.

Pourrait-on dire qu’il s’agit d’une ironie de l’histoire ?

JULES BROU : Je ne dirais pas que Guillaume Soro a fui la justice, Le leader générationnel  GKS à échapper à une injustice, à des persécutions, voire à une atteinte à sa vie !

Force  est de reconnaître qu’il y a eu une erreur d’appréciation. M. Ouattara n’est plus  l’homme qu’on a connu. Peut-être nous sommes nous trompés sur toute la ligne ?!

Hélas l’ivresse du pouvoir a bien pris le dessus … mais le destin s’accomplira en Côte d’Ivoire. En attendant qu’il s’accomplisse, nous ne laisserons pas le clan Ouattara, pour leurs  intérêts et ceux de leurs amis et leurs  remparts capitalistes, contraindre notre leader à l’exil, plus aucun Ivoirien ne sera désormais contraint à l’exil ! Car nous avons décidé de nous lever, nous l’opposition Ivoirienne, pour faire mentir la dictature galopante du régime Ouattara . Nous prenons à témoin le monde entier et les amis de la Côte d’Ivoire.

( La suite de cette interview le vendredi 24 janvier)

Lire Plus

Cotedivoirenews

Politique: Le bureau de l’Assemblée Nationale lève l’immunité parlementaire des députés Pro-Soro, arrêtés pour tentative de déstabilisation

Published

on

Publié ce lundi 20 janvier 2020, à 17h50min (Temps de lecture 30″)

Arrêtés en décembre dernier pour tentative de déstabilisation, l’immunité parlementaire des députés Pro-Soro, a été levée ce lundi 20 janvier 2020, par le bureau de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. Ci-après la déclaration du bureau de l’Assemblée Nationale.

ARRÊTE N° 001-2020/AN/B PORTANT LEVEE DE L’IMMUNITE PARLEMENTAIRE DES DEPUTES CAMARA LOUKIMANE,

Kando Soumahoro , Lobognon Agnima Alain Michel, Soro Kanigui Mamadou, Soro Kigbafori Guillaume et Yao Soumaïla

LE BUREAU DE L’ASSEMBLE NATIONALE

Réuni au Palais de l’Assemblée nationale, le lundi 20 janvier 2020 ;

Vu la loi n°2016-886 du 8 novembre 2016 portant Constitution de la République de Côte d’Ivoire ;

Vu la Résolution n°005 A du 27 juillet 2018 portant Règlement de l’Assemblée nationale ;

Vu la requête de levée d’immunité parlementaire formulée par le Groupe parlementaire RHDP en date du 14 janvier 2020 ;

Après en avoir délibéré ainsi que l’indique le procès-verbal de la réunion ;

Les différents membres du Bureau entendus ;

ARRÊTE

Article 1 :

La requête du Groupe parlementaire RHDP demandant la levée de l’immunité parlementaire des Députés CAMARA Loukimane, Kando SOUMAHORO, LOBOGNON Agnima Alain Michel, SORO Kanigui Mamadou, SORO Kigbafori Guillaume et YAO Soumaïla, est recevable.

Article 2 :

L’immunité parlementaire des députés ci-dessus cités est levée suite à un vote au scrutin secret des membres du bureau de l’Assemblée nationale, conformément à l’article 49 de règlement de l’Assemblée nationale.

Article 3 :

Le présent arrêté, qui prend effet à compter de sa date de signature, sera enregistré et publié partout où besoin sera.

Fait à Abidjan, le 20 janvier 2020

Le Président

SOUMAHORO Amadou

Abran Saliho

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés