Connect with us

Régions News

Régions du Kabadougou et Folon : Le coordonnateur régional RHDP, le ministre Gaoussou Touré s’engage à relever le défi de 2020

Published

on

gaoussou-toure-kabadougou-folon

Publié ce mardi 03 décembre 2019, à 15h35 (Temps de lecture: 2min)

Côte d’Ivoire – Politique – Odiénné (Région du Kabadougou) – Le Ministre Ivoirien de la Promotion de la Riziculture et coordonnateur régional RHDP dans les régions du Kabadougou et du Folon, le ministre Gaoussou Touré, a été dimanche investi en qualité de coordonnateur régional RHDP des régions du Kabadougou et du Folon.

Cérémonie au cours de laquelle, il a exprimé son engagement à relever le défi de la victoire du RHDP en 2020. A cette occasion, le ministre Gaoussou Touré a traduit la détermination des membres de sa coordination à Mettre la main à la pâte pour une victoire irréprochable du RHDP aux élections présidentielles de 2020. « Au nom des Coordonnateurs régionaux, Coordonnateurs Associés, départementaux, sous-préfectoraux et communaux, nous allons tout mettre en œuvre pour relever le défi.

Notre mission sera d’investir le terrain pour ratisser largement au profit du RHDP pour une victoire écrasante en 2020 », a promis le ministre de la promotion de la Riziculture, Gaoussou Touré. Notons qu’il avait à ses côtés, les ministres Adama Koné et Sidiki Diakité ainsi que le PCA de l’ARTCI, Souleymane Diakité Coty.

©CotedivoireNews 

Nestor Al-Firdaws

Régions News

Manifestations contre un 3ème mandat d’Alassane Ouattara: La situation reste tendue à Bonoua, un mort enregistré

Published

on

un mort a Bonoua

Côte d’Ivoire – Situation socio-politique – Pour manifester leur mécontentement suite à l’annonce du président Alassane Ouattara, quant à la décision de briguer un troisième mandat, les jeunes de l’opposition ont entamé une marche pacifique dans la ville de Bonoua. La situation reste tendue depuis ce matin.

Débutées depuis hier mercredi 12 juillet 2020, les manifestations se poursuivent dans la capitale des Abourés. Des affrontements se sont suivis ce jeudi entre manifestants et la police. Plusieurs blessés et un mort seraient enregistrés.

Alors que la situation semblait être rétablie, un groupe de manifestants a pris d’assaut la cour royale dans l’après-midi afin de se faire entendre.

©CotedivoireNews 

Nestor Al-Firdaws

Lire Plus

Régions News

Manifestations de Daoukro: Le président Bédié condamne les arrestations arbitraires de certains manifestants et demande leur mise en liberté immédiate

Published

on

Affrontements a Daoukro, Bédié condamne l'arrestation des manifestants

Côte d’Ivoire – Situation socio-politique – Suite aux affrontements survenus depuis dans la soirée du mardi, qui ont entraîné des morts et plusieurs blessés dans certaines villes dont celle de Daoukro, le président du PDCI-RDA, dans un communiqué dont Côte d’Ivoire News a reçu copie, condamne les arrestations arbitraires des manifestants et demande leur mise en liberté immédiate. Ci-après l’intégralité dudit communiqué.

Ivoiriennes, Ivoiriens,

Mes chers Compatriotes,

C’est avec une grande indignation et tristesse que je note que, depuis la matinée de ce mercredi 12 Août 2020, une vague de répression aveugle et des agressions brutales s’abattent sur des jeunes démocrates ivoiriens, épris de paix et de responsabilité citoyenne, qui manifestent pacifiquement contre la candidature du Président Alassane Ouattara pour un troisième mandat à l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020.

En effet, ce troisième mandat est interdit par l’article 55 de la Constitution qui indique que le Président de la République est élu pour un mandat de 5 ans et n’est rééligible qu’une seule fois.

Ces manifestations pacifiques, autorisées par l’article 20 de la Constitution, devraient bénéficier de la protection des forces de l’ordre et de sécurité.

Je déplore que ces braves militants pacifistes de Ferkessédougou, de Daoukro, Daloa, Oumé et d’autres villes de la Côte d’Ivoire, agissant pour la noble cause de préservation de l’inviolabilité de notre loi fondamentale, aient été victimes des agressions organisées par des hordes instrumentalisées, venues d’ailleurs.

Je condamne, avec fermeté et détermination, ces agressions qui ont occasionné deux morts, de graves blessés et des destructions des biens publics et privés.

Je condamne, également, les arrestations arbitraires de certains de ces manifestants qui n’ont perpétré aucun acte répréhensible et demande, par conséquent, leur mise en liberté immédiate.

Je m’incline devant la mémoire de ces valeureux et courageux démocrates, défenseurs de nos droits et libertés.

J’invite ardemment le Président de la République, garant des libertés publiques, et les autorités militaires ivoiriennes à faire cesser ces agressions et à assurer la protection des biens et des personnes désireuses d’exprimer librement leur opinion sur les questions qui touchent à la marche de notre Nation.

J’adresse aux familles endeuillées, en mon nom propre, celui de mon parti et ceux des partis politiques alliés du PDCI-RDA, mes sincères condoléances et souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés.

Que Dieu protège la Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan, le 12 Août 2020

Henri Konan BÉDIÉ

Président du PDCI-RDA

Président du CDRP

©CotedivoireNews 

Lire Plus

Régions News

Situation socio-politique: Une marche contre le « 3e mandat de Ouattara » dégénère à Daoukro

Published

on

manifestation à daoukro

Côte d’Ivoire – Politique – La ville de Daoukro en ébullition ce mercredi 12 août 2020 avec de violentes manifestations contre une nouvelle candidature du président Alassane Ouattara. Des scènes de violences sont constatées dans plusieurs quartiers de la ville faisant plusieurs blèssés et des domiciles incendiés.

Débutée ce lundi 10 août 2020 la marche de protestation des jeunes de l’opposition contre une candidature du président de la république à l’élection présidentielle d’octobre 2020 a violement dégénéré ce mercredi 12 août. Les differents sièges locaux du PDCI et du RHDP ont été saccagés. Plusieurs magasins de commerce et domiciles ont aussi subi la furie des manifestants qui sont partagés entre militants du PDCI et du RHDP.

Selon un habitant de Daoukro que Côte d’Ivoire News a pu joindre au téléphone, la ville est sous tension depuis la nuit dernière.

 » La situation ici a tourné à la violence car les militants du PDCI et du RHDP ont commencé à s’affronter. Les manifestants protestant contre la candidature du président Ouattara arrivés ce matin au niveau du marché se sont vu barrer la voie par des jeunes se réclamant du RHDP. Tout est parti de là et ça dégénéré. Les forces de l’ordre sont débordés car les heurs se sont généralisés dans toute la ville. Il faut du renfort de forces de sécurité pour calmer la situation sinon cela va s’empirer », a témoigné cet habitant.

Pour Kady Traoré commerçante au grand marché de Daoukro, l’intervention des jeunes pour barrer la route aux manifestants fait suite à une rumeur qui disait que  » les jeunes voulaient brûler le marché ».

« Nous on a peur que nos magasins soient brûlés, c’est de cela on vit ».

Pour l’heure la situation reste très tendue dans la ville avec un risque d’affrontement inter-ethniques entre Baoulé et Malinké.

©CotedivoireNews 

Parfait Dié

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés