Connect with us

Cotedivoirenews

Songon: Une escroquerie sur la vente de terre conduit en prison le prétendu chef de Audoin-santé et deux de ses collaborateurs

Published

on

prétendu chef audoin-santé


Côte d’Ivoire – Abidjan -Songon – Un Litige foncier trouble la quiétude depuis quelque temps dans le village Audoin-Santé dans la sous-préfecture de Songon. Ackou Alain Jean François d’Assise, usurpant du titre de chef de village, il a avec ses acolytes vendu des terrain ne leur appartenant pas et issu de la forêt classée de Audoin-santé. Depuis quelques semaines, ils séjournent à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan – Yopougon (MACA).

L’arrestation le samedi 23 mai 2020 de Ackou Alain Jean François d’Assise, Aaron Djeket et Membey Théophile, fils de Audoin-Santé dans la sous-préfecture de Songon a fait couler beaucoup d’encres et de salives mais en entraînant surtout des violences dans ledit village. Leur mandat de dépôt qui a suivi a engendré une vague de violence le même jour dans le village, par des jeunes gens surexcités, à leur solde. Depuis septembre 2017, ces trois personnes citées font partie de la génération montante Tchagba qui doit prendre le pouvoir à la suite de la génération Dougbô en place et conduite par le chef Théophile Logon Blanchard. Ces derniers ont créé une sorte de bicéphalisme à la tête de la chefferie de Audoin-santé depuis lors. Mais la cause de leur arrestation est relative à plusieurs vente de terrain à un opérateur qui n’en pouvait plus d’être tourné en rond.

Ackou Jean François et Membey Théophile ont vendu des terrains depuis 2014 à un opérateur qui depuis lors se retrouve dans l’impossibilité de disposer de ses terrains alors qu’il leur a déjà versé d’importantes sommes d’argent. Le premier cité a vendu à cet opérateur une parcelle de 2 hectares contenant le lac Ehou. Comme on peut le voir sur ce document portant attestation foncière qu’il a lui même signé le 18 /09/2014 :

« Je soussigné Ackou Alain Jean François d’Assise, propriétaire terrien du village d’Audoin Santé commune de Songon. Atteste que la parcelle de deux hectares située entre le lac Laboin et la mer contenant le lac Ehou est définitivement attribuée à la société…. » Vendre un lac, il faut vraiment le faire…


La suite, les deux amis ont nourri, tout en douceur, un projet de lotissement portant sur une parcelle de 341 hectares et pour lequel ils ont sollicité l’expertise de l’opérateur en question, leur poule aux œufs d’or.

Mambey Theophile a, pour sa part, soustrait 4 de ces 341 hectares qu’il vend au gentil opérateur et pour laquelle vente, il servira une attestation de cession définitive le 23 mai 2014 après avoir empoché quelques millions. Sauf que les 341 hectares en question sont issus de la forêt classée de Audoin-santé et donc ne peut faire l’objet d’une quelconque vente comme s’en est rendu compte l’opérateur lorsqu’il s’est rapproché des services de la SODEFOR. On peut le constater dans un courrier datant du 18 août 2015 que le Dg de la Sodefor lui a adressé.

« Après vérification par rapport aux forêts classées de votre parcelle de 734 hectares situées dans la région des grands ponts, précisément dans le village d’Audoin Assandin, (Département de Jacqueville), il ressort que 341 hectares de la dite parcelle se trouve à l’intérieur de la forêt classée d’Audoin-santé… » Cette information le laisse tomber des nus.


Des terrains achetés mais pas disponibles pour l’opérateur depuis presque bientôt six ans a suffi pour qu’une plainte leur soit servi. La suite est là. Ils ont été arrêtés le 23 mai 2020 puis déféré à la MACA. En attente de répondre de leurs actes.

Mais pendant ce temps, ils essaient, par le biais de leur conseil, de trouver une issue négociée avec l’opérateur comme on peut le lire dans cette correspondance que la rédaction a pu intercepter.

« (…) Mes clients Ackou Alain et Mambey Théophile souhaite parvenir à un accord négocié du différend avec votre client au sujet des parcelles de terre pour la cession desquelles ils ont reçu des sommes d’argent. Comme je vous l’ai expliqué, ces parcelles sont disponibles. Votre client ne peut les exploiter actuellement simplement parce qu’il s’agit de parcelle familiale dont la répartition entre les différents membres n’est pas encore intervenue… », plaide t-il.
Est-ce pour couvrir leur forfait que ces messieurs veulent s’accaparer du fauteuil de la chefferie ? Tout porterait visiblement à le croire. On l’apprend egalement que certaines autorités font tout leur possible pour les tirer d’affaire. Pourquoi cette intrusion? l’avenir nous le dira.


Après de multiples relances sans succès auprès de leur porte-parole pour équilibrer l’article, leur réaction est toujours attendue…

©CotedivoireNews

Parfait Dié

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cotedivoirenews

Présidentielles 2020: Yeboué Lazare (Vice- président du PDCI-RDA) parle de la candidature de Bédié

Published

on

lAZARE

Côte d’Ivoire – Politique – Yeboué Lazare, ancien Président du Conseil d’Administration (PCA) de la Société Ivoirienne de Raffinage (SIR) et ancien Maire de la commune de Diabo qu’il a dirigé pendant 10 ans est Vice-président du PDCI RDA. Il est également l’un des doyens des cadres Baoulés. Dans cet entretien qu’il a bien voulu nous accorder, lui qui fait partie des fidèles et loyaux collaborateurs du Président Henri Konan Bédié, nous parle de la candidature du sphinx de Daoukro, à l’investiture de son Parti pour la prochaine présidentielle, de ses rapports avec lui, sans oublier de nous livrer ses sentiments sur la Fondation internationale Henri Konan Bédié (FI-HKB), créée par Dr Arsène Ouattara et dont il est l’un des membres d’honneur.

Bonjour Président, cela fait quand même un bon moment, on ne vous a pas entendu dans les médias. Quelles pourraient en être les raisons ?

Bonjour cher frère, avant tout propos, permettez-moi de vous remercier pour l’opportunité que vous m’offrez pour cet entretien. Pour revenir à votre question, je vous dirais qu’il n’y a pas de raison particulière. L’action politique est ainsi faite, à savoir d’actes posés alternés de pauses. Sachez monsieur que je suis, celui qui a révélé les fraudes relatives aux enrôlements sur la liste électorale et dénoncé le phénomène des transferts des électeurs dans le Gbêkê, il y a de cela un an.

Monsieur le Président, l’actualité politique au sein de votre parti le PDCI RDA, est dominée par la convention qui désignera votre candidat pour les prochaines élections présidentielles. Et l’unanimité semble tourner autour du Président Bédié pour qui plusieurs actions sont entreprises ces derniers jours, pour faire sa promotion. Au nombre de ces actions, il y a la fondation Henri Konan Bédié créée par le Dr Arsène Ouattara dont vous en êtes l’un des membres d’honneur. Qu’est-ce que vous pensez d’abord de la candidature du Président Bédié et dites-nous ce que vous pensez de l’idée de création d’une fondation au nom du Président Henri Konan Bédié opportune ?

Cette deuxième question porte sur plusieurs sujets. Nous allons ensemble les démêler.

Primo, la question du choix de notre candidat à la prochaine présidentielle : oui nous souhaitons au PDCI RDA, que le Président Henri Konan Bédié soit notre porte-drapeau pour compétir à l’élection présidentielle d’octobre prochain.

Secundo, vous me demandez de me prononcer sur la valeur de la candidature du Président Bédié : sachez que depuis 2017, je fais partie de ceux qui ont choisi le Président Bédié pour porter notre étendard à la prochaine présidentielle. Monsieur Bédié, est le militant le plus actif. En effet ils étaient nombreux à lever le doigt pour dire moi monsieur, moi monsieur, pour solliciter le parrainage de notre parti pour la présidentielle de 2020.  Tous autant qu’ils le sont, avaient la qualité pour jouer ce rôle. Cela est incontestable. Mais pour que le PDCI RDA, gagne les élections prochaines après son divorce avec le RHDP, lequel divorce, a provoqué un énorme éparpillement des militants, il fallait d’abord rassembler. Celui parmi nous qui a pu faire ce travail de rassemblement, s’appelle Henri Konan Bédié. Gloire à Dieu !

Tertio, s’agissant de la fondation Henri Konan Bédié : il est important qu’au soir d’une vie bien remplie comme celle de Monsieur Bédié, recevoir un tel hommage, c’est formidable ! Je voudrais féliciter le Frère Arsène Ouattara, pour son initiative bienveillante et très fraternelle à l’égard de notre aîné, notre Président, Henri Konan Bédié. Cet acte, c’est pour l’histoire et pour les générations futures.

Monsieur le Président, selon les responsables de cette initiative, cette fondation a été créée pour immortaliser le Président Henri Konan Bédié et ses œuvres afin de les inculquer aux nouvelles générations. Qu’en pensez-vous ?

Avec cette Fondation, les générations à venir sauront qui est Henri Konan Bédié et ce qu’il a fait pour son pays. Principal animateur de la vie économique de notre pays. Lorsqu’on parle de miracle économique de la Côte d’Ivoire, on parle de Félix Houphouët Boigny, mais on parle aussi de Henri Konan Bédié, comme principal animateur de cette œuvre.

Que pensez-vous du Prix HKB initié à cet effet,

Les Prix qui sont décernés par ci et par là, au-delà de l’honneur de ceux qui portent le nom, sont aussi un puissant vecteur d’ouverture sur le pays et permet au pays d’abord de se faire connaitre, ensuite de savoir qu’en dehors du pays,  ces personnes, incarnent de grandes valeurs.

Dans une récente interview qu’il a bien voulu nous accorder la semaine dernière, Dr Arsène Ouattara, le Président de cette Fondation,  nous confiait que le Président Bédié ne se conte pas mais plutôt il se vit. Pour vous qui êtes depuis plusieurs décennies très proche collaborateur du Président Henri Konan Bédié, partagez-vous cet avis ?

C’est exact pour beaucoup de situations. Il faut avoir une approche beaucoup plus directe afin d’apprécier la quintessence de ce fait. Bédié effectivement, il ne faudrait pas attendre qu’on te le raconte, il faut le vivre.

Dites-nous en quelques mots Monsieur le Président, les qualités du Président Bédié qui vous ont le plus marquées et qui font que vous demeurez toujours loyal et fidèle à lui ?

Le Président Bédié, est homme affable. Une qualité que vous constatez tout de suite dès la première rencontre. Il est accueillant, facile à l’abordage. C’est quelqu’un auprès de qui vous apprenez beaucoup.

Monsieur le Président, quelles sont les actions que vous avez entreprises dans votre région, pour garantir la victoire de votre parti au soir du 31 octobre 2020.

Ce sont les actions d’encadrement et de conseils aux secrétaires de section. Ce sont eux les véritables patrons de terrain.

Monsieur le Président vous avez un mot à l’endroit du Docteur Arsène Ouattara le premier responsable de cette Fondation ?

Je le félicite, pour le courage qu’il eut pour créer cette Fondation. Monsieur Arsène Ouattara est un ami, je serai toujours à sa disposition pour lui apporter mon concours, mes conseils et les orientations dont il a besoin pour avancer dans ces actions.

Votre mot de fin, Président ?

A l’endroit de nos militants du Gbêkê, je voudrais leur dire qu’on a la convention qui aura lieu bientôt, je veux dire félicitations aux secrétaires de section pour le travail qu’ils abattent nuits et jours sans relâche.

Lire Plus

Cotedivoirenews

Décès du Premier ministre Gon Coulibaly – Alassane Ouattara: « Je salue la mémoire d’un homme d’Etat, de grande loyauté, de dévouement et d’amour pour la Patrie »

Published

on

Amadou Gon est décédé

Côte d’Ivoire – Deuil – Suite au décès du Premier ministre Ivoirien, candidat du RHDP aux élections présidentielles de 2020, le président de la République Alassane Ouattara dans un message publié sur sa page officielle a rendu hommage à son jeune frère, mon fils, Amadou Gon Coulibaly, qui a été, pendant trente ans, mon plus proche collaborateur. Ci-après l’intégralité dudit message.

Mes chers compatriotes, 

La Côte d’Ivoire est en deuil.

J’ai la profonde douleur de vous annoncer que le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, Chef du Gouvernement, nous a quittés, en début d’après-midi après avoir pris part au Conseil des Ministres de ce mercredi 8 juillet 2020, au Palais de la Présidence de la République.

Je voudrais, au nom du Gouvernement et en mon nom personnel, présenter mes condoléances les plus attristées à la grande famille Gon Coulibaly, à toutes les familles alliées ainsi qu’à l’ensemble des Ivoiriens.

Je rends hommage à mon jeune frère, mon fils, Amadou Gon Coulibaly, qui a été, pendant trente ans, mon plus proche collaborateur.

Je salue la mémoire d’un homme d’Etat, de grande loyauté, de dévouement et d’amour pour la Patrie. Il a incarné cette jeune génération de cadres ivoiriens de grande compétence et d’extrême loyauté à la Nation.

Avec la disparition d’Amadou Gon Coulibaly, la Côte d’Ivoire perd un modèle pour la jeunesse, un exemple de compétence, d’ardeur au travail et d’abnégation.

Que son âme repose en paix!

Fait à Abidjan le mercredi 8 juillet 2020.

​​​​​​​Alassane OUATTARA

©CotedivoireNews 

Lire Plus

Cotedivoirenews

Côte d’Ivoire: Les dernières images du Premier ministre Amadou Gon avant son décès ce mercredi

Published

on

Dernières images Amadou Gon avant sa mort 1111

Côte d’Ivoire – Deuil – Le Premier ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly est décédé ce mercredi juillet 2020.Côte d’Ivoire News vous présente les dernières images du chef du gouvernement Ivoirien avant sa mort.

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés