Connect with us

Cotedivoirenews

Politique: Mal inspiré Ahoussou Jeannot se prend pour le roi des Baoulé

Published

on

ahoussou-jeannot-ROI DES

Côte d’Ivoire – Politique – Le président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio en temps de coronavirus est très mal inspiré lui qui au nom du Sénat a publié une note appelant le « peuple Baoulé » à surseoir à la célébration de la fête de Pâque. Une célébration devenue coutume chez ce peuple du centre du pays qui la célèbre avec faste. Mais pourquoi c’est au nom de l’institution que dirige Ahoussou Jeannot qu’il a fait sa note?

Dans un communiqué rendu publique sur les antennes de la télévision nationale, la Première chaîne, monsieur Jeannot Kouadio Ahoussou, Président du Sénat, a annoncé le report des festivités marquant la célébration du « Paquinou 2020 ». L’un des événements culturels phares du pays, tiré du terroir baoulé.
Nous vous proposons le contenu in extenso dudit communiqué : « Dans le cadre de la lutte contre le Corona Virus en Côte d’Ivoire , Monsieur Jeannot Kouadio Ahoussou , Président du Sénat, Mesdames et Messieurs les Ministres , les Elus et Cadres du Grand Centre prient les Présidents des associations et mutuelles de développement du Grand Centre , les communautés villageoises et les parents baoulés sur l’ensemble du territoire ivoirien, notamment, dans le V baoulé , les zones forestières et ailleurs , de s’abstenir de toute festivités pendant la période de pâques , communément appelée « Paquinou » et de les reporter à une date ultérieure pour protéger la santé de nos populations. Par ailleurs, ils les invitent à respecter, scrupuleusement, toutes les mesures prises par le Président de la République », mentionne la note lue.

Le communiqué, estampillé du sceau du président du Sénat, institution de la république, interpelle à juste titre. Nous voudrions de ce fait, attirer l’attention de nos concitoyens, sur les lois de la Côte d’Ivoire qui consacre le caractère laïc de la république, attachée elle-même à la promotion des valeurs républicaines, visant à renforcer l’unité et la cohésion de la Nation. De ce postulat, nous estimons qu’en s’arrogeant le droit d’appeler sous le couvert d’une institution de la république, les communautés Baoulés au report de ce grand événement culturel, monsieur Jeannot Kouadio Ahoussou verse dans de la récupération politique, sur fond de sectarisme, en violation flagrante de laïcité de notre république.



Nous notons par ailleurs, qu’au regard des missions confiées au président du Sénat , monsieur Ahoussou Kouadio Jeannot n’a ni les compétences, ni les attributions , ni les pouvoirs, encore moins la légitimité pour faire reporter un événement culturel national, déjà que le chef de l’état a , dans le cadre des mesures sanitaires, interdit les rassemblement de plus de 50 personnes. La Côte d’Ivoire, notre pays que nous ambitionnons faire entrer dans la modernité, est tout de même régit par des textes clairs en la matière. Il incombe donc au gouvernement par le biais des ministère de l’Intérieur ou celui de l’Aménagement du territoire de décider , après motivations « souveraines » de la décision de report, de maintien ou d’annulation pure et simple d’agir en conséquence.
Nous tenons ainsi à relever que c’est un truisme, de dire que dans nombre de régions de Côte d’Ivoire, la période pascale rime désormais, avec « Paquinou ». Par conséquent, cet événement de haute portée socio-culturelle n’est plus seulement l’apanage exclusif d’un peuple ; vue sa dimension à franchir les barrières ethniques, régionales et même nationales, « PAQUINOU » se classe désormais au patrimoine culturel national de la Côte d’Ivoire.

Nous voudrions rappeler, qu’en notre qualité de partisan du principe de l’égalité de tous les peuples de Côte d’Ivoire devant la loi, que toutes les cultures et traditions soient équitablement traitées conformément à la constitution de la République. C’est pourquoi, nous estimons qu’il aurait été plus approprié et décent que ce soit, par la voix de la chefferie baoulée conduite par la royauté qui annonçât, avec l’onction du gouvernement, le report officiel des festivités marquant la célébration de « Paquinou 2020 ».
Par ailleurs, notre priorité étant le bien-être de l’Homme, il nous apparait primordial qu’en ce moment de stresse dû à la crise du Coronavirus, les acteurs de premier plan de notre administration, se préoccupent principalement de la santé de nos concitoyens. L’urgence nationale est de faire face en ce moment, à l’avancée du Covid-19 dans notre pays. Et notre inquiétude à ce sujet reste entière. Avec 80 personnes infectées à ce jour, il est à craindre que la barre des 100 malades ne soit atteinte d’ici les prochaines 24h. Bien entendu, si l’on s’en tient au rythme de propagation de l’infection à travers le pays. Toutefois, nous restons optimistes.

Même si nous observons avec déchirement la mise en arrêt progressives des activités socio-économiques, sportives et culturelles, il ne faut pas désespérer notre pays. Faire front et rester debout, c‘est là le défi auquel nous appelons les plus hautes autorités de l’état, ainsi que nos populations à consacrer leurs énergies et talents. Pour notre part, nous nous tenons toujours aux côtés de toutes les communautés, notamment celles qui avaient souhaité que nous communions ensemble « Paquinou 2020 » dans différents lieux, et leur témoignons notre compassion. La situation d’extrême urgence née de l’épidémie du Covid-19, nous commande de nous tenir mobilisés, main dans la main, pour réaliser la performance de zéro (0) décès face à cette terrible pandémie.

DIEU bénisse la Côte d’Ivoire.

©CotedivoireNews 

Une conbtribution libre Hamed Koffi Zarour

(Le titre et le chapeau sont de la redaction)

Cotedivoirenews

Côte d’Ivoire: Le chef de protocole du ministre Mabri Toikeusse décédé dans un accident de la circulation

Published

on

Accident sur l'axe Lakota-Divo

Côte d’Ivoire – Axe Abidjan – Yamoussoukro – En partance pour Yamoussoukro, ce vendredi 3 avril 2020, le cortège du ministre de l’enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, Mabri Toikeusse a fait un grave accident. Sylvain, son chef de protocole meurt sur le champ tandis que son chef de cabinet gravement blessé se trouve dans le coma.

Lire Plus

Cotedivoirenews

Riposte contre le covid-19: Le nouveau bilan sur la maladie à Coronavirus en Côte d’Ivoire fait espérer

Published

on

COVID 19 espoir

Côte d’Ivoire – COVID-19 – Le bilan de ce jeudi 2 avril 2020, quant à la pandémie à Coronavirus dans le pays donne à espérer. Selon le ministre de la santé, Aka Ouélé, ce sont 4 nouveaux cas confirmés qui ont été enregistrés portant le nombre à 194 cas avec 6 nouvelles guérisons pour un total de 15 guérisons et un décès à ce jour.

Selon le bilan rendu public par le ministère de la Santé et de l’hygiène Publique, quatre (04) nouveaux cas d’infection à COVID-19 ont été enregistrés sur 81 échantillons prélevés, portant à cent quatre-vingt-quatorze (194), le nombre total de cas confirmés.

A lire aussi //Lutte contre le Coronavirus: Comme la Chine, la Côte d’Ivoire lance la construction de « deux hôpitaux » préfabriqués en 10 jours

Quant au nombre de guérisons, 6 ont été enregistrés ce jour portant ainsi le nombre total de malades guéris de la maladie à coronavirus à quinze (15) avec un (1) décès. Comme quoi, les efforts du ministère de la Santé, portent des fruits.

Le ministre Aka Aouélé, a révélé que deux personnes parmi les « confinés ratés » de l’INJS ont été retrouvées dans les villes de Korhogo et de Duékoué, au cours d’une vérification effectuée par le ministère de la santé en collaboration avec le préfet d’Abidjan. Ces personnes ont été acheminées à Abidjan pour des testes médicaux.

C’est pourquoi, il appelle toute personne se trouvant dans ce cas, à respecter l’auto confinement afin de freiner la chaîne de propagation du COVID-19.

Ce bilan montre de façon concrète les efforts du gouvernement à travers le ministère de la santé qui joue bien sa partition dans la riposte contre le covid-19.

Ces résultats font naître à ce jour, l’espoir dans la prise en charge des personnes contaminées surtout avec le déploiement de son nouveau dispositif fait de centre aménagés préfabriqués pour accueillir les potentiels malades.

Abran Saliho

Lire Plus

Cotedivoirenews

COVID-19: Les mosquées restent fermées jusqu’à nouvel ordre (COSIM)

Published

on

COSIM

Côte d’Ivoire – COVID-19 – Après deux semaines de fermeture des mosquées ainsi que la suspension de certaines activités islamiques, le COSIM reconduis cette décision ce jeudi 2 Avril 2020, jusqu’à nouvel ordre. Ci-après la déclaration du COSIM.

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés