Connect with us

Régions News

Lakota : Samy Merhy aux côtés des familles des deux écolières tuées par un camion

Published

on

Lakota - Samy - Merhy - aux - côtés - des - familles - des - deux - écolières


Côte d’Ivoire – Lakota – Samy Merhy, maire de la commune de Lakota était aux côtés des familles éplorées des deux écolières, décédées suite à un accident de circulation survenu le mercredi 9 janvier 2019.

En effet, cette tragique histoire des deux écolières feues Yao Emmanuela et Goli Emmanuela, tuées par un camion avec leur enseignant continu d’émouvoir toute la population de Lakota.

Pour Samy Merhy, cela serait un manquement de ne pas soutenir ses parents dans cette triste situation. Car à l’en croire, être élu de local, c’est remplir ses responsabilités, c’est être aux côtés de sa population tant dans les moments de joie que de malheur. Il a donc exprimé ses sincères condoléances avant de demander à Dieu d’accueillir les défunts dans son royaume céleste.

© Côte d’Ivoire News

Abran Saliho

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Régions News

Zuénoula: Un adorateur principal meurt en plein rituel

Published

on

Un adorateur principal meurt en plein rituel à Zuénoula

Côte d’Ivoire – Zouénoula ( Région de la Marahoué)- Tra Bi René, adorateur principal du ‘’Golèti’’ (eau sacré), située dans une forêt sacré de Zuénoula a trouvé la mort, ce lundi, en plein rituel.

Selon notre source, il a trouvé la mort pendant qu’il faisait des sacrifices d’animaux au fétiche pour le compte de ses parents et autres personnes venues solliciter son intercession.

Comme chaque lundi, Tra Bi Tra Réné se rend dans la forêt pour la cérémonie de sacrifice avec trois bêtes à savoir un poulet, un cabri et un bœuf. Après le sacrifice de poulet, il sent un malaise et s’affaisse dans un premier temps. Ayant retrouvé quelques instants ses esprits, il décide d’entamer le second rituel avec le cabri, mais il s’effondre une seconde fois et perd connaissance. Le sacrificateur succombera quelques heures plus tard.

©CotedivoireNews  avec AIP

Lire Plus

Régions News

Dimbokro (Booré): Une mère de 20 ans poignardée par son ex-concubin

Published

on

jeune femme poignardée par son ex concubin

Côte d’Ivoire – Région du N’Zi – Gohou Noëlle, une jeune de 20 ans et mère de deux enfants dont un nourrisson, a été victime d’une colère noire de la part de son ex-concubin. Elle a été poignardé ce lundi par le nommé Simplice Kouassi, père de ses deux enfants.

En effet, orpheline, Gohou Noëlle mère de deux enfants a été poignardée à l’arme blanche par son ex concubin, Simplice Kouassi, un coiffeur de 35 ans avec qui elle a partagé quelques années de vie commune à Booré-Etienkro, un village de la sous-préfecture de Djangokro, dans le département de Dimbokro. Gokou Noëlle, de taille moyenne, teint noir, les cheveux coupés à la manière d’un garçonnet, a été grièvement blessée, poignardée de trois coups de couteau portés par le père de ses deux enfants au-dessous du sein gauche.

Evacuée au Centre hospitalier régional (CHR) de Dimbokro dans un état critique qui va nécessiter une intervention chirurgicale, selon une source médicale, la vie de la jeune femme n’est pas en danger.

Selon la victime, les deux jeunes gens se sont rencontrés, il y a environ cinq ans à Abidjan. Au moment où les deux tourtereaux filaient le parfait amour, Simplice Kouassi qui a décidé de retourner au village, convainc la dulcinée de le suivre, lui expliquant qu’avec l’orpaillage qui se pratique dans ce bourg, drainant du monde, son métier de coiffeur rapporterait gros.

Alors adolescente Gokou Noëlle qui croyait en l’idylle avec son amoureux s’est laissée embarquer dans cette aventure. Mais elle sera déçue une fois installée à Booré-Etienkro avec son compagnon. Son amant ne s’occupait plus d’elle alors qu’elle était enceinte de leur deuxième enfant. Malgré cela, elle restée avec lui, faisant son petit commerce pour survivre. “Mais ne voulant de cette activité, il se montrait jaloux, me frappant quand je rentrais le soir à la maison », a expliqué la jeune nourrice en sanglots.

Dame Gokou raconte qu’ayant été interdite d’accès au domicile conjugal par son concubin, elle a erré durant des jours avant d’être recueillie par un autre jeune allogène qui lui a offert gîte et couvert. Toute chose que n’acceptera pas Simplice qui, depuis ce temps, a piqué par une crise de jalousie, faisant vivre un véritable calvaire à la mère de ses deux enfants. « Chaque fois qu’il me voyait, il m’insultait, me frappait », a-t-elle soutenu.

Convoquée, selon elle, lundi, avec son nouveau compagnon par la famille de son ex-copain, Gokou Noëlle quitte l’assemblée pour avoir subie des injures de la part d’un parent de Simplice. Un geste de trop que n’admettra pas le jeune homme qui voyait ainsi disparaitre ses dernières illusions d’un retour de celle qu’il aime.

« Il est venu garer la moto devant moi. Il m’a poussée, je suis tombée. Il a pris l’enfant et au moment où je me relevais pour partir, il m’a poignardée trois fois avec un couteau. Mes forces m’ont abandonnée et je me suis écroulée », a expliqué la nourrice.

Le bourreau Simplice Kouassi a été mis aux arrêts par la gendarmerie et placé en garde à vue en attendant d’être déféré devant le parquet pour répondre de ses actes. Il a dit regretté son acte.

©CotedivoireNews avec AIP

Lire Plus

Régions News

Commune de Sangouiné: Un arrêté municipal pour lutter contre la divagation d’animaux

Published

on

Côte d’Ivoire – Top Actions Mairie – Le maire de Sangouiné (Région du Tonpki), Dion Remi, a pris un arrêté exhortant les propriétaires d’animaux domestiques de sa commune, à les mettre dans des enclos, afin d’éviter leur divagation « source d’accidents de circulation ».

Une amende de 5000 fcfa sera appliquée aux contrevenants propriétaires de bœufs et 2500 francs pour ceux qui élèvent des cabris, porcs, moutons et canards, par jour et par tête d’animal et cela conformément à la délibération des taxes, indique l’arrêté dont l’AIP a reçu copie jeudi.

Passé le délai de cinq  jours, l’animal sera « abattu  au profit des services sociaux de la commune », souligne-t-on dans ledit arrêté publié dans les différentes localités de Sangouiné.

©CôtedivoireNews avec AIP

Lire Plus
Advertisement Enter ad code here

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés