Connect with us

Régions News

Indépendance à Kouassi-Datékro: Découvrez Djoro-Djoro, le village qui accueille toute la sous-préfecture le 07 Août

Published

on

DJORO-DJORO 2

Côte d’Ivoire – Dans le cadre de la célébration du 61e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire dans la sous-préfecture de Kouassi-Datékro (Région du Gontougo), le choix est porté cette année sur le village de Djoro-Djoro. Découvrez dans cet article, ce beau village qui attend tous les 26 villages de la sous-préfecture.

Une chose est sûr, Djoro-Djoro est plus q’un simple village. C’est l’entente, le travail, le courage et surtout la découverte.

Akwaba DJORO-DJORO

Bienvenue à DJORO-DJORO, terre d’investissement, village de l’hospitalité, Carrefour culturel et économique, une invitation au voyage et à la découverte. DJORO-DJORO est une localité du Nord-Est de la COTE D’IVOIRE. Situé dans la Sous-Préfecture de KOUASSI-DATEKRO, Département de KOUN-FAO, Région du Gontougo, District du Zanzan, DJORO-DJORO a une population de plus de 1000 habitants composée essentiellement d’Agni-Bini. On y trouve aussi des Koulango, Lobi, Béninois, etc. Le Village de DJORO-DJORO avec sa forêt et sa savane offre une verdure d’une superficie de plusieurs hectares dont la canopée aussi vertigineuse que luxuriante fait oublier un instant la frénésie citadine. DJORO-DJORO, un grand peuple aux riches traditions offre également au visiteur des montagnes considérées comme les plus belles du peule Agni-Bini. La population de DJORO-DJORO est composée de chrétiens Catholique, évangélistes, de musulmans et d’animistes. Le village dispose d’édifices religieux parmi les plus belles de la région (Eglise Catholique Saint Augustin et Mosquée).

DJORO-DJORO, le village de la vraie fraternité, les citoyens du monde peuvent vivre, travailler et prospérer en toute tranquillité.

DJORO-DJORO, HUB DU PEUPLE AGNI-BINI,

DISPOSE DE TOUTES LES INFRASTRUCTURES NÉCESSAIRES À UNE ACTIVITE  ÉCONOMIQUE PERFORMANTE.

DJORO-DJORO est une zone d’activité agricole et commerciale du peuple Agni-Bini. C’est une des premières puissances économiques de la région. Avec l’un des plus fort taux de croissance de la région, DJORO-DJORO est incontestablement la porte d’entrée privilégiée du marché de la région. Son réseau routier classé parmi les meilleurs de la région, A la pointe des technologies de télécommunication, DJORO-DJORO dispose d’un réseau de qualité. Son antenne de télécommunication connectée aux réseaux téléphoniques fait de DJORO-DJORO une terre d’innovation et de créativité, qui favorise le développement. Le village est interconnecté au réseau électrique national et possède un château d’eau. Le village dispose aussi d’école primaire, d’une bibliothèque, d’un dispensaire, d’une maternité, d’un foyer des jeunes, d’un magasin de stockage et d’une coopérative agricole et bien d’autres infrastructures qui représentent des atouts majeurs pour l’industrialisation et la modernisation du village. Village de production d’anacarde, de roucou, de Cacao, de mais, d’arachides, d’igname, etc, est l’un des poumons économique de la région. La main d’œuvre est qualifiée. Le système éducatif de base est soutenu par des infrastructures scolaires de haut niveau où les cours sont dispensés par des enseignants qualifiés. Le système sanitaire et d’hygiène est l’un des meilleurs de la région avec des établissements sanitaires publiques et le personnel de hautes qualités.

DJORO-DJORO, TERRE D’INVESTISSEMENT, EST UN RÉSERVOIR D’OPPORTUNITÉ DIVERSES DANS TOUS LES SECTEURS D’ACTIVITÉS.

La vision de la population se traduit par un plan de développement qui met l’accent sur la transformation structurelle de l’économie par l’industrialisation et le développement du village. Les perspectives d’investissements sont nombreuses

1. UNE TERRE RICHE ET GÉNÉREUSE.

Le secteur agricole occupe une place essentielle dans l’économie. L’un des premiers producteurs régional d’Anacarde, DJORO-DJORO a une production agricole variée ; véritable vivier d’opportunités d’affaires, tant le gouvernement fait de la transformation locale de ces matières premières agricoles, une priorité. A travers le Programme National d’Investissaient Agricole, le gouvernement encourage les investisseurs locaux et étrangers à réaliser la « conversion industrielle » de l’Agriculture dans les filières fortes. L’élevage est aussi un secteur porteur de l’économie.

Z. UN SOUS-SOL, UN POTENTIEL À EXPLOITER

Le sous-sol du village regorge des minerais. Le village veut faire du secteur minier un pâle de développement essentiel, grâce notamment, au nouveau code minier.

3. UN SECTEUR D. SERVICES EN FORTE CROISSANCE

Dans le secteur d, services, l’indice de chiffre d’affaires a grimpé, les services de télécommunication, la distribution, le transport, la santé, sont en constante progression.

DJORO-DJORO, UN CLIMAT DES AFFAIRES POUR FACILITER LA VIE DE L’INVESTISSEUR

Depuis quelques années, le village s’est engagé dans un processus d’amélioration de l’environnement des affaires. Des réformes structurelles et structurantes ont permis d’être parmi les villages les plus réformateurs de la région.

DJORO-DJORO OFFRE À L’INVESTISSEUR D’IMPORTANTES MESUR. D’INCITATION ET DE FACIUTATION.

OUTRE LES BONNES PERFORMANCES DE SON ÉCONOMIE, DJORO-DJORO, EST ÉGALEMENT LE HUB CULTUREL DE LA REGION Le modernisme, la créativité et l’authenticité africaine se conjuguent pour faire de DJORO-DJORO, un village où il fait bon vivre, qui bouge et qui gagne.

Akwaba, Bienvenue à DJORO-DJORO, Terre d’opportunités, Terre de croissance, Terre d’investissement Vous vous sentirez comme chez vous.

FELIX KOBENA

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

 Suivez toute l’actualité de PROXIMITÉ sur Côte d’Ivoire News

Régions News

Êlê festival d’Adiaké: L’association des commerçants et vivriers remporte le concours culinaire

Published

on

êlê festival d'Adiaké

Côte d’Ivoire – Culture – Pour l’édition 2021, de Êlê festival d’Adiaké, c’est l’association des commerçants et vivriers d’Adiaké qui a remporté le trophée du concours culinaire avec une enveloppe de 250 milles F CFA.

En effet, les lauréates ont présenté des mets composés de sauce gluante appelée dans le jargon culinaire ivoirien  » Namougou  » fait de poulet fumé et viande de bœuf.

Les cinq équipes concurrentes avaient pour obligation de présenter au jury des plats au choix et un met imposé.

A LIRE AUSSI// Top Actions : La mairie d’Adiaké fait une dotation de 16 millions aux populations

Des parties culinaires que le Député-maire et Madame le Préfet ont pu apprécier de visu.

Pour le Commissariat général du Êlê Festival d’Adiaké, le Député-maire, Hien Sié fait du secteur gastronomique une valorisation des compétences de la gent féminine et surtout des Mamans de la région. Le secteur de la restauration, à travers les Maquis, les espaces publiques et aussi de l’hôtellerie, devront être des principaux moteurs de l’économie de la région, en prenant en compte les possibilités d’évolutions professionnelles des acteurs de ce secteur d’activité.

©CotedivoireNews 

 Suivez toute l’actualité IVOIRIENNE sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus

Régions News

Lakota -Dédouanement du matériel sanitaire: Mermoz Toty appelle les autorités à faire leur part

Published

on

Côte d’Ivoire – Région du Lôh-Djiboua – Les filles de Lakota réunies au sein de l’association des filles des cantons Deboua et Opareko (AFCDO) ont offert du matériel sanitaire de plusieurs millions de Francs au département de Lakota. Ce don de la diaspora des filles Dida de Lakota qui a été convoyé en Côte d’ivoire est encore aujourd’hui au port autonome d’Abidjan en attente de son dédouanement.

Venues en vacances, elles ont, récemment, organisé une cérémonie de remise symbolique au stade municipal de Lakota. Un acte qu’a salué à sa juste valeur, le président de la confédération des organisations et des jeunes leaders (COJEL) du Lôh- Djiboua.

Mermoz Toty à saisi l’occasion pour lancer un appel aux autorités élues de la région.  »’ Nos sœurs de la diaspora on fait leur part en pensant à leurs parents et en faisant on sorte que le matériel médical arrive Jusqu’ à Abidjan. Nos cadres, nos autorités mais surtout nos élus doivent faire leur part en aidant à faire venir le matériel à Lakota pour le bonheur de Lakota », a-t-il appelé lors de son discours fortement apprécié .

Pour lui, faire en sorte que le matériel arrive à Lakota c’est aussi montrer son amour pour LAKOTA.

Nestor Al Firdaws

Lire Plus

Régions News

Lakota / Djeleboué: Dalli Bob passe le flambeau à son fils Dalli Prince

Published

on

Côte d’Ivoire – Société – Il a eu passation de flambeau, le week-end dernier, entre l’ancienne génération et la nouvelle génération à Djeleboué dans la commune de Lakota. La tâche confiée à la nouvelle génération à Djeleboue est la coupe DALLI BOB organisée depuis 1993 et qui a connu son apothéose le 21 août 2021 pour devenir la coupe DALLI PRINCE.

 »’J’ai organisé cette coupe depuis 1993. J’ai constaté que parmi mes enfants,il y a un, qui s’intéresse à la jeunesse et à son village alors je lui passe cette coupe pour qu’il puisse assurer sa pérennité.
Je demande solennellement à tous ceux et celles qui aiment DALLI BOB, qui ont connu la joie à travers cette coupe, tous les villages qui ont participé à cette coupe depuis 1993,tous ceux qui aiment mon fils et tout Lakota de soutenir mon fils dans cette nouvelle tâche afin qu’elle reste une réussite pour lui et toute la jeunesse de Lakota », a confié Dalli Bob.
Dalli Prince a promis au père, de faire de cette coupe,une coupe départementale à Lakota.

 »’On entendra parler de cette coupe dans cette nation…Vous voyez actuellement l’ouest est devenu le socle de l’immigration. Daloa, Lakota,nos jeunes empruntent la mer et le désert pour se rendre en Europe. J’ai été en Europe, je peux vous dire que l’Europe est très très difficile », a-t-il fait savoir. Pour lui, rien n’oblige les jeunes à s’éloigner de leurs parents.

 » » Si je suis revenu, c’est parce que je sais que nous avons dans notre région des ressources nécessaires pour l’épanouissement de tous nos jeunes.
Nous avons des ressources capables de nourrir nos familles et de donner du travail à nos jeunes pour éviter qu’ils meurent dans la mer et le désert », a-t-il affirmé . Après avoir déploré la disparition de quelques jeunes du département qui se rendaient en Europe via la méditerranée, Prince Dalli a appelé cet te jeunesse à la prise de conscience. Le football étant un facteur de cohésion sociale et de rassemblement, il veut ce saisir de ce sport pour parler développement du département. C’est dans une fête populaire que les populations venues nombreuses se sont séparées. Rendez-vous est donc pris l’an prochain.

Nestor Al Firdaws

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés