Connect with us

Régions News

Révision de la liste électorale: Bakayoko Ly Ramata met en mission les guides religieux et chefs de communautés du N’Zi

Published

on

LY RAMATA ET LES CHEFS RELIGIEUX

Publié ce mardi 23 juin 2020, à 10h30min (Temps de lecture: 2 min)

Côte d’Ivoire – Le Professeur Bakayoko-Ly Ramata, coordonnatrice régionale du RHDP du N’Zi et l’Honorable Yao Séraphin, coordonnateur associé, en mission pour le compte de la Coordination Régionale du N’Zi, ont rencontré le vendredi 19 juin dernier les leaders communautaires, les guides religieux, les responsables d’associations de femmes et de jeunes de la région du N’Zi. Cette mission a été l’occasion pour eux de les sensibiliser sur l’importance de l’enrôlement sur la liste électorale et la prévention de la COVID-19.

À toutes les étapes, le message a été  le même : « Faites-vous enrôler, chers parents du N’Zi. Il faut que vous alliez dans les villages et campements pour sensibiliser et aider les différentes couches de la population notamment les nouveaux majeurs à s’inscrire massivement sur la liste électorale. Je voudrais aussi vous parler de la Covid-19 qui est une maladie dangereuse et contre laquelle le gouvernement a pris beaucoup de mesures pour nous protéger tous. Pour cela, il faut que vous soyez aussi sur le terrain pour faire respecter les mesures barrières » a exhorté la ministre, mettant ainsi en mission les responsables religieux et associatifs. 

À la suite de la ministre Bakayoko-Ly Ramata, l’honorable Yao Séraphin a expliqué le processus pour être inscrit sur la liste électorale et les conditions pour avoir son certificat de nationalité ou sa carte nationale d’identité. Il a rappelé à tous, les dispositions prises par le gouvernement au niveau national et également celles prises au niveau local par les cadres du RHDP pour faciliter l’inscription des populations sur la liste électorale. « Nous avons des équipes qui sillonnent les quartiers, nous avons des points focaux un peu partout, vous devez vous rapprocher de toutes nos équipes, pour qu’on vous aide à avoir vos cartes d’identité et  également pour être inscrits sur la liste électorale » a-t-il expliqué.

Notons que ces rencontres avec les guides religieux, les chefs de communautés, et les femmes, a été l’occasion de procéder à une distribution de masques de protection contre la Covid-19.

©CotedivoireNews

Akinbola Djamal avec Sercom

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Régions News

Examens fin d’années 2020: Les enseignants du lycée de Dabakala invités à se conformer aux dispositions réglementaires

Published

on

école fermées jusqu'au 17 mai

Côte d’Ivoire – Education nationale – Le proviseur du lycée moderne de Dabakala, Akéo Claude Germain, a invité lundi, les enseignants et le personnel administratif  à prendre une part active dans l’organisation des examens de fin d’année en se conformant aux dispositions réglementaires arrêtées.

M. Akéo a insisté sur le respect stricte des dispositions réglementaires régissant l’organisation des examens en Côte d’Ivoire. Il les a invités à tourner le dos à la tricherie.

“Tout enseignant impliqué dans la tricherie sera dénoncé et mis à la disposition de la justice”, a-t-il prévenu. Plus de mille candidats affrontent à partir de mercredi les épreuves orales du brevet d’études de fin du premier cycle (BEPC).

©CotedivoireNews avec AIP

Lire Plus

Régions News

Didier Drogba élevé au rang de citoyen d’honneur de la ville de Bouaké

Published

on

bouaké-drogba

Côte d’Ivoire – Bouaké a fêté Didier Drogba, ce dimanche, en début de matinée dans la cour de la mairie de Bouaké. Devant les conseillers municipaux, des chefs traditionnels, des pensionnaires des centres de formations et autres, le maire de la commune, Nicolas Djibo, a élevé dans une ambiance fête, Didier Drogba, au rang de citoyen d’honneur de la ville de Bouaké. Peu de temps après, c’était au tour de la chefferie Baoulé de baptiser la star ivoirienne du football internationale, comme un chef akan, nommé Nanan Koua Dali.

Pour le maire Djibo Nicolas, voici les raisons des honneurs faits ce jour, à Didier Drogba : « Pour ceux qui savent observer, Drogba à lui-seul rime, avec réussite éclatante, dans le milieu concurrentiel et difficile qu’est le football professionnel au plan international.

Drogba à lui seul, est une grande école de vie pour cette jeunesse ivoirienne contemporaine. Car, parti de rien pour être ce qu’il est, aujourd’hui, à force de travail, à force de don du meilleur de soi, à force de persévérance, nonobstant tous les obstacles placés sur le chemin de la réussite.

A lui seul, Drogba, c’est ce fils qui s’est servi de son aura et de sa renommée, pour souder davantage son pays, cette Côte d’Ivoire déchirée à l’époque, par tant d’années crise fratricide. Qui ne se souvient pas, de ce message du mois d’octobre 2005, qui restera, à jamais, gravé dans la conscience collective de notre Nation. En effet, en pleine guerre civile, après sa victoire au Soudan, la Côte d’Ivoire se qualifiait pour son tout premier Mondial et la CAN 2006.

Au soir de cette qualification, Drogba, disait ceci et je cite : « Ivoiriens, Ivoiriennes, on vous a prouvé aujourd’hui que toute la Côte d’Ivoire peut cohabiter, peut jouer ensemble pour un même objectif. Aujourd’hui, on vous le demande à genoux : Un pays qui a toutes ces richesses ne peut pas sombrer dans la guerre comme cela. S’il vous plaît, déposez tous les armes. Organisez des élections et tout ira mieux ».

Loin d’être des paroles en l’air, Didier, a joint l’acte à la parole, en se rendant, le 30 mars 2007, à Bouaké, fief de l’ (ex) rébellion pour présenter votre trophée de meilleur joueur africain, fraîchement décroché à Accra, en terre ghanéenne. Accueilli dans la ferveur et la joie des Bouakéens, souvenez-vous en, cher Didier Drogba, vous as dit, ce jour, aux Bouakéens et je cite : « Je suis venu vous offrir un ballon d’or. C’est le ballon d’or de toute la Côte d’Ivoire ».

Poursuivant sur la même lancée, vous avez plaidé et obtenu auprès de Monsieur Laurent Gbagbo, le Chef d’État d’alors, de faire jouer, ici, la rencontre « Côte d’Ivoire contre Madagascar », du 3 juin 2007. Ces grands gestes d’amour produits envers nos populations, surtout, durant des moments aussi difficiles de la décennie de crise, nous ne saurions les oublier, malgré l’épreuve du temps ».

A son tour, Didier Drogba dira merci à ses hôtes pour toutes ces marques d’attention. « 2020 me renvoie encore à Bouaké mais dans des circonstances bien plus difficiles avec la pandémie du coronavirus. Cette pandémie est un fléau pour le monde et pour la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi je vous exhorte, vous les jeunes à porter vos masques, lavez-vous les mains et prenez soin de nos parents. La fondation Didier Drogba va offrir de nombreux dons notamment des formations en éducation. L’éducation est la base de la réussite. Tout mon parcours que vous connaissez est dû en partie à mon éducation. C’est ce qui va vous permettre de vous maintenir au haut niveau pendant de nombreuses années. Ça aurait été un échec si mon éducation ne m’avait pas permis cette reconversion ; si je n’avais pas pu capitaliser ces 20 ans d’expériences pour les mettre au profil de la Côte d’Ivoire mon pays », a-t-il noté. Et de poursuivre : « Je suis heureux de vous dire à quel point j’ai aimé mon passage à Bouaké et à quel point je suis ému. Je suis fière de voir que nos problèmes sont derrières nous que le Côte d’Ivoire est unie. Nous étions hier à Yamoussoukro dans le cadre de l’AGO de la fédération ivoirienne de football pour la renaissance du football ivoirien. Mon retour sur mes terres n’est pas pour me mettre en avant mais c’est pour plutôt contribuer au développement de la Côte d’ivoire par le sport en occurrence le football que je connais très bien. Et je suis persuadé que le développement peut se faire par des valeurs que le sport prône, à savoir l’unité, la solidarité. C’est donc pour ça que je me suis lancé dans cette campagne à la présidence de la fédération pour pouvoir contribuer encore une fois à l’épanouissement de cette jeunesse. Et aussi apporter ce côté social car le football est l’opium du peuple. Le football, c’est ce qui rassemble et je pense que un développement sportif peut se faire en même temps qu’un développement social ; et le développement de vos villes à travers la mise à jour de nos infrastructures sportives. Je suis donc venu chercher vos bénédictions pour cette campagne qui s’annonce difficile. Je reste serein. J’espère que tout se fera dans un bon esprit et je vous encourage à rester calme le plus possible. Je demande à mes supporters d’être à mon image, c’est-à-dire de ne pas être dispersés dans les réponses et insultes mais de se concentrer sur la victoire ».

MK à Bouaké

Lire Plus

Régions News

Lakota – Djidji: KKB pose la première pierre du logement de la sage-femme du village de Niablé

Published

on

kkb pose la première pierre du logement de la sage femmes de Niablé à Lakota

Côte d’Ivoire – Région du Lôh-Djiboua – L’honarable KOUADIO Konan Bertin (KKB) a procédé ce samedi 4 juillet 2020, à la pose de la première pierre du logement de la sage-femme du village de Niablé, dans la sous-préfecture de Djidji (Lakota).

Accompagné d’une forte délégation, l’honorable Kouadio Konan Bertin, s’est rendu dans le village de Niablé, dans la sous-préfecture de Djidji, pour la cérémonie de la pose de la première pierre du logement de la sage femme dudit village.

A LIRE AUSSI//

Au nom des habitants de ce village visiblement heureux, le chef Nanan TAGBO Mathieu a exprimé sa gratitude à l’Honorable KKB avant de formuler des prières pour la réalisation de ce projet cher.

©CotedivoireNews

Abran Saliho

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés