Connect with us

Régions News

Côte d’Ivoire : La Région de Gbêkê dit « non » aux Harcèlements en milieu Universitaire

Published

on

conférence sur le harcèlement en milieu universitaire dans la Région du Gbêkê

Publié ce lundi 21 Octobre 2019 à 15h20 (Temps de lecture: 1min30″)

Côte d’Ivoire – Région du Gbêkê – C’est une quarantaine de  jeunes filles et garçons de la Région du Gbêkê, issus du milieu universitaire qui ont pris part, ce samedi 19 Octobre, à la conférence sur le harcèlement sexuel en milieu universitaire.

L’ONG Overcome et l’association des étudiants de l’Université Alassane Ouattara (AEJCI_UAO,) avec le soutien de la commission national des droits de l’homme de la Région de Gbêkê s’engagent à sensibiliser contre le harcèlement en milieu universitaire.

Ce fut donc l’occasion pour plusieurs d’entre eux de briser le silence sur des formes de harcèlements dont sont victimes les femmes en milieu universitaire, et restaient silencieuses face à cette souffrance, car ne sachant vers qui se tourner pour obtenir justice et appui psychologique.

Cette conférence a été également un facteur déclencheur pour  bon nombres d’entre eux qui ont eu la force de s’ouvrir pour la première fois sur des cas vécus de harcèlements sexuels. C’était un moment de grande émotion, d’encouragement et de prise de décisions, selon les initiateurs.

« Devant les harcèlements sexuels on ne cède pas », vous devez trouver les stratégies pour les contourner », a indiqué la conférencière Déborah Marie-Estelle N’Guessan, Secrétaire générale de l’association des étudiants (es) de Bouaké.

La présidente de l’ONG Overcome Women, Marie-France Kouakou, a exprimé sa détermination à aller jusqu’au bout de cette lutte.

« Nous retirons notre volonté acharnée à lutter contre ce phénomène en milieu universitaire et scolaire. Nous restons déterminés à aider les filles victimes de harcèlements et les encourager à ne pas quitter l’université mais se battre pour finir leurs études. Stoppons ce phénomène et favorisons ensemble le maintien de la jeune fille à l’école », a fait savoir Marie-France Kouakou présidente de l’ONG Overcome Women.

Elle a adressé toute sa gratitude au conseil Régional des Droits de l’Hommes de la Région de Gbêkê présidée par Mme Kourouma pour son appui dans la réalisation de ce projet.

©CotedivoireNews

Abran Saliho avec Sercom ONG Overcome

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Régions News

Développement local: La Mutuelle de développement de Dahiri (MUDDA) présente ses projets phares

Published

on

La MUDDA présente ses projets phares

Publié ce lundi 18 Novembre 2019, à 10h37 (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – Région du Loh-Djiboua – La Mutuelle de Développement de Dahiri (MUDDA), avec à sa tête le président Bertin Lohoré, par ailleurs président de la Fédération des Mutuelles des villages de la Commune de Lakota (FEMUCOLA ), a présenté ce samedi 16 novembre 2019, au cours d’une réunion avec les villageois, ses projets phares à venir.

Selon le président du MUDDA, Bertin Lohoré, l’objectif de cette rencontre est de faire le point des projet en cours et à venir de la mutuelle.

Pour sa part, le secrétaire général de la mutuelle, Lalie Emile Trésor, après voir expliqué aux chefs de villages présents, la définition et l’objectif d’une mutuelle, a énuméré les projets en cours et à venir.

Parmi ces projets, il a cité entre autres, l’adduction en l’eau potable, le reprofilage des rues du village, le bitumage de la voie Akabreboua – Dahiri , la reconstruction du marché , la mise en place d’un terrain de maracana , l’extension électrique du village, la démographie ainsi que la sécurisation de nos terres.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

Lire Plus

Régions News

Côte d’Ivoire: Le président Macron bientôt en visite à Bouaké pour le lancement des travaux du grand marché

Published

on

le président Allassane ouattara et emmanuel macron

Publié ce dimanche 17 Novembre 2019, à 12h35min (Temps de lecture: 2min)

Côte d’Ivoire – Coopération – Bouaké – Le président de la république française sera en visite à Bouaké le 11 décembre prochain. L’information a été annoncé ce dimanche par le premier magistrat de la ville, le maire Djibo Nicolas Youssouf lors d’une rencontre avec les chefs coutumiers de la région du Gbêkê.

Pour la première fois dans l’histoire de la ville-carrefour de Bouaké, un Chef de l’état Français y fera le déplacement au vu de l’annonce du maire Djibo, ce dimanche 17 novembre au Centre culturel Jacques Aka, à l’occasion de la sortie officielle de l’Union des chefs de villages, de communautés et notables du département de Bouaké.

Les chefs traditionnels de Bouaké

La venue du Chef de l’Etat Français à Bouaké se situe dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) entre la Côte d’Ivoire et la France. Accompagné du président Alassane Ouattara, Emmanuel Macron vient pour la pose de la première pièrre du grand marché de Bouaké qui avait brûlé en 1998.

 » Il y a un chantier que nous avons démarré en 2015, donc depuis 4 ans qui va connaitre un virage important le mois prochain.
Ce 11 décembre 2019, il y aura à Bouaké, en présence de Son Excellence Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République Française et son Excellence Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, la cérémonie de pose de la première pierre de notre Grand Marché.
Ce jour est un jour de grande fête, tout Bouaké et environ doit être débout comme un seul homme, pour réserver un accueil historique à nos illustres hôtes, » a déclaré le maire Djibo Youssouf Nicolas. 

©CotedivoireNews

Fulbert Koffi Evan’s

Lire Plus

Régions News

Bouaké : Les quartiers Dar Es Salaam 3, Cafop et Belleville soulagés par un nouveau pont

Published

on

Dar Es Salaam 3

Publié ce dimanche 17 Novembre 2019, à 10h30min (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – Bouaké – Les quartiers de Dar Es Salaam 3, belleville et Cafop peuvent crier un ouf de soulagement, ils ont vu le pont reliant ces trois quartiers inauguré ce samedi 16 novembre par le ministre du transport, Amadou Koné.

Cela faisait plus de 20 ans que le pont reliant ses trois quartiers de la ville de Bouaké représentait un véritable cauchemar pour les populations riveraines. Mais désormais c’est un vieux souvenir la souffrance qu’endurait les habitants qui étaient obligé de risquer leur vie sur un vieux pont en bois pendant les moments de pluie.

D’un coût total de 265 millions et réalisé par le ministère de l’équipement et de l’entretien routier ce pont reste vital dans la mobilité des habitants de ces quartiers sur-cités.

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés