Connect with us

Régions News

Odienné: Après son arrestation à l’aube, des habitants réclament la libération du cyber-activiste Ben Amar Sylla

Published

on

odiéné-manifestation-ben-amar-sylla

Publié ce mardi 05 Novembre 2019 à 19h30 (Temps de lecture: 1min)

Suite à l’arrestation du cyber-activiste, Ben Amar Sylla par la gendarmerie nationale sur plainte de Chantal Fanny, maire de Kaniasso, plusieurs habitants d’Odienné ont pris l’assaut les rues de la ville afin de réclamer sa libération immédiate.

Arrêté ce mardi aux crépuscules (6 heures 26 minutes) il a été jugé ce mardi 5 novembre par le Tribunal de Première Instance d’Odienné. Le cyber-activiste appelé communément « La voix des sans voix », a le soutien d’une frange de population qui le soutien dans le bras de fer qui l’oppose à la mairesse Chantal Fanny. Aussitôt arrêté, l’information s’est répandue comme une traînée de poudre dans toute la ville.

Selon notre source sur place, l’arrestation du jeune cyber-activiste fait suite à une plainte portée contre lui par le maire de Kaniasso qui digère difficilement les critiques de ce dernier qui mettrait à nu sa mauvaise gestion de la structure publique.

En effet, dans le cadre d’un message publié sur les réseaux sociaux, Ben Amar Sylla aurait porté des critiques sur la somme de 15 millions utilisée pour l’équipement de la mairie, qui selon lui poouvait servir pour la création d’emplois au profit des jeunes de la localité. Chose qui sera interprété différemment par le premier magistrat de Kaniasso, qui décidera donc de porter plainte contre lui.

A suivre de près ce dossier sur des critiques portées contre un maire, est-ce une bone manière pour les autorités et élus locaux de mettre fin aux critiques et suggestions qu’apportent des cyber-activistes dans le cadre de leur activité d’éclairer les lanternes. Apporter des critiques est une bien bonne chose pour l’évolution du pays?

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

Régions News

Région de la Bagoué: La gare routière de Kolia bientôt délocalisée

Published

on

Publié ce mardi 10 décembre 2019, à 17h25min (Temps de lecture: 30″)

Côte d’Ivoire – Région de la Bagoué (Kolia) – Selon le compte rendu du dernier conseil municipal qui s’est tenu le 5 décembre 2019, la gare routière de Kolia sera bientôt délocalisée au niveau de l’espace jouxtant le foyer communal Yaya TOURE.

Pour ce fait, une réunion suivie d’une visite du nouveau site a eu lieu ce mardi 10 décembre avec les syndicats de la localité afin que des mesures soient prisent.

©CotedivoireNews

Abran Saliho

Lire Plus

Régions News

Côte d’Ivoire: Plusieurs chefs traditionnels du Gbêkê ont rendu visite à Mangoua Jacques, détenu à la MACA

Published

on

Les chefs traditionnels du Gbêkê rendent visite à Mangoua Jacques

Publié ce mardi 10 décembre 2019, à 13h 05min (Temps de lecture: 2min)

Côte d’Ivoire – Région du Gbêkê – Détenu à la Maison d’Arrêt et de Correction D’Abidjan (MACA), le président du Conseil régional du Gbêkê, Mangoua Jacques, par ailleurs vice président du PDCI, a reçu ce mardi 10 décembre, la visite d’une cinquantaine de chefs traditionnels de sa région.

Pour rappel, Jacques Mangoua a été condamné, le jeudi 3 octobre 2019, à 5 ans de prison ferme avec une amende de 5 millions pour « détention illégale de munitions de guerre sans autorisation administrative », par le tribunal de Bouaké.

Après quelques jours passés à la prison civile de Bouaké, et vu les manifestation de la population qui exprimaient leur mécontentement face à cette condamnation, Mangoua Jacques a été transféré à Abidjan. Ses parents qui ont bien voulu lui traduire leur soutien se sont rendu nombreux à Abidjan, deux mois après.

Cette forte délégation conduite par Nanan Aka  Brou, chef de canton de Brobo, est composée de chefs issus de plusieurs localités de la région dont Botro , Sakassou, Beoumi, Bouake Brobo et bien d’autres.

©CotedivoireNews

Abran Saliho

Lire Plus

Régions News

Région du Gbêkê: Les femmes battantes honorées

Published

on

Côte d’Ivoire – DYNA-NVY (Entreprise de communication et de prestations de services divers ) et l’association « femmes de conviction » ont célébré l’excellence féminine dans la région du Gbêkê ce samedi 7 décembre 2019, lors de la cérémonie de distinction des femmes battantes de la région qui a eu lieu au campus 2 de l’Uao.

Pour cette édition, trois femmes dans 10 catégories ont été choisies pour la phase éliminatoire avant de garder les 10 premières lauréates mais bien avant, elles ont été soumises à des compétitions dans les domaines suivants: la santé, le commerce, le leadership, le digital, Ong, couture, artisanat, agriculture, restauration et jeune entrepreneur. Après délibération, les dix femmes lauréates ont reçu respectivement chacune, un tableau d’honneur et un trophée.

Prenant la parole, la première responsable de DYA-NVY Assitan DOUCOURÉ épouse COULIBALY, a exprimé sa joie face a la réalisation de ce rêve tant attendu.

« Cette idée nourrit depuis des années et nous avons reçu à le réaliser aujourd’hui et nous leurs disons que désormais il y’a quelqu’un sur qui elles peuvent compter pour donner de la visibilité à leurs activités aux yeux du monde entier du fait qu’elles soient des femmes battantes, parce que ici dans le Gbêkê il y’a ces femmes qui luttent pour subvenir aux besoins de la famille jour et nuit », a t’elle confiée.

A son tour Coulibaly Watta lauréate, par ailleurs directrice d’école a au nom des femmes Lauréates réitéré leurs remerciements à l’endroit des organisateurs.

Eliezer de Kékrenou (Correspondant Régional )

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés