Connect with us

Sports

Sport – Athlétisme: « Après la Covid-19, les athlètes ne pourront pas attendre 90% de leurs potentiels » Jeannot Kouamé (président FIA)

Published

on

L'impact de la covid-19 sur les athlètes Ivoiriens

Côte d’Ivoire – Sports – « Les athlètes ne pourront pas atteindre 90% de leurs potentiels même ceux qui ont eu l’opportunité de s’entraîner dans des stades à huit clos » a déclaré le président de la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme (FIA), Jeannot Kouamé à l’occasion d’un entretien avec la presse sportive sur l’impact de la  COVID-19 sur l’Athlétisme. 

Selon le président de la FIA, la crise sanitaire liée à la pandémie à Coronavirus a eu des répercussions négatives sur les athlètes qui ont enregistrés une baisse de forme, en dépit des entraînements. En plus de cela, comme le souligne Jeannot Kouamé, il faut ajouter l’arrêt des activités sportives, en raison des mesures de restrictions prises par les autorités pour freiner la propagation de la maladie. 

« Comme toutes les activités sportives, la COVID-19 a eu un impact négatif sur l’athlétisme. Toutes les activités de formation administrative et technique, d’entraînements et de compétitions ont été mise en veilleuse pour respecter les décisions de prévention prises par les autorités étatiques et médicales » a expliqué Jeannot Kouamé. 

Devant cette situation, Jeannot Kouamé s’est montré moins optimiste sur la productivité des athlètes pour les grandes compétitions qui s’annoncent comme celle de la Diamond League prévue du 14 Août au 17 octobre 2020.  Selon lui, les athlètes risquent de ne pas être au rendez-vous. 

Face à ce tableau inédite en cette année 2020, Jeannot Kouamé affirme que « la fédération n’a pas chômé, elle est restée en étroite collaboration avec le Ministère des sports pour évacuer certains documents administratifs ». En plus des affaires administratives, le premier responsable de l’athlétisme indique que la FIA a aussi participé à la lutte contre la maladie. « nous avons relayé l’information à nos bases et multiplié également la sensibilisation en distribuant des kits sanitaires dans les localités où nous avons facilement accès » a-t-il dit.

Outre ces actions sociales, Jeannot Kouamé indique que des aides financières ont été mise à la disposition des athlètes pour leur aider à faire face à la crise économique engendrée par la Covid-19, notamment le  prolongement de la bourse olympique jusqu’en 2021, l’élaboration par le Ministère des Sports, d’un plan de soutien aux athlètes, ainsi que celui de la World Athletics, pour les internationaux qui respectent les critères définis. 

Avec la reprise des activités en ligne de mire pour ce mois de juin, et la levée des restrictions, la FIA entend après la Covid-19 selon Jeannot Kouamé, accélérer la formation des étudiants de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS) pour être des entraîneurs et officiels de niveau 1 et 2 et la construction d’un Centre de Développement de l’Athlétisme Africain (AADC) à Abidjan.

©CotedivoireNews

Akinbola Djamal

Sports

Côte d’Ivoire – Élection à la FIF: Idriss Diallo obtient le parrainage des entraîneurs, la candidature de Didier Drogba en péril

Published

on

Didier Drogba invité du CEO Talk

Côte d’Ivoire – Sport – Didier Drogba pourrait-il s’adjuger le fauteuil du président de la fédération ivoirienne de Football (FIF), au soir du 5 septembre ? Rien n’est moins sûr. En effet, l’on s’achemine vers un retrait de la candidature de l’ex-capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire pour faute de parrainage. Le candidat de la  » Renaissance »  » vient de se voir priver le parrainage des entraîneurs de Côte d’Ivoire. Ceux-ci l’ont accordé à Yacine Idriss Diallo. 

Le suspense n’a pas été au rendez-vous lors de l’assemblée générale des entraîneurs. Yacine Idriss Diallo avec 8 voix au compteur, contre 2 pour Sory Diabaté et 1 pour Didier Drogba, s’accorde le parrainage des entraîneurs.  Validant ainsi sa candidature pour l’élection du président de la FIF. En effet, pour qu’un candidat puisse valider sa candidature, celui-ci doit avoir le parrainage d’un des cinq groupements d’intérêts sportifs. C’est chose faite pour Idriss Diallo et pour Sory Diabaté qui a quant à lui le soutien de deux groupements d’intérêts Sportifs, à savoir celui des arbitres et des anciens footballeurs.

A LIRE AUSSI//Football – Assemblée Générale Ordinaire de la FIF: Le président Sidy Diallo plébiscité pour sa gestion

Qui de l’emblématique capitaine des Éléphants de Football de Côte d’Ivoire. Didier Drogba n’a pour le moment aucun parrainage d’un des cinq groupements d’intérêts sportifs. Une situation qui met en péril sa candidature. Si Didier Drogba n’obtient pas de parrainage, il en sera fini de ses ambitions à la tête de l’instance dirigeante du football local ivoirien.

 Mais pour le moment, deux groupements d’intérêts sportives, n’ont toujours pas encore accordé leurs parrainages. Il s’agit de l’Association des footballeurs Ivoiriens (AFI) et l’Association des médecins.

Si la tendance était pour le moment au parrainage de la candidature de Didier Drogba de la part de l’AFI, aux dernières nouvelles, c’est plutôt celle de Sory Diabaté qui risque de primer. Un Game of Throne qui ne dit pas son nom, tant l’association est tiraillée entre les pros Sory et les pros Drogba. Pour l’heure, les semaines à suivre risquent d’être déterminantes pour Didier Drogba.

©CotedivoireNews 

Akinbola Djamal

Lire Plus

Sports

Football – Assemblée Générale Ordinaire de la FIF: Le président Sidy Diallo plébiscité pour sa gestion

Published

on

Côte d’Ivoire – Sport – La 58e Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) a refermé ses portes le week-end dernier à Yamoussoukro. Après sa décision de ne pas se représenter pour un nouveau mandat à la tête de la présidence de la FIF, le président Augustin Sidy Diallo a été plébiscité pour sa gestion en obtenant le quitus des présidents de clubs et groupements d’intérêts sportives. 

Sur 81 clubs, 56 voix contre 25 ont approuvé le bilan moral et financier de l’exercice 2019. En plus, le budget 2020 qui s’équilibre à 8,2 milliards a été également approuvé par les mandats. Un plébiscite pour Sidy Diallo qui peut désormais partir la tête haute. 

« Je remercie les dirigeants de club. Ce n’est pas parce que je suis dégouté que je pars de la FIF. J’aime le football et j’ai fais beaucoup. Je vous remercie tous », a fait savoir le président Augustin Sidy Diallo pour exprimer sa reconnaissance aux présidents de clubs.

AGO FIF_

Après ce moment de vives émotions, l’AGO s’est penchée sur la composition de la Commission Électorale Indépendante, organe chargée d’organiser l’élection du président de la FIF, prévue le 5 septembre 2020. Le bureau de la CEI qui sera présidé par l’ancien ministre des Sports, René Diby, sera composé de 7 membres et de 3 suppléants. Le bureau aura la lourde tâche de départager les différents candidats, à savoir, Didier Drogba, Sory Diabaté et Yacine Idriss Diallo. 

Akinbola Djamal

Lire Plus

Sports

Football – Tournoi de montée en Ligue 1: Le Stella et Bafing contestent la décision de la FIF

Published

on

contestation des clubs

Publié ce jeudi 02 juillet 2020, à 14h10 min (Temps de lecture: 1min)

Côte d’Ivoire – Sport – Le Stella Club d’Adjamé et l’Entente Sportive du Bafing contestent la décision de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) d’organiser un mini Tournoi pour la montée en Lonaci Ligue 1. Les deux formations au cours d’un point de presse qui s’est tenue le 1er juillet 2020 à Cocody, annoncent qu’ils ne joueront pas ce tournoi et entendent saisir le Tribunal Arbitral du Sport. 

Les récentes décisions de la FIF concernant l’arrêt des championnats nationaux et les modalités pour accéder en division supérieur, continuent de crisper certains présidents de clubs du championnat local. Dernière en date, la réaction des présidents du Stella Club d’Adjamé et de l’Entente Sportive du Bafing qui menacent de ne pas prendre part au mini Tournoi de montée en ligue 1. 

Pour ces deux formations, leaders de leurs différentes poules à l’arrêt du championnat à la 16e journée, la décision de jouer un mini tournoi de montée est « nulle et de nul effet », car selon eux, cette décision ne fait pas la part belle à l’éthique sportive.

« Est-il concevable que le Comité Exécutif de la FIF puisse d’un côté ne pas organiser un mini championnat en Ligue 1 dans la course au titre alors que rien n’est encore joué à ce niveau, et que les équipes se tiennent de très près à 6 journées de la fin de l’exercice 2019-2020 » affirme Salif Bictogo, président du Stella Club d’Adjamé. 

Pour éviter toutes injustices et décisions arbitraires, « le Stella et Bafing se donneront tous les moyens légaux pour obtenir réparation. Ils sont même prêts à saisir le Conseil d’Etat, la CAF, la FIFA et le TAS » ont fait savoir les deux présidents. 

Une initiative que le président de l’Entente Sportive du Bafing, Dosso Sinani, espère qu’elle permettra à la FIF de revenir sur sa décision en annulant le mini tournoi de montée.

« Ils ont pris cette décision comme des monarques. Le Bafing ne jouera pas ce tournoi. Nous n’allons pas mettre la vie de nos athlètes en danger pour faire plaisir à des monarques qui dirigent la FIF », a martelé Dosso Sinani.

©CotedivoireNews

Akinbola Djamal

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés