Connect with us

COTEDIVOIRE.CI

Prétendu financement du meeting du PDCI: Le ministre Adjoumani s’insurge contre un tel mensonge et demande aux cadres du PDCI d’arrêter de rêver debout

Published

on

Côte d’Ivoire – Politique – Cité dans un article tout comme certains cadres du RHDP et du PDCI comme ayant fait parti des financiers du dernier meeting du PDCI à Yamoussoukro et paru sur Côte d’Ivoire News, le ministre Kouassi Adjoumani a décidé de faire une mise au point via sa page Facebook. Il dément formellement cette information et met en garde contre de tels pratiques. Trouvez ci-joint la déclaration du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani.

A l’instar d’autres ivoiriens, j’ai pris connaissance d’une liste qui circule sur la toile et qui fait mention de personnalités qui auraient, par des manœuvres discrètes, apporté leurs contributions au financement du récent meeting organisé par le PDCI-Daoukro, à Yamoussoukro. J’aurais ainsi, en ce qui me concerne, déboursé la somme de 5 millions de F CFA comme appui à l’organisation de cette manifestation politique.

Je voudrais m’inscrire en faux contre cette publication honteuse et mensongère sortie, on le devine, des officines du PDCI-Daoukro et dont l’unique objectif est de tenter de discréditer les personnalités du RHDP issues du PDCI-RDA et de jeter le doute au sein de notre grand parti.

J’élève une vive protestation contre ces pratiques tendancieuses, malveillantes et ridicules qui n’honorent ni le PDCI-RDA, ni la démocratie. Tout en me réservant le droit de donner une suite judiciaire à cette affaire qui n’est pas un fait isolé, je voudrais mettre quiconque au défi de rapporter la preuve la plus infime soit-elle, de la sincérité de ce fake news.

A la lecture de ce document, je ressens personnellement, comme mes co-accusés, de la peine face à ce que les actuels responsables du PDCI sont en train de faire. Ils sont prêts à tout pour parvenir à leurs fins. Ils sont désormais prêts à manger même leurs totems, à prendre le contrepied des valeurs que nous a enseignées le Père fondateur, pour faire triompher leurs ambitions égoïstes.

A titre personnel, je voudrais indiquer que si nous sommes partis du PDCI à un moment où il y avait encore du coffre, ce n’est pas aujourd’hui où ce parti est agonisant et « nabot » que nous allons être tenté d’y retourner.

Permettez-moi d’ajouter que, tout comme les autres personnalités visées dans cette fallacieuse affaire, je me sens bien au RHDP, bien aux côtés du Président Alassane Ouattara qui est un homme de vision, sincère et qui a une grande ambition pour notre pays.

Aux responsables du PDCI-Daoukro, je voudrais leur demander de cesser de nous chercher dans leur rétroviseur, car ils ne nous verront plus dans leurs rangs. Mais je leur promets que nous pourrons nous retrouver s’ils se laissent gagner par la sagesse en nous rejoignant, dans ce grand parti d’amour, de rassemblement et de fraternité qu’est le RHDP.

Pour parler d’argent, effectivement par le passé, avant la création du RHDP, je contribuais à l’organisation des meetings du PDCI dont l’objectif était de faire la promotion du RHDP. Mais, depuis le 3 juillet 2018, date de la création du mouvement « SUR LES TRACES D’HOUPHOUET-BOIGNY », j’ai coupé le robinet. Depuis lors, je n’ai plus donné un seul centime au PDCI.

C’est certainement la nostalgie du passé qui fait dire aux responsables du PDCI que nous continuons de les financer.

Au demeurant, comment pourrais-je donner au PDCI-Daoukro 5 millions de Francs CFA, pour organiser un meeting contre le RHDP, dont je suis un intrépide défenseur, au moment où, à 80 kilomètres de Yamoussoukro, dans la ville de Sinfra, je répondais justement aux allégations mensongères du Président Bédié ?

Comment comprendre aussi, qu’un parti qui aurait envoyé des espions en mission commandée dans un autre parti, comme le PDCI-Daoukro le prétend, puisse en même temps être le premier à dénoncer ses espions-là qui sont dans le camp ennemi ?

Ici, le bon sens voudrait que le PDCI couvre ses agents infiltrés si tel était vraiment le cas, or que constatons-nous ?

Le PDCI-Daoukro met en mission, selon lui, des prétendus espions, pour infiltrer les rangs du RHDP et est prompt à les dénoncer en les révélant au grand jour. Quel paradoxe !

Vous comprenez donc que l’objectif de ces basses manœuvres est de nous exposer, de nous livrer à la vindicte des militants du RHDP et de créer la confusion au sein de notre parti.
Si la volonté du PDCI c’est de nous voir exclus du RHDP, pour un éventuel retour au PDCI-RDA, alors ils ont « tapé poteau » comme disent les jeunes et c’est peine perdue.

Car, nous au RHDP, nous avons un chef qui est d’une grande lucidité et qui ne se fait pas piéger par ces manœuvres indélicates qui sont certainement le fruit d’un rêve mal dimensionné que le Président Bédié et ses sbires prennent pour la réalité.

Mais, pour leur propre gouverne, je voudrais les rassurer que nous sommes au RHDP pour de bon. Jamais il ne nous viendra à l’esprit de revenir au PDCI-Daoukro, qui est un parti qui cherche ses marques dans les confins des sphères brumeuses dont ils ont de la peine à se défaire.

Par ailleurs, si le PDCI-Daoukro, par ce moyen détourné voudrait solliciter de notre part des moyens, comme par le passé, qu’il le dise clairement, sans passer par une subtile échappatoire dont la perfidie n’a d’égale que leur farouche volonté de nuire à des personnalités politiques résolument engagées, pour défendre et faire triompher les idéaux de l’houphouétisme.

Pour terminer, nous demandons aux dirigeants actuels du PDCI, de cesser de rêver debout en faisant ressurgir les mensonges qu’ils ont enfouis dans leur subconscient le plus profond.

COTEDIVOIRE.CI

Santé: Le ministre Aka Aouélé inaugure le dépôt régional de vaccins et consommables du Poro

Published

on

Le ministre Aka Aouélé inaugure le dépot de vaccin régional de Korhogo

Côte d’Ivoire – Santé – Le ministre de la santé et de l’hygiène Publique, Aka Aouélé a procédé ce mercredi 12 juillet 2020, à l’inauguration du dépôt régional de vaccins et consommables de Korhogo, où il a exhorté la population à se faire vacciner.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Aka Ahouélé, a exhorté les populations à continuer à croire en la vaccination et à faire vacciner leurs enfants, leurs filles et leur femme enceinte, à l’occasion de l’inauguration du dépôt régional de vaccins et de consommables, mercredi 12 août 2020 à Korhogo.

A LIRE AUSSI// Santé: Un dépôt régional des vaccins inauguré à Man

A l’en croire, des messages anti-vaccins sont diffusés sur les réseaux sociaux depuis la survenue l’épidémie de la Covid-19. Cette campagne anti vaccin est accentuée par les polémiques suscitées autour d’un vaccin contre la Covid-19 qui aurait été testé en Afrique. le ministre a rassuré les populations qu’il n’est rien de tout cela. Raison pour laquelle, il invite la population de Korhogo (Région du Poro) à respecter les vaccins pour leur bien-être.

©CotedivoireNews 

Abran Saliho

Lire Plus

COTEDIVOIRE.CI

Election à la FIF – Soumahoro Mamadou: « La FIF n’a pas qualité de dissoudre la Commission Électorale »

Published

on

Côte d’Ivoire – FIF – Après la décision du président de la Fédération Ivoirienne de Football Sidy Diallo de dissoudre la Commission Electorale et de convoquer une assemblée générale extraordinaire, le comité dirigé René Diby est monté au créneau ce mercredi 12 août lors d’une conférence de presse à Cocody, pour dire sa part de vérité sur cette situation inédite de l’histoire du football local ivoirien. 

« La Commission Électorale n’est pas dissoute. Elle continue son travail. La FIF n’a pas qualité de dissoudre la Commission Électorale. C’est une Assemblée Générale Ordinaire. Seule cette Assemblée peut dissoudre la Commission. Le processus électoral continue » affirme Soumahoro Mamadou, membre de la commission électorale de la FIF, comité en charge de l’élection à la présidence de la FIF. 

Selon Soumahoro Mamadou, la commission électorale, la décision du président Sidy Diallo est de nul effet. Par la suite, Soumahoro Mamadou est revenu sur les blocages sur la publication des candidats retenus qui devrait se faire cinq (5) jours après le dépôt des dossiers. Selon lui, « rien n’a été décidé le jeudi 6 août. Ce n’est que le dimanche que nous sommes parvenus à un accord pour la validation des trois candidatures » a-t-il dit. 

De ce fait, Soumahoro Mamadou prend le contre-pied des rumeurs qui faisait état du rejet de la candidature de Didier Drogba pour faute de double parrainage. « Les doubles parrainages ont fait l’objet de discussions houleuses. Mais, on a fini pas accepter puisque les textes de la FIF sont muets dessus. Le cas de l’Africa Sports et celui de l’AMAFCI de Danon Roland ont été accepté après un vote » a-t-il expliqué avant d’indiquer que « le dossier de Didier Drogba était recevable. Il avait ses 8 parrainages et tout a été accepté. Sa  candidature a été validée ». 

Pour trouver un dénouement heureux de cette situation, Soumahoro Mamadou a invité Sam Etiasse à signer les documents et le notifier aux candidats.

Akinbola Djamal

Lire Plus

COTEDIVOIRE.CI

Côte d’Ivoire: Le ministre des sports décide de la reprise des activités sportives

Published

on

REPRISE DES ACTIVITES SPORTIVES EN CI

Côte d’Ivoire – Sport – Le sport va reprendre ses droits en Côte d’Ivoire. En effet, le ministre des sports, Danho Claude Paulin a décidé dans un communiqué en date du mercredi 5 août 2020, de la réouverture des infrastructures sportives et la reprise des manifestations sur l’ensemble du territoire national sous le respect des mesures barrières. Cette décision fait suite aux dernières recommandations du Conseil National de Sécurité (CNS). 

Après 5 mois d’attente, les acteurs du monde sportif ivoirien peuvent jubiler. En cause, la réouverture des infrastructures et la reprise des activités sportives.

Si cette décision est un ouf de soulagement dans le milieu sportif, le ministère des sports souligne qu’un protocole sanitaire devra être mise en application. Notamment la prise de température avant l’accès aux infrastructures, la désinfection régulière des espaces de pratique et du matériel, le lavage des mains, le nettoyage fréquent des équipements et des espaces communs et l’utilisation des serviettes individuelles. 

De plus, concernant les sports collectifs et physiques, le ministre des sports indique que les acteurs seront soumis à une obligation de test Covid-19, avant toute pratique et décide aussi de la mise en regroupement fermé des athlètes et encadreurs pendant la durée de la compétition. 

©CotedivoireNews 

Akinbola Djamal

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés