Connect with us

Régions News

Ouéllé: La sous-préfecture célèbre la fête de l’indépendance dans le village de Kouakoussekro

Published

on

Fête de l'Indépendance dans le village de Kouakoussekro

Publié ce mercredi 07 Août 2019 à 17h40 (Temps de lecture: 1min30″)

Côte d’Ivoire – Région de l’Iffou –  Sur l’initiative du sous-préfet de Ouéllé, toute la population de la sous-préfecture a célébré ce mercredi 7 août 2019, la fête de l’indépendance dans le village de Kouakoussekro.

C’est la toute première fois, dans l’histoire de la localité que Madame le Sous-préfet de Ouéllé a pris l’initiative de délocaliser la célébration de la fête de l’indépendance dans un village autre que le chef-lieu de circonscription qui l’a toujours abrité. Le choix a été donc porté sur le village de Kouakoussekro situé à 16km de Ouéllé.

C’est ce cadre que les 21 villages de la sous-préfecture se sont donné rendez-vous pour la commémoration des 59 ans de l’indépendance de la Côte d’Ivoire à Kouakoussekro.

Avec une mobilisation exceptionnelle, la place de la gare routière du village a refusé du monde. Plusieurs délégations de tous les villages conduites par les Chefs de villages, rois et chefs de tribus ont pris part à cette célébration.

Prenant la parole au nom du chef de l’Etat, Madame Séri Nakoré Marie-Angèle Epse Assi, Sous-préfet de Ouéllé a exprimé toute sa gratitude aux populations tout en leur réitérant l’engagement du gouvernement Ivoirien à œuvrer davantage dans le social pour leur apporter un bien-être. Poursuivant, elle les a exhortés au travail, gage d’une vraie indépendance. Avant de clore ses propos, le sous-préfet de Ouéllé, a demandé à la population de sa localité de tourner dos au phénomène de l’orpaillage clandestin considéré comme entrave à l’environnement.

Après son discours savamment applaudi par les populations place, au traditionnel défilé des corps constitués des forces vives de la sous-préfecture de Ouéllé.

Il faut faire remarquer que le sous préfet de Ouéllé a pendant la cérémonie pris l’engagement de faire désormais de la célébration de l’indépendance une fête tournante dans tous les villages de la circonscription.

Le village de Ouéllé-Prikro a même été désigné pour abriter le 60e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Parfait Dié (Envoyé spécial)

Régions News

Taissalé: La 2ème édition des journées socio-culturelles et sportives aura lieu du 23 au 31 Août 2019

Published

on

2ème édition des journée culturelles de Tiassalé

Publié ce lundi 19 Août 2019 à 13h50 (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – Région de l’Agnéby-Tiassa – Selon une note de la mairie de Tiassalé, la deuxième édition des journées socio-culturelles et sportives de ladite localité aura lieu du 23 au 31 Août 2019, à l’esplanade de la Mairie.

Du 23 au 31 août, la ville de Tiassalé sera plongée dans une ambiance culturelle composée de concours de défilé de mode , contes et légendes, Bagnon, karaoké, chorales, théâtres, coiffures, coutures, mini variétoscope, awoulaba, tombola, et bien d’autres. Sans oublier les  nombreux artistes qui sont  invités à cette occasion.

Dans le but de réussir cette activité, la mairie de Tiassalé avec à sa tête le maire Assalé Tiémoko invite les filles et fils de la localité à prendre part à cette activité. « Chères populations de Tiassalé, cet événement est le nôtre. Venons tous vibrer aux couleurs de JSCS. Si vous le ratez, c’est que vous avez tout raté.», tel est le message publié sur la page officielle de la mairie.

©CotedivoireNews

Abran Saliho

Lire Plus

Régions News

Grand-Lahou – Agriculture: La mévente de l’hévéa inquiète les planteurs

Published

on

planteur d'hévéa de Grand-Lahou

Publié ce vendredi 16 Août 2019 à 15h10 (Temps de lecture: 2min)

Côte d’Ivoire – Région des Grands-Ponts – Des planteurs d’hévéa de Grand-Lahou se disent inquiets face à la mévente du caoutchouc, à quelques semaines de la rentrée scolaire 2019-2020, où ils devront assurer les frais d’écolage de leurs enfants.

Le président des producteurs de caoutchouc du département, Kra Alain, relève que présentement le producteur doit patienter quelque cinq mois pour percevoir son gain, une fois son produit envoyé à l’usine, expliquant que « dans cette zone, l’activité principale est la culture de l’hévéa, et les planteurs sont véritablement en difficulté pour la rentrée des classes ».

« J’ai livré ma production depuis le mois de mai et jusqu’à ce jour, j’attends d’être payé. Nous n’avons pas d’autres sources de revenu. Avec cette situation nous ne savons même pas comment scolariser nos enfants cette année », s’inquiète N’Guessan François, planteur à Koffikro.

Un autre planteur, Kouamé Roger, déplore l’existence d’un réseau parallèle d’acheteurs devant les usines, qui s’octroie à un prix dérisoire la production d’hévéa. « L’usine achète le kilogramme à 289 FCFA mais après la pesée, le producteur qui ne peut pas attendre remet son ticket de pesée à l’acheteur parallèle qui en retour achète la production à 189 FCFA le kilogramme », a-t-il déclaré.

« Finalement après les nombreuses dépenses liées à la production, le producteur se retrouve avec une somme très dérisoire », regrette un autre planteur, Beugre Avit.

« Au 31 décembre 2017, le bilan de la production ivoirienne d’hévéa se chiffrait à 603.000 tonnes. Cette production conforte le rang de premier producteur en Afrique avec plus 70% du caoutchouc africain et le septième au plan mondial », avait souligné le directeur général du Conseil hévéa-palmier à huile, Edmond Coulibaly au lancement de la campagne 2019.

©CotedivoireNews avec AIP

Lire Plus

Régions News

Bonon: Le sous-préfet souligne l’importance de renforcer l’intensité des rapports cordiaux

Published

on

Le sous-préfet de Bonon souligne l’importance de renforcer l’intensité des rapports cordiaux

Côte d’Ivoire – Le sous-préfet de Bonon, Tiene Segbe, a souligné, jeudi, l’importance de renforcer l’intensité des rapports “déjà cordiaux” dans sa circonscription administrative à l’occasion d’une rencontre avec les populations, et ce, en prélude à un atelier sur le dialogue inter-communautaire qui s’y tiendra en septembre.

Le renforcement des rapports cordiaux favorise l’harmonie sociale et un climat de paix durable, a exprimé en substance, M. Segbe lors de cette rencontre à laquelle ont pris part le maire, Koné Yacouba, les chefs de service, les représentants de communautés, les guides religieux et le Président de la jeunesse communale.

Il convient d’impliquer les cadres locaux à ces rencontres futures, car ils ont une influence sur leurs parents quand éclatent des conflits, a suggéré le maire.

©CotedivoireNews avec AIP

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés