Deprecated: WPSEO_Utils::get_title_separator est obsolète depuis la version WPSEO 15.2, aucune alternative n’est disponible. in /home/cotedivo/public_html/wp-includes/functions.php on line 4787
Tiassalé: Le préfet met en garde la notabilité de Morokro contre l’orpaillage clandestin -
Connect with us

Régions News

Tiassalé: Le préfet met en garde la notabilité de Morokro contre l’orpaillage clandestin

Published

on

Préfet de Tiassalé

Côte d’Ivoire – Région de l’Agnéby-Tiassa – Le préfet du département de Tiassalé, Vakaba Koné, a mis en garde lundi 20 juillet 202, la notabilité du village de Morokro (chef lieu de sous-préfecture) contre l’accueil des orpailleurs illicites et clandestins dans la localité.

De sources concordantes confirmées par plusieurs témoins au cours de la rencontre que le préfet a eue avec la notabilité à son cabinet, un orpailleur  nommé Justin Koffi a échangé courant juillet avec la notabilité au sujet d’une prospection au terme de laquelle une équipe viendra s’installer à Morokro pour y extraire l’or.

Le chef du village, Bitty Souho Georges et certains  notables ont accepté les bouteilles de liqueur, ce qui signifie leur accord tacite pour la prospection. C’est pourquoi, le préfet Vakaba Koné les a mis en garde contre toute acceptation des orpailleurs dans le village, non sans menacer directement le chef d’engager une procédure de destitution à son encontre.

Mieux, le préfet a indiqué que sa mise en garde concerne également les chefs d’autres villages du département qui seraient tentés de recevoir des orpailleurs illicites. Pour Vakaba Koné, il est inadmissible et inconcevable que des chefs, qui représentent l’autorité de l’État, se rendent complices d’une activité interdite par l’État.

L’orpaillage illicite continue au grand jour dans le lit vif du fleuve Bandama, dans plusieurs localités du département de Tiassalé, malgré de nombreuses arrestations et destructions de matériels d’orpaillage opérées par la gendarmerie nationale.

@Côtedivoirenews avec AIP

Régions News

Paix et cohésion sociale à Grand-Bassam: Les organisations de la société civile sensibilisent à travers les radios de la ville

Published

on

les OSC Sensibilisent

Côte d’Ivoire – Grand-Bassam – A l’initiative des organisations de la société civile et avec l’appui du Maire Jean Louis Moulot, les structures de jeunes et de femmes ont tenu des émissions de sensibilisation sur les antennes des radios locales de la ville.

Le thème étant la contribution des organisations de la société civile pour la stabilité et la paix à Grand-Bassam.

La mise en place de ces émissions radiophonique s’inscrit dans la volonté du premier magistrat de préserver le climat de paix et de cohésion sociale gage d’un développement harmonieux pour la ville de Grand-Bassam.

Ces émissions qui se sont déroulées pendant et après les élections ont vu la participation des organisations de Jeunesse, Association des Enfants et Jeunes Travailleurs de Côte d’Ivoire (AEJT CI), Scout Catholique, la Jeunesse Communale, la délégation départementale du Conseil National des Jeunes (CNJCI), Vision Bassam, des organisations féminines, la Confédération des Associations Féminines de la Région (CAFER), le Réseau Ivoirien des organisations Féminines (RIOF) et la Fédération pour la Paix Universelle.

©CotedivoireNews

Suivez toute l’actualité sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus

Régions News

Gagnoa-Drame: Un couple trouve la mort dans l’incendie de leur domicile

Published

on

Un couple trouve la mort dans l'incendie de leur domicile

Côte d’Ivoire – Gagnoa – Un drame s’est produit très tôt ce samedi 14 novembre aux environs de 02H00 du matin dans le sous-quartier Dar-Es-Salam du Grand Dioulabougou, à Gagnoa (230 km d’Abidjan), où un couple a trouvé la mort dans l’incendie de leur maison.

Niamkey Kouakou Eugène, 50 ans environ, instituteur en service à l’Inspection de l’Enseignement Primaire et Scolaire 2 de Gagnoa et son épouse Niabla Kouakou, ont trouvé la mort. Ils habitaient tous les deux, une maison en location, qui est en partie en fumée, avec tout son contenu, dont plusieurs bouteilles de gaz. Partout c’était la désolation, et on avait du mal à donner des explications cohérentes à ce drame. Notons que le fils du défunt, 11 ans, a survécu, vu qu’il partageait la même chambre que sa mémé.

La maman du défunt, encore sous le choc, le regard hagard, et qui a été sortie des flammes par les jeunes du quartier, a essayé d’expliquer les circonstances du drame, mais, cela semblait difficile.

Sur place, une bouteille de gaz avait complètement fondu sous la chaleur des flammes. La bouteille a t-elle d’abord explosé ou à fondu à cause des flammes, même si certains disent avoir entendu un bruit assourdissant, tard dans la nuit. L’enquête de la police n’a pas encore permis de connaître avec certitude, l’origine du sinistre.

©CotedivoireNews

Yrebo Ben Youssef (Correspondant régional)

Suivez toute l’actualité sur Côte d’Ivoire News

Lire Plus

Régions News

Société : La ville de Tafiré a une seconde pharmacie

Published

on

Côte d’Ivoire – L’inauguration de la seconde pharmacie de la ville de Tafiré (Nord de la Côte d’Ivoire) dénommée pharmacie La grâce a eu lieu ce vendredi 13 novembre 2020, en présence des autorités administratives et coutumières.

La ville de Tafiré a désormais une seconde pharmacie pour répondre aux besoins de la population.
En effet, la PHARMACIE LA GRÂCE », située en face de la grande mosquée de Tafiré rue Jacqueville est désormais ouverte à la population.

Plus de soucis à se faire peu importe l’heure pour se procurer des médicaments.

Abran Saliho

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés